Marie Lavin
Historienne.
Abonné·e de Mediapart

42 Billets

4 Éditions

Billet de blog 17 févr. 2010

Marie Lavin
Historienne.
Abonné·e de Mediapart

Marianne, enceinte des œuvres de Sarkozy, mais pas républicaine.

Thierry Saussez est tout fier de son œuvre qu'il décrit modestement comme « un très beau symbole positif » : pour vendre son grand emprunt le gouvernement se fend d'une publicité représentant Marianne pieds nus, lourdement enceinte, toute de blanc vêtue, bonnet phrygien compris.

Marie Lavin
Historienne.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Thierry Saussez est tout fier de son œuvre qu'il décrit modestement comme « un très beau symbole positif » : pour vendre son grand emprunt le gouvernement se fend d'une publicité représentant Marianne pieds nus, lourdement enceinte, toute de blanc vêtue, bonnet phrygien compris.

Celui-ci, dans sa blancheur immaculée, ressemble férocement à un bonnet de douche, et l'on peut trouver que payer 15 000 euros pour une photographie aussi peu séduisante sur le plan esthétique, c'est un peu cher. Mais passons sur ce point comme sur le coût de la campagne publicitaire évalué par France Info à 975 000 euros. Ce qui peut étonner c'est d'abord la grossesse de la République. Certes Daumier l'a représentée en femme féconde nourrissant de son lait deux enfants, certes on trouve dans nombre de chansons républicaines des allusions claires à sa vitalité sexuelle ( «... du peuple robuste fille, au jour des fiers enivrements, je veux au grand soleil qui brille, avoir des mâles pour amants »). Jacques Faizant en a fait plus tard l'épouse légitime du Général, mais, à ma connaissance, on ne trouve pas d'image de Marianne enceinte et en tout cas évidemment pas dans un document officiel. Que veut signifier cette audace ? Saussez explique qu'il s'agit tout simplement d'associer en image la promesse symbolisée par la maternité et les investissements pour l'avenir du grand emprunt. Je ne sais si le Président a participé au choix du visuel mais quand on sait qu'il évoque régulièrement dans ses discours sa jeunesse et sa vitalité on ne peut s'empêcher d'y voir une subtile glorification de ses capacités viriles. Ceci n'est au fond pas bien grave, juste ridicule tout au plus, le plus inquiétant est, selon moi, dans le choix, certainement réfléchi et volontaire, du blanc pour le vêtement de la République et singulièrement pour sa coiffure. Le bonnet phrygien révolutionnaire était rouge et la tradition l'a ainsi perpétué, la Liberté de Delacroix en témoigne tout comme des séries innombrables de Marianne tant au XIXème qu'au XXème siècle. A tout le moins une cocarde tricolore se doit d'y rappeler les trois couleurs républicaines. Le choix du blanc, couleur associée à la France monarchique depuis Louis XIII et encore plus depuis que Louis XVIII restaura le drapeau blanc en 1814, ne peut en aucun cas être anodin, l'absence du moindre insigne tricolore me semble révélateur, soit de la volonté d'escamoter la République (seulement évoquée au bas de l'image par le logo officiel) au profit d'une France « moderne » décomplexée, dégagée des encombrantes valeurs démocratiques, soit d'une méconnaissance absolue de notre Histoire.

La Marianne sarkozyste enceinte, vêtue et chapeautée de blanc, choque par ce qu'elle révèle inconsciemment de l'idéologie de ses concepteurs.

http://www.france-info.com/france-politique-2010-02-17-une-marianne-enceinte-pour-defendre-le-grand-emprunt-406388-9-10.html

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Squats, impayés de loyer : l’exécutif lance la chasse aux pauvres
Une proposition de loi émanant de la majorité propose d’alourdir les peines en cas d’occupation illicite de logement. Examinée à l’Assemblée nationale ce lundi, elle conduirait à multiplier aussi les expulsions pour loyers impayés. Une bombe sociale qui gêne jusqu’au ministre du logement lui-même. 
par Lucie Delaporte
Journal — Europe
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro, dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal — Migrations
Arrivés en Angleterre par la mer, expulsés par charter : deux Albanais témoignent
En 2022, environ 12 000 Albanais auraient rejoint le Royaume-Uni, principalement par la Manche ou la mer du Nord, d’après Londres. Désormais, certains sont soumis à des expulsions en charter, quelques jours après leur arrivée. Plusieurs ONG et avocats s’inquiètent.
par Elisa Perrigueur, Jessica Bateman et Vladimir Karaj
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa