OUI!!!!

Macron c'est ta faute?

Monsieur,
Lors des voeux que vous avez exprimé l'autre soir, vous avez dit que vous alliez encore, cette année, faire des choses qu'on dit impossibles, comme vous l'avez fait en 2018 concernant: « Nombre de transformations qu’on croyait impossibles comme celles du chemin de fer ou du travail ont été menées à bien »
Oui, vous avez fait l'impossible concernant la SNCF, je le confirme. Je vais vous raconter une expérience toute récente qui nous 'est arrivée , à ma fille de 14 ans et à moi, quand nous avons voulu quitter notre chère Ariège en train pour Noel afin d'aller visiter ma soeur qui, elle, réside au coeur de la Loire. Vous me direz certainement que je cherche les ennuis, que la tâche est délicate mais 'ai eu la chance de trouver un retour direct Clermont Ferrand /Toulouse pour 95 euros,.
Un retour direct. Je pensais monter dans un train et descendre à Toulouse, où un blablacar que j'avais réservé,me rémanérait dans mon Haut- Couserans. A peine installées dans un TER très basique, le contrôleur nous apprend que le voyage s'arrétera à Aurillac et qu'après, on verrait bien. Tous les passagers avaient achété soit en gare soit sur le site "OUI SNCF" , comme moi, un billet direct. Le contrôleur, bien aimable, nous apprend que la ligne directe n'existe plus depuis un mois, mais que les billets sont encore en vente, faute de dialogue, de communication, appelez ça comme vous voulez, entre déparetements. Puis, le train s'arrête 45 minutes en rase campagne pour " bouger des choses sur la voie ".
Nous arrivons dans le coeur du Cantal et là, on nous charge sans ménagements dans un autocar de seconde classe, sans place pour les jambes. Je me souviens d'un voyage au Maroc, il y a 30 ans..
Nous voici arrivés dans un petit village dont j'ai oublié le nom. L'autocar entre dans la gare, par les quais et s'arréte là. Pas l'ombre d'un train. On nous pousse dans un autre autocar. Je commence àà m'agacer :" Est ce que quelqu'un peut nous dire pourquoi nous ne sommes pas dans un train? "
Le chauffeur n'en sait rien, il ait juste que le bus n'était pas programmé et que nous avons une heure et demie de retard.
" Si j'avais voulu voyager en bus, j'aurai pris un bus Macron et on serait sur l'autoraoute, pas le train! " " Si vous continuez, je vous arrête à la prochaine station et je vous emmène au poste! "
Un billet direct... une heure de train, huit heures de bus dans un Massif Central sinistré. 4 heures de retard à Toulouse, un Blablacar non remboursé et un ami bien sympathique dérangé pour venir nous récupérer à Toulouse! C'est ça Monsieur Macron votre idéal pour 2019? Continuer la casse des services publics ? Limiter la liberté de mouvements des citoyens? Entraver tous les petits gestes que les citoyens essaient de faire pour l'environnment et la mobilité? Comme toutes mes réclamations n'ont réçues que le fatidique " c'est pas ma faute" - c'est pas ma faute si la gare de Figeac a brûlé et qu'on re répare pas - " c'est pas ma faute " -si un hôtel branlant est tombé sur une voie dimanche soir , " c'est pas ma faute " si les départements ne communiquent pas et ne ne mettent pas à jour les sites de vente, c'est pas ma faute si les petites gares n'ont pas internet... je me suis dit que j'allais vous en parler à vous, vous n'êtes peut être pas au courant, on vous à rien dit , c'est ça? Alors je vous informe. Dîtes nous franchement si c'est de votre faute, ou si il faut que vous fassiez sauter un fusible, ou bien si c'est la SNCF, service public maintes fois payé, qu'il faut accuser de tous les maux, car c'est bien connu, quand on veut tuer son chien...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.