Lecture appliquée: Campagne municipale et Capital et Idéologie

Je suis confinée. Confinée confort, hein : à trois, 100 m2, un bel extérieur, Ariège Couserans. Des livres, des ordis , des apéros what'sApp, des placards pleins, de l'eau chaude, des instruments de musique, des jeux, des semis sur la terrasse..D'habitude, je ne suis pas souvent chez moi: je suis au taf, en réunion dans les différentes associations que je soutiens, en manif, en AG, et ces derniers mois,en campagne municipale. 

La liste Agir Pour Oust Avec Les Habitants s'est construite progressivement à partir du mois de septembre, autour de valeurs écologiques et de gauche. Nous avons construit notre campagne autour de la communication et des outils de démocratie participative. Partant des habitants, nous avons voulu proposer des idées simples et claires et nous avons édité  un site internet . Nous avons passé une partie de l'automne et de l'hiver à nous former, grâce aux  ateliers municipaux organisés dans notre département par La France Insoumise. Nous avons beaucoup lu, nous avons rencontré les habitants et organisé une assemblée  villageoise, le 6 mars. La liste sortante n'a pas les mêmes projets que nous pour la commune dans laquelle nous vivons. Beaucoup de conseilleurs municipaux n'assistent plus aux Conseils mais n'ont pas démissionné pour autant, les Conseils Municipaux ont donc lieu en petits comités depuis 2017. Les Comptes Rendus sont sporadiques, les documents publics inaccessibles et les demandes n'émanant pas " du clan" sont systématiquement rejetées.Le clientélisme est la norme avec son grand copain: le bouche à oreille: très peu d'écrits, beaucoup de clins d’œil!  La seule association culturelle de la commune, qui fait partie des Fédération des Foyers Ruraux après avoir été membre des MJC  dont elle a gardé le nom, et qui a pour objectifs l'éducation populaire et l'accès à la culture pour tous,est malmenée depuis 6 ans. Pour exemple, elle n'a obtenu la subvention de fonctionnement 2019 que le 6 janvier 2020.  Plus grave encore, la maire sortante ne siège plus au Conseil Communautaire,  et ne s'entend avec aucun des maires voisins.

Quelques jours après notre assemblée villageoise, notre liste a appris par hasard que la liste sortante avait édité une profession de foi avec un  bilan ( ce qui, pour les puristes, est à la limite de la légalité puisque les listes sortantes n'ont pas le droit , en année électorale, de présenter le bilan de leur mandature en même temps que leur programme: le bilan de la liste sortante doit être présentée 6 mois avant le début de la campagne officielle et de manière neutre). Aucun membre de notre liste n'a reçu cette profession de foi dans notre boite aux lettres!  De notre côté, nous avions , grâce aux listes électorales , envoyé via la poste à tous les électeurs notre programme, aux alentours du 25 février! Le premier adjoint se présente donc comme maire, car madame le maire ne souhaite pas faire un deuxième mandat. Le premier paragraphe de la présentation de cet élu de la République est concentré à son expérience auprès du curé, comme enfant de chœur et comme bénévole dans l'entretien des cimetière, et de l'église, catholique bien sûr! ça n'a choqué personne puisque cette liste a été élue avec 70 pour cent des voix!

Tout cela laisse songeur quant à la possibilité de changer les choses. Songeur dans les deux sens. Mon village est clivé entre les conservateurs, propriétaires, petits commerçants, artisans qui ne voteront jamais à gauche ( la droite marchande , T . Piketty) et des néos ( néos ariégeois et néos d'autres départements) qui ont fait des études plus longues, à Toulouse ou ailleurs, et qui travaillent essentiellement dans les métiers artistiques ou dans la fonction publique ( la gauche brahmane, toujours selon Piketty) .Il y aussi beaucoup de techniciens à la retraite, anciens de chez Airbus ou de l'Aéro, des anciens ouvriers des mines qui eux ne supportent pas les socialistes et oscillent entre La France Insoumise et .. le Rassemblement National ( internationaliste - égalitaires / nativistes égalitaires ) La droite marchande a peur qu'on lui vole ses terres, son magasin, et défend le foncier et la propriété privée à tout prix, quitte à laisser les maisons familiales fermées et les champs à l'abandon. La gauche brahmane voudrait redistribuer le foncier, valoriser les communs et enclencher des procédés qui mènent à la propriété sociale. Les internationalistes -égalitaires veulent donner plus de pouvoirs aux maires, notamment en terme de compétences sur la gestion de l'eau, tout en gardant les frontières ouvertes et en appliquant des mesures de justice sociale, et les nativistes égalitaires veulent la redistribution des richesses mais entre " gens de chez nous" . Il va bien falloir travailler avec tout ce petit monde! Fort de nos 30 %, nous allons monter rapidement ( heu..) une association citoyenne pour faire entendre nos avis et mettre en avant nos perspectives . Dans commune, on peut lire deux mots: commun, ou un. J'ai choisi commun.

colorful-hexagon-mind-map-1

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.