Marsactu
Journal en ligne indépendant sur Marseille et son territoire
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2021

Marsactu
Journal en ligne indépendant sur Marseille et son territoire
Abonné·e de Mediapart

Demandons la transparence sur les aides aux médias des collectivités locales

Les citoyens sont en droit de savoir selon quels critères sont choisis les relais de communication et à quelle hauteur s’inscrivent les interventions des collectivités locales.

Marsactu
Journal en ligne indépendant sur Marseille et son territoire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Demandons la transparence sur les aides aux médias © Marsactu

Lundi 25 octobre dernier, Karine Le Marchand vient de renoncer à sa subvention et la région se décide à rappeler un journaliste de Marsactu pour apporter les premières réponses de la collectivité après plusieurs jours de relance. Quand nous abordons la question de la rémunération du poste d’ambassadrice offert à l’animatrice, il nous est répondu que cela entre dans un “plan média”. Soit, mais de combien ? Pas de réponse. “On ne communique pas sur les montants de nos plans médias”, assure-t-on. Nos relances sur le caractère public de ces dépenses n’y feront rien, les questions d’une consœur de 20 Minutes non plus. Impossible de connaître la somme ainsi dépensée pour s’attacher l’image de l’animatrice télé. 

Cette réponse nous semble indigne d’une démocratie. Et pourtant, elle n’est pas l’apanage de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. C’est pourquoi dans la foulée d’une tribune des médias indépendants et du Spiil, le syndicat de la presse indépendante en ligne auquel Marsactu adhère, nous avons décidé de lancer un appel public à la transparence. À l’époque où la confiance dans les médias est de moins en moins forte, au moment où se brouille la distinction entre information et communication, à l’heure où des collectifs citoyens appellent à une ouverture accrue des données publiques, il nous semble normal et sain que les collectivités locales annoncent clairement leurs relations financières avec les médias. Lorsqu’une somme d’argent public est versée à un journal, une radio, un site internet, etc, nous estimons que cette information doit être accessible.

C’est pourquoi nous avons écrit à la région, au département, à la métropole, ainsi qu’à six villes des Bouches-du-Rhône (Marseille, Aix, Aubagne, Salon, Istres, Martigues) afin qu’elles clarifient leurs “plans média” et fassent la transparence sur leurs apports financiers de toute sorte aux titres de presse, dont les annonces légales (marchés publics, annonces d’enquêtes publiques, etc.). Nous avons également écrit à la préfecture des Bouches-du-Rhône, qui commande régulièrement des annonces légales. Nous vous invitons à faire de même.

Depuis trop longtemps, les aides aux médias sont distribuées à la discrétion des exécutifs des collectivités. Bien souvent, il s’agit moins d’encourager le pluralisme médiatique que de s’acheter la bienveillance des patrons de presse. Pour ces raisons, la société éditrice de Marsactu a choisi dès sa création de renoncer aux aides de toutes sortes des collectivités locales et à la publicité. 

Soyons clairs :  nous ne pensons pas que le secteur de la presse ne mérite pas d’être accompagné. À nos yeux, l’enjeu d’un espace médiatique pluriel, riche de sa diversité, devrait être partagé et soutenu par les citoyens. En revanche, ceux-ci sont en droit de savoir selon quels critères sont choisis les relais de communication et à quelle hauteur s’inscrivent les interventions des collectivités.

Voici le mail envoyé ce jour et que nous invitons à faire suivre aux décideurs publics :

Madame, Monsieur, 

Nous vous écrivons aujourd’hui dans le cadre d’une démarche auprès des principales collectivités des Bouches-du-Rhône. Alors que la défiance envers la presse grandit, il nous semble nécessaire d’offrir aux citoyens une transparence sur l’argent public versé aux médias comme elle existe à l’échelon national. Aussi, nous aimerions connaître la nature et le montant de vos partenariats avec des médias et les critères qui ont conduit à la sélection de ceux-ci. Cela concerne par titre/groupe médiatique les insertions publicitaires (incluant les publi-reportages), les annonces légales, les partenariats dans le cadre d’événements conduits par le titre de presse et, plus généralement, toute relation financière.

Nous espérons pouvoir compter sur votre transparence et vous prions de croire à la sincérité de notre démarche. 

Bien cordialement,

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez