vuesdunord
Etudiant, apprenti journaliste, amoureux de la Suède : twitter.com/martin_u
Abonné·e de Mediapart

21 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 oct. 2010

Les pays nordiques sont les moins corrompus du monde

Les pays d'Europe du Nord figurent parmi les pays les moins corrompus du monde, selon le dernier rapport de l'ONG Transparency International publié mardi.

vuesdunord
Etudiant, apprenti journaliste, amoureux de la Suède : twitter.com/martin_u
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les pays d'Europe du Nord figurent parmi les pays les moins corrompus du monde, selon le dernier rapport de l'ONG Transparency International publié mardi.

Selon ce rapport, qui prend en compte la perception de la corruption, le Danemark est – avec Singapour et la Nouvelle-Zélande – le pays le moins corrompu du monde, suivi de près par la Suède et la Finlande. La Norvège et l'Islande figurent à la dixième et onzième place.

Mesurant la perception de la corruption, le rapport se base sur des enquêtes et 13 sources différentes : des experts, des chefs d'entreprises, des « risk agencies » ou encore des grandes organisations (Banque Africaine du Développement, Banque Mondiale...).

Cela fait plusieurs années que l'Europe du Nord trône en bonne place dans ce classement, grâce à des lois très strictes – notamment en politique – et une solide tradition d'éthique et de responsabilité, qui trouve se racines dans un fort héritage protestant.

Ailleurs dans le monde, les trois quarts des 178 pays étudiés ont obtenu une note inférieure à 5 sur 10 et ce sont la Somalie, la Birmanie, l'Afghanistan et l'Irak qui figurent aux dernières places de ce classement. La France, quant à elle, pointe à la 25e place (14e place européenne).

Le rapport insiste sur les conséquences extrêmement néfastes de la crise financière et rappelle que les pays dont la situation s'est le plus dégradée sont ceux que la crise a le plus durement touché. Pour lutter contre la corruption « il est nécessaire que les gouvernements mettent en place des mesures anti-corruption dans toutes les sphères, depuis leurs réponses à la crise financière et au changement climatique jusqu’aux engagements de la communauté internationale à éradiquer la pauvreté » propose en outre le rapport.

- M.U.

Vous pouvez aller jeter un oeil sur la jolie visualisation interactive du classement, ainsi que vous en procurer l'application iPhone !

L'intégralité du contenu publié sur ce blog est sous licence Creative Commons (by-nc-nd) et peut être librement repris sur votre plateforme (un commentaire ici ou un petit mail à m.untersinger at gmail.com est apprécié) !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal — France
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Journal — Terrorisme
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Journal — Justice
À Marseille, des juges font reculer l’incarcération à la barre
L’aménagement de peine, par exemple le bracelet électronique, prononcé dès le jugement, est une possibilité qui n’avait jamais décollé avant 2020. Mais à Marseille, la nouvelle réforme de la justice et la volonté d’une poignée de magistrats ont inversé la tendance. Reportage.
par Feriel Alouti

La sélection du Club

Billet de blog
La chanson sociale, comme levier d’empowerment Bernard Lavilliers en concert
Dans la veine de la chanson sociale française, l’artiste Bernard Lavilliers transmet depuis plusieurs décennies la mémoire longue des dominés, leurs souffrances, leurs richesses, la diversité des appartenances et propose dans ses narrations festives et musicales. Balzac disait que «Le cabaret est le Parlement du peuple ». En quoi la chanson sociale est-elle un levier de conscience politique ?
par Béatrice Mabilon-Bonfils
Billet de blog
La comédie des catastrophes
Au Théâtre de la Bastille, le collectif l'Avantage du doute dresse un hilarant portrait de la société contemporaine pour mieux en révéler ses maux. De l’anthropocène au patriarcat, de la collapsologie aux comédiennes mères ou non, du besoin de tendresse des hommes, « Encore plus, partout, tout le temps » interroge les logiques de puissance et de rentabilité par le biais de l’intime.
par guillaume lasserre
Billet de blog
La clique de « Kliniken » vue par Julie Duclos
Quinze ans après Jean-Louis Martinelli, Julie Duclos met en scène « Kliniken » du dramaturge suédois Lars Noren. Entre temps l’auteur est décédé (en 2021), entre temps les guerres en Europe ont continué en changeant de pays. Immuable, la salle commune de l’hôpital psychiatrique où se déroule la pièce semble jouer avec le temps. Troublant.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Un poète palestinien : Tawfik Zayyad
Cette poésie simple, émouvante, populaire et tragique a circulé d'abord sous les tentes des camps de réfugiés, dans les prisons avant d'être lue, apprise et chantée dans toute la Palestine et dans tout le monde arabe.
par mohamed belaali