Aubervilliers, Les Municipales et la jeunesse

ou comment on peut expliquer certaines stratégies de rapprochement

d1lhut9a
Ils n'ont pas honte...

ils se disent fidèles à leurs idées.

Je dis qu'ils sont fidèles à leurs fêlures narcissiques au service de leurs stratégies.

Faux démocrates de la dernière heure.

Loin d'être des militants engagés sur le terrain d' un nécessaire renouveau de la réflexion urbaine et écologique à Aubervilliers, ils s'accrochent à des sièges qu'ils ont trop peur de perdre. Golberg est un voyageur ancré à La Courneuve, à ses débuts. Il a le savoir des hommes de parti. Dans son costume de notable il a très vite compris que la notoriété se fondait sur la distanciation sociale. Sans état d'âme, il avance sur le terrain du pouvoir, quitte à faire alliance avec la Maire PCF sortante. Les socialistes ont gagné les élections à Aubervilliers en 2008, sous la houlette du défunt Maire Jacques Salvator. Sa compagne, Evelyne Yonnet Salvator est pour ces élections 2020 sur la liste de Zishan Butt au premier tour des Municipales. Dans une liste recomposée au second tour. Rien d'étonnant à son rapprochement de la Maire. Elle est en guerre avec Marc Guerrien pour des raisons que même les historiens futurs négligeront. La stratégie du PS est simple  : être sur tous les fronts de gauche pour se reconstruire. La pensée politique est si pauvre du fait des guerres intestines que l'on finirait pas croire le PS à gauche. Fût un temps où Evelyne Yonnet accueillait dans sa librairie solidaire un François Hollande dont la seule prouesse sociale fut de s'enhardir sur un scooter. Une histoire d'ailleurs sans intérêt. Il se rendit aussi à la mairie pour remettre les cartes d'électeurs à des adolescents, ceci dans un tel anonymat, qu'on en cherche toujours les raisons. Une chose semble certaine : Mériem Derkaoui a le coeur qui balance du côté Yonnet.

Zishan Butt, médecin urgentiste proche de l'OMJA (Office Municipal de la Jeunesse d'Aubervilliers devenu Office en mouvement de la Jeunesse d'Aubervilliers), à qui il accordait sur sa première liste une place de premier choix s'est associé à la liste de la maire sortante. Liste éclectique. C'est le moins que l'on puisse dire. Coup de théâtre ? Pas vraiment. Car tout le monde se connaît déjà depuis au moins 2008, date de la victoire électorale du couple PS, Yonnet-Salvator. Le rapprochement avec Zishan Butt n'est pas un hasard. La présence de Meriem Dekaoui sur la liste aux côtés de Zishan Butt, non plus. Il est élu en 2014 représentant du Conseil Municipal au Conseil d'Administration de l'OMJA, aux côtés de Meriem Derkaoui, elle aussi élue au même poste – elle n'est pas encore Maire. Leur rapprochement n'est plus pour nous surprendre.

Les liens entre la commune et l’association ont fait l’objet d’une plus grande formalisation à compter de 2009, destinée à mieux dissocier la seconde de la première et ainsi à limiter les risques juridiques de requalification de l’OMJA en « association transparente ». Cette démarche a notamment conduit à faire évoluer la gouvernance de l’OMJA – la fonction de président n’étant plus exercée par l’adjoint au maire en charge de la jeunesse – et à conclure des conventions triennales plus étayées. ( source : https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/Aubervilliers_IFR_2017-14_r--ponse.pdf ).

Restera à vérifier les proches de l'OMJA quand la liste sera visible...

C'est aussi une des raisons qui explique la séparation des listes Karroumi-Butt qui ont deux façons différentes de structurer la jeunesse. Mais là c'est une autre histoire.

 

 

 

 

 

*Une association est qualifiée de transparente quand elle ne dispose pas d'une autonomie de décision par rapport à la collectivité qui la subventionne et dont elle n'est qu'un démembrement visant à permettre de s'affranchir des règles en vigueur et à échapper à tout contrôle effectif.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.