Marsactu
Journal en ligne indépendant sur Marseille et son territoire
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2021

Demandons la transparence sur les aides aux médias des collectivités locales

Les citoyens sont en droit de savoir selon quels critères sont choisis les relais de communication et à quelle hauteur s’inscrivent les interventions des collectivités locales.

Marsactu
Journal en ligne indépendant sur Marseille et son territoire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Demandons la transparence sur les aides aux médias © Marsactu

Lundi 25 octobre dernier, Karine Le Marchand vient de renoncer à sa subvention et la région se décide à rappeler un journaliste de Marsactu pour apporter les premières réponses de la collectivité après plusieurs jours de relance. Quand nous abordons la question de la rémunération du poste d’ambassadrice offert à l’animatrice, il nous est répondu que cela entre dans un “plan média”. Soit, mais de combien ? Pas de réponse. “On ne communique pas sur les montants de nos plans médias”, assure-t-on. Nos relances sur le caractère public de ces dépenses n’y feront rien, les questions d’une consœur de 20 Minutes non plus. Impossible de connaître la somme ainsi dépensée pour s’attacher l’image de l’animatrice télé. 

Cette réponse nous semble indigne d’une démocratie. Et pourtant, elle n’est pas l’apanage de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. C’est pourquoi dans la foulée d’une tribune des médias indépendants et du Spiil, le syndicat de la presse indépendante en ligne auquel Marsactu adhère, nous avons décidé de lancer un appel public à la transparence. À l’époque où la confiance dans les médias est de moins en moins forte, au moment où se brouille la distinction entre information et communication, à l’heure où des collectifs citoyens appellent à une ouverture accrue des données publiques, il nous semble normal et sain que les collectivités locales annoncent clairement leurs relations financières avec les médias. Lorsqu’une somme d’argent public est versée à un journal, une radio, un site internet, etc, nous estimons que cette information doit être accessible.

C’est pourquoi nous avons écrit à la région, au département, à la métropole, ainsi qu’à six villes des Bouches-du-Rhône (Marseille, Aix, Aubagne, Salon, Istres, Martigues) afin qu’elles clarifient leurs “plans média” et fassent la transparence sur leurs apports financiers de toute sorte aux titres de presse, dont les annonces légales (marchés publics, annonces d’enquêtes publiques, etc.). Nous avons également écrit à la préfecture des Bouches-du-Rhône, qui commande régulièrement des annonces légales. Nous vous invitons à faire de même.

Depuis trop longtemps, les aides aux médias sont distribuées à la discrétion des exécutifs des collectivités. Bien souvent, il s’agit moins d’encourager le pluralisme médiatique que de s’acheter la bienveillance des patrons de presse. Pour ces raisons, la société éditrice de Marsactu a choisi dès sa création de renoncer aux aides de toutes sortes des collectivités locales et à la publicité. 

Soyons clairs :  nous ne pensons pas que le secteur de la presse ne mérite pas d’être accompagné. À nos yeux, l’enjeu d’un espace médiatique pluriel, riche de sa diversité, devrait être partagé et soutenu par les citoyens. En revanche, ceux-ci sont en droit de savoir selon quels critères sont choisis les relais de communication et à quelle hauteur s’inscrivent les interventions des collectivités.

Voici le mail envoyé ce jour et que nous invitons à faire suivre aux décideurs publics :

Madame, Monsieur, 

Nous vous écrivons aujourd’hui dans le cadre d’une démarche auprès des principales collectivités des Bouches-du-Rhône. Alors que la défiance envers la presse grandit, il nous semble nécessaire d’offrir aux citoyens une transparence sur l’argent public versé aux médias comme elle existe à l’échelon national. Aussi, nous aimerions connaître la nature et le montant de vos partenariats avec des médias et les critères qui ont conduit à la sélection de ceux-ci. Cela concerne par titre/groupe médiatique les insertions publicitaires (incluant les publi-reportages), les annonces légales, les partenariats dans le cadre d’événements conduits par le titre de presse et, plus généralement, toute relation financière.

Nous espérons pouvoir compter sur votre transparence et vous prions de croire à la sincérité de notre démarche. 

Bien cordialement,

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)
Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...
par Vingtras
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie