La campagne du Front national sous la loupe des chercheurs

La campagne du Front national expliquée et analysée par des chercheurs qui travaillent sur ce parti depuis des années. Son programme, ses discours, sa stratégie, ses électorats, l’organisation de son appareil, son maillage territorial: c’est l'opération «FN, l'œil des chercheurs» que Mediapart lance pour les campagnes présidentielle et législatives.


fn-chercheurs-logo-generique-22x125-couleur
La campagne du Front national, vue par des chercheurs qui travaillent sur ce parti depuis des années. C’est le projet que nous lançons à Mediapart pour les campagnes présidentielle et législatives, baptisé « FN, l’œil des chercheurs ».

Dans son dernier livre consacré au parti d'extrême droite, le chercheur Joël Gombin met le doigt sur un biais du traitement du FN: oublier « que ce parti n’est pas né hier », mais en 1972. L’enjeu, dit-il, est d’« opposer la longue durée à la tentation permanente, encore renforcée à l’ère des chaînes d’information en continu et des médias sociaux, de tout analyser au prisme de la nouveauté, de l’inédit ».

C’est aussi de ce constat que nous sommes partis à Mediapart. Le traitement du Front national est depuis de longues années l’objet de controverses. Le parti est souvent couvert dans un mouvement de balancier qui oscille entre diabolisation et banalisation. Outre nos articles, enquêtes et reportages, nous avons demandé à des chercheurs de raconter le parti frontiste à travers leur regard académique: son programme, ses discours, sa stratégie, ses électorats, l’organisation de son appareil, son maillage territorial. Il s’agit d'une part de donner des clés aux lecteurs pour décrypter la campagne frontiste, avec une mise en perspective historique, d'autre part de tordre le cou à certaines idées reçues ou raccourcis qui ont la vie dure.

Au-delà des thèmes habituels (Le FN a-t-il atteint son « plafond de verre »? Est-il le « premier parti de France » comme il le répète? Quelle est la réalité de la « dédiabolisation » entreprise par Marine Le Pen? Le « Front républicain » est-il mort?), cette édition posera aussi des questions plus profondes: le Front national peut-il devenir le grand parti de droite conservateur? Pourquoi le FN “libéral-conservateur” du Sud ne s’oppose pas au FN dit “antilibéral” du Nord? Quels sont les ressorts du vote FN? Comment Marine Le Pen parle aux électeurs des territoires péri-urbains en crise? Comment le FN forme ses cadres et militants?

Pendant la campagne, quatre chercheurs et chercheuses tiennent donc leur édition et proposeront leur propre regard sur la campagne, à travers des décryptages, des vidéos, des analyses:

 © Seuil © Seuil
Cécile Alduy est professeur de littérature et de civilisation française à l’université Stanford (USA) et chercheuse associée au CEVIPOF à l’Institut d'Études Politiques (Sciences Po) de Paris. Elle publie en janvier 2017 Ce qu’ils disent vraiment. Décoder le discours des présidentiables (Seuil, 2017), une analyse comparée des discours de cinq présidentiables, de l’extrême droite à la gauche radicale. Elle est l’auteur de Marine Le Pen prise aux mots. Décryptage du nouveau discours frontiste (Seuil, 2015), lauréat du prix « Penser la société » 2015 du Panorama des Idées.

Ses recherches portent sur l’analyse du discours politique, en particulier le discours d’extrême droite, dans ses dimensions rhétoriques, stylistiques et idéologiques et de la communication politique. Sur Mediapart, elle analysera la sémantique de concepts-clés du discours frontiste (« identité », « nationalité », « laïcité », « liberté », etc.) et leur évolution de Jean-Marie à Marine Le Pen, ainsi que des décryptages ponctuels de discours de campagne, de tracts, d'affiches et une lecture comparée de discours « populistes » de droite, d’extrême droite et de gauche.

capture-d-e-cran-2016-10-24-a-11-54-44
Joël Gombin est politiste, spécialiste de sociologie et de géographie électorales, du FN en particulier. Il est membre du CURAPP-ESS / Université de Picardie-Jules Verne, membre associé du CHERPA / IEP d'Aix-en-Provence et membre de l'Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès. Il vient de publier Le Front national aux éditions Eyrolles. Dans cette édition de Mediapart consacrée au FN, il reviendra en particulier sur un certain nombre d'idées reçues récurrentes sur le FN, passées au prisme des données et des preuves empiriques.

 © Seuil © Seuil
Valérie Igounet est historienne, chercheuse rattachée à l'IHTP (CNRS). Ses travaux portent sur le FN et le négationnisme. Son dernier ouvrage : Le Front national, son histoire, les hommes, les idées (Seuil, 2014). Elle est aussi l'auteure d'une Histoire du négationnisme en France (Seuil, 2000) et la co-auteure d'un documentaire retraçant l'histoire des discours négationnistes (« Les faussaires de l'histoire »). Sur Mediapart, elle reviendra notamment sur les six élections présidentielles des Le Pen.

capture-d-e-cran-2016-10-24-a-11-50-30
Nonna Mayer est chercheuse au Centre d’études européennes de Sciences Po/CNRS. Ses recherches portent sur les comportements politiques, l’extrémisme de droite, le racisme et l’antisémitisme. Elle a codirigé avec Céline Braconnier Les inaudibles. Sociologie politique des précaires (Presses de Sciences Po, 2015) et avec Alexandre Dézé et Sylvain Crépon Les faux semblants du Front national. Sociologie d’un parti politique (Presses de Sciences Po, 2015). Sur Mediapart, elle explorera trois thèmes: la percée du vote Front national chez les précaires, l’attraction de Marine Le Pen dans l’électorat féminin, et ce qui rapproche et sépare les droites frontiste, sarkozyste et centriste. Elle a commencé à travailler sur le Front national en 1983-84 (voir notre entretien vidéo: Trente années de progression du FN).

Cette opération démarre ce samedi 12 novembre avec un article de Joël Gombin sur le rapport Trump/Le Pen et avec une émission de décryptage des rapports entre droite et extrême droite, à quelques jours de la primaire qui désignera le candidat LR: où passe aujourd'hui la frontière entre les électorats de droite et d'extrême droite?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.