poésie sociale

Nous n'étions pas des fugitifs. Nous demandions qu'à prendre racine. Faute de quoi, essaimant nos graines dans le vent. La terre nous a été refusé. Et depuis nous sommes devenus des fleurs sans terre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.