Gaza is free ?

Libanais, Palestiniens, Israëliens, Américains... ce sont au total 44 personnes qui forment le mouvement pacifiste Free Gaza. Juste après la dernière guerre Israëlo-Libanaise, ils décident de trouver un moyen pour mettre fin au blocus de Gaza que maintient Israël.

Après avoir acheté deux bateaux, ils se retrouvent à Chypre où ils veulent prendre la mer et arriver à Gaza ce qui n'a plus été fait depuis 1967, sans l'accord de l'Israël. Ils veulent ainsi faire un coup médiatique pour montrer au monde entier que, malgré le retrait des colons, la région est toujours contrôlée et que les gazaouis ont des conditions de vie extrêmement précaires. Dans tous les cas de figure, ils auront réussi leur mission : s'ils arrivent jusqu'à Gaza, ils réouvre la liaison maritime ; s'ils sont arrêtés avant par Tsahal, ils prouvent une violation manifeste du droit international.

 

Alors ils ne tiennent pas compte des menaces "anonymes" faite à leurs familles et ils embarquent le 23 août dernier. Ils arriveront finalement à bon port et seront accueillis par des centaines de palestiniens.

Une question se pose tout de même : cela conduira-t-il au retablissement de la liaison maritime pour permettre le réapprovisionnement en nourriture, en soins ? Israël se montera-t-elle aussi docile avec des bateaux moins médiatique ? Seul l'avenir nous le dira.... mais un pas est fait et non sans risque. En effet, un des passagers a été arrêté par la police israëlienne car il est ressortissant israëlien et que la loi lui interdit d'avoir des contact avec le Hamas ou même de se rendre à Gaza.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.