Enfants en centres de rétention : signez pour que ça cesse enfin !

 Le 12 Juillet dernier, la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme)  condamnait la France pour avoir contrevenu à l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme selon lequel « nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants » en raison du placement d’enfants dans des centres de rétention administrative.

Comme l'a, en effet, rappelé Jean-Claude Mas, secrétaire général de la Cimade  « La rétention administrative, c’est un univers carcéral, avec des barbelés, des verrous, une surveillance policière . C’est traumatisant pour toutes les personnes enfermées, au seul motif de papiers pas en règle, mais ça l’est encore plus pour des enfants. C’est de la maltraitance, même pour un jour ou deux".

En 2012, François Hollande s’était fermement engagé  « à interdire les placements en rétention des familles avec enfants dès mai 2012, au nom de l’intérêt supérieur des enfants qui doit primer ». En juillet 2012, une circulaire du ministère de l’intérieur avait certes préconisé l’assignation à résidence des familles plutôt que le placement en rétention. Mais depuis deux ans, c’est le retour à cette pratique de la honte qui renaît et a conduit à la condamnation de la France par la CEDH :

Ainsi, en 2015, 105 enfants ont été placés avec leurs parents en CRA (45 en 2014). Et cela sans compter les 4 300 enfants passés en 2015 par des centres de rétention à Mayotte.

Cette condamnation de la CEDH n’a, malheureusement, eu aucun effet. Depuis  le 12 juillet, comme le signale la Cimade,  sept  familles ont, en effet, été enfermées en rétention.


Dès le 13 Juillet, en réaction à la condamnation de la France par la CEDH, un appel au Président de la République et au gouvernement français a été lancé pour que cette pratique indigne cesse. Il est à ce jour signé par plus  de 1000 personnes

 

Premiers signataires :

Martine CHANTECAILLE, professeure de philosophie, membre du C.N du Parti Socialiste;  Pouria AMIRSHAHI, député de la 9ème circonscription des Français établis hors de France ; Axel KAHN, médecin généticien et essayiste ; Patrick CHAMOISEAU, écrivain ; Brigitte TREGOUET, médecin, Présidente de La Cimade 85;   Marie-Noëlle LIENEMANN, sénatrice de Paris, Barbara ROMAGNAN, députée du Doubs, Christian SALMON, essayiste ; Julien BAYOU, porte-parole d’EELV ; Michelle BIRE, Présidente de la section LDH de la Roche-sur-Yon, Ian BROSSAT , PCF, adjoint à la mairie de Paris.

Je vous invite à le signer et à joindre votre voix aux nôtres pour dénoncer le placements d’enfants en centres de rétention https://www.change.org/p/stop-au-placement-d-enfants-en-centre-de-r%C3%A9tention-administrative

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.