Marius le Négavesque
dentiste retraité
Abonné·e de Mediapart

899 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juin 2016

Des "réacs" chez Nuit-Debout !...

Marius le Négavesque
dentiste retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Certes, il faut reconnaître que cette brochette de bonnes gens, propres sur eux, m’est plus sympathique que ce que j’ai croisé lors de ma « visite » chez les "légitimes" tenanciers de la Place de la République, les zozos de Nuit-Debout : Ici ni keffieh ni dreadlocks de pouilleux, ni pancartes "Panzani". Pas question en effet de la Palestine dont nous n’avons que foutre en France, et encore moins de canettes de bière vides et de soulerie générale, mais des regards illuminés par un songe intense. Or c’est sur cette intensité que je souhaite justement dire deux mots :

Il semblerait à priori que ces yeux ne trahissent pas, comme c’est en revanche le cas manifeste chez de nombreux deboutistes, la violence de l’anarchie et de la haine sociale sous les simagrées d’une prétendue libéralité intellectuelle et morale. Sous l'artifice vite éraillé (expérience finkielkraut) d'une fausse tolérance.

Mais je dis bien « à priori »... car c’est là précisément mon propos : Je suis Chrétien, non pratiquant mais fier de l’être puisqu’il s’agit d’une éthique autant que d’une quête eschatologique. Ce choix de vie doit s’exercer dans les limites du raisonnable, du respect du sens critique et de la réelle liberté de penser de chacun. Or donc, bien des convictions et principes de ces « manifestants »-là - sacralisation de la Famille par exemple - me conviennent dès lors que de vieilles rombières à particules, affectées de dyspareunie ou aigries d’avoir été mariées sur synergie dynastique, ne tentent pas de mettre le grappin sur les esprits les plus fragiles et de les conduire eux aussi au sectarisme et à l’intolérance.

Tout est là.

A cet égard je me demande vraiment, moi qui dans ce blog avait déjà indiqué une réticence spontanée à l’avènement du phénomène des Veilleurs, quelle mouche a piqué les organisateurs de ce mouvement notoirement déiste et traditionaliste à venir se mêler aux bavards excentriques de la Place de la République. ? Quel calcul ? Quelle entourloupe politique dans cette cour de la carpe faite au  lapin ? : Cette gosse au premier rang n’a pas sa place à se geler les fesses sur des dalles déjà usurpées.

Ça pue. Et ça risque de donner du boulot supplémentaire aux représentants de l’ordre républicain, car cette incompatibilité doctrinale évidente va faire revenir la racaille des casseurs. Lesquels voyous se régaleront, vous pensez bien, de cogner sur des « réacs » sous les regards complaisants de nostalgiques de 93 et de la Commune....

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal
Ukraine, la guerre sans fin ?
La guerre déclenchée aux portes de l’Europe par l’invasion russe en Ukraine s'éternise. Va-t-on vers une guerre sans fin ? Et aussi : enquête sur le président Volodymyr Zelensky, la voix de l’Ukraine dans le monde.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd