marlene belilos
psychanalyste-journaliste
Abonné·e de Mediapart

45 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 déc. 2017

Aznavour en rock star

A 93 ans Aznavour devant 20000 spectateurs enflamme Bercy

marlene belilos
psychanalyste-journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

«Ma voix est cassée, cela vous le savez», «je tremble et ce n’est pas le trac», «je perds la mémoire et c’est pour ça que j’ai un sponsor… non, un prompteur!».

Tout habillé de noir, Aznavour, 93 ans, s’adresse aux 20'000 spectateurs de Bercy, un lieu immense, plus propre aux concerts de rock, qu’à la chanson intimiste.

Johnny s’y est produit avec «Ses vieilles canailles», peu avant sa mort, c’est peu dire que le lieu était imprégné de sa présence, ami d’Aznavour et après pareille introduction, on pouvait s’attendre au pire.

Mais le petit homme donne le ton d’emblée avec une énergie servie par un souffle puissant, retransmis sur deux grands écrans, il reprend ses grands succès et s’explique.

La balance entre ses musiciens et sa voix est réglée au millimètre, de grands projecteurs balaient la scène et le public, le concert peut commencer.

«Une chanson c’est d’abord un texte, qui doit pouvoir être dit par un comédien sans musique» et il récite la chanson «Ma jeunesse» pour ensuite l’interpréter. «Piaf avait l’habitude de citer ses arrangeurs, ses compositeurs et je fais de même.»

La référence est lancée. Né en 1924, il a chanté avec elle et lui est resté fidèle. Rappelons qu’au décès de Marcel Cerdan, il était parti à New York pour l’entourer, plantant là ses concerts à Montréal. On se met à rêver, c’est comme si tant d’années après on pouvait assister à un concert où l’on entendrait Brel, ou Montand.

La magie opère, il termine par «Il faut savoir» et «Emmenez-moi».

Les spectateurs ont quitté leur place pour s’approcher de la scène, c’est la fin, malgré les applaudissements. Il arrête. Deux heures sans entracte se sont écoulées.

La salle est rallumée et les hauts parleurs diffusent «On a tous en nous quelque chose de Tennesse» et «Merci Johnny» défile sur les murs.

Dans les coulisses Aznavour reçoit ses amis, il y a là Enrico Macias, des japonaises en habit, des journalistes, des hommes de la chanson, du cinéma.

Un concert en forme de pied de nez au temps qui passe.

Marlène Belilos

Bas du formulaire

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin
Journal — Conjoncture
Le lien brisé entre emploi et inflation
Notre premier épisode sur les mirages du plein emploi: pourquoi l’embellie de l’emploi ne permet-elle pas une hausse des salaires réels ?
par Romaric Godin
Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel

La sélection du Club

Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre
Billet de blog
par carlita vallhintes
Billet de blog
Avec mes potes, sur la dernière barricade
Avec les potes, on a tout ce qu’il faut pour (re)faire un monde. Et on se battra jusqu’à la dernière barricade, même si « la révolution n’est plus synonyme de barricades. Elle est un tout autre sujet, bien plus essentiel : elle implique de réorganiser la vie tout entière de la société ». Ce à quoi on s’emploie. Faire les cons, tout en faisant la révolution : ça va être grandiose. Ça l’est déjà.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Cornichon
Si mal jugé.
par C’est Nabum