Mars7
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 mai 2010

Cavalerie d'Etat

Mars7
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Rembourser une dette au moyen d'un nouvel emprunt est l'une des forme les plus courante de la technique frauduleuse dite de Cavalerie. La pyramide de Ponzi est une variante de cette construction destinée à masquer la réalité de ses avoirs.

On peut s'étonner que les observateurs ne relèvent pas plus l'étroite similitude entre la pratique du déficit budgétaire à répétition et ces techniques frauduleuses.

Dès lors qu'il devient une pratique récurrente, développée allègrement en alternance par les deux partis majoritaires, le déficit budgétaire prend l'allure d'une drogue hallucinatoire travestissant la réalité de la richesse nationale.

Le pouvoir exorbitant - attribut du politique - de lever l'impôt et d'allouer les dépenses n'est plus maîtrisé à droite comme à gauche, depuis des décennies. Il doit donc être contrôlé par un autre truchement que celui de la représentation nationale. Puisque celle-ci a faillit je suis partisan d'une inscription du principe de l'équilibre budgétaire dans la Constitution ainsi que d'un cadrage parallèle par les instances européennes.

Le système de retraite par répartition présente aussi bien des similitudes techniques avec la chaîne de Ponzi. La différence est qu'en l'espèce le mécanisme est transparent. Mais ce sont bien avec les cotisations d'une génération que l'on rémunère la génération précédente. Ce principe est sain dès lors que les paramètres de l'équation de départ ne changent pas. Ce fameux "contrat entre les générations" est acceptable dès lors que rien ne vient gripper le système et répandre le doute sur sa pérennité. Nous y sommes.

Car ne nous y trompons pas, la réforme envisagée - comme la contre-proposition du PS - ne sert qu'à sauver le système (et donc les pensions) à court et moyen terme. Mais elle ne résout en rien la question pour les jeunes presque trentenaires qui aujourd'hui valsent de stages en contrats précaires, intérimaires, intermittents, auto-entrepreneurs... Comment cette génération à la carrière hachée parviendra-t-elle à accumuler suffisamment de droits sans une nouvelle réforme. Et que dire de la génération aujourd'hui encore scolarisée...

Il est tristement symptomatique de remarquer que les soutiens à la réforme des retraites sont principalement ...les retraités. Après moi le déluge.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce finalement à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard
Journal
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Entreprises
Orpea s’effondre en Bourse après les révélations de Mediapart, l’ex-directeur financier limogé
À la suite d’une enquête publiée ce matin par Mediapart et Investigate Europe, Orpea a annoncé avoir limogé son ex-directeur financier Sébastien Mesnard, visé dans notre article. L’action a chuté de 19 % en une journée.
par Yann Philippin

La sélection du Club

Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo