Marjorie Galy
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

1 Éditions

Billet de blog 11 févr. 2010

Les Sciences Économiques et Sociales, une discipline scolaire qui dérange ?

Marjorie Galy
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les Sciences Économiques et Sociales, une discipline scolaire à abattre ?

Depuis la publication par le ministère du projet de programme de seconde en SES, la polémique enfle dans les médias. Il semble que le ministère ait choisi la politique du déni et de l’affrontement par tribunes interposées. C’est ainsi qu’une éditorialiste de La tribune a ouvert le bal le 5 février dernier en évoquant une « bataille des programmes ». Une idée forte dans cet édito, les français sont nuls en économie car ils ne savent pas calculer le taux d’intérêt effectif de leur emprunt et s’ils sont si nuls, c’est la faute de l’enseignement de SES ! (qui ne concerne pourtant que 28,6% d’une génération de jeunes de 15 ans, ce que feint d’ignorer évidemment notre éditorialiste). Passons sur le tropisme qu’il y a à réduire la compréhension des enjeux économiques au fait de savoir calculer un taux d’intérêt effectif. Poursuivons.

Le 10 février 2010, c’est au tour de Jean-Pierre Boisivon, professeur émérite à l’université Paris-II-Panthéon-Assas mais aussi ancien président de l’Institut de l’Entreprise et acolyte de Michel Pébereau, de se fendre d’une tribune dans Le Figaro afin de promouvoir le projet de programme du ministère. Jean-Pierre Boisivon nous dit que pour intéresser et faire comprendre l’économie aux lycéens de 15 ans, il faut commencer par « familiariser les lycéens avec les mécanismes de l’entreprise » et que pour ce faire, il faut démarrer par la maîtrise des « outils » plutôt que des « thèmes ». Il se garde bien de justifier cette affirmation gratuite ou de nommer les fameux outils préalables. Il s’agit ici pour l’auteur de cette tribune de justifier la disparition voulue par le ministère des questions liées à l’emploi, aux inégalités et aux enjeux du partage de la valeur ajoutée dans le programme de SES de seconde, pour leur préférer, en première approche, les calculs d’élasticités, coûts qui le fait" et "qu’est-ce qu’on y met" ? Sur la question de savoir qui le fait, il n’y a pas en France que des professeurs de sciences économiques et sociales, il y a aussi des professeurs d’économie et gestion […]. Ce n’est pas seulement parce que j’ai une bonne opinion d’eux que cela fera avancer le débat, mais c’est parce que je pense, qu’ils gagnent, eux, et leur enseignement et leurs programmes à être connus, que je pense qu’il y a une piste quelque part, là, en mettant un peu l’ensemble dans un pot commun des sciences économiques et sociales théoriques[…]. Donc on a des programmes, on a des professeurs,… […] il y a peut-être des choses que l’on peut enlever dans d’autres programmes, dans d’autres disciplines, et pourquoi pas, pour commencer, dans l’enseignement de l’économie tel que c’est fait. On peut imaginer là encore des propositions audacieuses et puis ensuite un travail qui consisterait à éplucher les programmes dont je parle c’est-à-dire ceux de sciences économiques et sociales» (L’intégralité de cette déclaration filmée peut être vu en ligne sur le site de l’APSES).

Marjorie GALY, professeur de SES au lycée Fustel de Coulanges de Strasbourg.(http://www.toileses.org)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois