Hortefeux, Besson, l'expulsion industrielle des ROMS et le fichier OSCAR

 

Hortefeux, Besson, l'expulsion industrielle des ROMS et le fichier OSCAR

 

Le "brave" Monsieur Besson s'insurge contre le fait qu'on emploie des termes propres à la période Nazi...

 

"J'aimerais beaucoup que le vocabulaire spécifique de la Seconde Guerre mondiale, avec ce qui a été son atrocité - l'extermination industrielle, systématique des Juifs et des tsiganes - ne soit pas utilisé", a-t-il réclamé.

 

"Les personnes sont interpellées, leur identité est vérifiée, on leur propose de l'argent pour retourner dans leur pays d'origine: j'aimerais bien qu'on m'explique quel est le lien avec les rafles de la Seconde Guerre mondiale."

 

Mais tout Monsieur Besson, tout ou presque, l'hypocrisie en prime... Ce qui est surtout frappant dans la ressemblance c'est le souci de rentabilité ... il fallait exterminer le plus grand nombre de juifs dans un temps limité ...

 

Mardi M.Hortefeux se vante d'avoir déjà démantelé 51 campements illégaux... c'est l'expulsion industrielle .... on ne renvoie pas les Roms dans des camps d'extermination certes, seulement là où ils n'auront pas de quoi vivre et seront persécutés... On ne veut pas le savoir ...

 

La situation actuelle des roms en Roumaie est préocupante puisque 40% d'entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté soit avec moins de 2,15€ par jour. Ce qui explique les vagues de migration que l'Europe de l'Ouest observe ces dernières années.

 

La santé physique des roms est bien plus mauvaise que le reste de la population dans une majorité de pays. L'espérance de vie des roms est de 15 ans de moins que la majorité de la population dans le centre et l'Est de l'Europe.

 

La pauvreté des roms en Roumanie est à multifacettes: Les roms sont souvent privés des ressources nécessaires à des conditions de vie adequates, mais surtout ils n'ont pas accès à l'éducation, à certains postes de travail, aux services sanitaires et sociaux et aux canaux pour être actifs dans la société.

 

La population rom est sans cesse discriminée:

• violences physiques, morales,

•injustives juridiques,

•discrimination raciste de la part des autorités,

•crimes racistes impunis,

•discrimination pour l'acces aux services sociaux, comprenant la discrimination dans l'allocation des fonds publics municipaux pour la réalisation des infrastructures de base (eau, electricité, gaz...), •utilisation systématique de propos racistes par les média ce qui perpétue les stéreotypes et attitudes racistes,

•nombreux acces limités à une éducation normale pour les enfants roms, discrimination raciste dans les institutions scolaires

 

et la liste pourrait être encore longue!

 

Nadara

 

 

Tout M.Besson ou presque,

 

Tenez, l'étoile jaune par exemple, on n'ose pas et il y a des méthodes beaucoup plus modernes mais non moins ignobles : on l'appelle Oscar

 

"Dans quelques semaines, Oscar, le fichier biométrique que nous avons mis au point, va permettre d'éviter cette noria, ces aller-retours: ceux qui ont perçu l'aide ne pourront pas la recevoir à nouveau"

 

Si cela n'est pas semblable aux méthodes de Vichy je me demande à quoi cela ressemble ... un fichier biométrique spécial Roms...

 

 

Tout M.Besson ou presque,

 

Pour être certain que cette expulsion soit efficace on va demander la collaboration d'une police étrangère celle là même qui contribue à la discrimination des Roms dans leur pays ...

 

 

 

Amnesty international

 

Les autorités roumaines doivent mettre un terme aux expulsions forcées de familles roms et reloger sans délai celles qui vivent depuis des années dans des conditions précaires aux abords de décharges, de stations d'épuration ou de zones industrielles, en périphérie des villes, a déclaré Amnesty International mardi 26 janvier 2010.

 

« À travers tout le pays, des familles roms sont expulsées de chez elles contre leur gré. Elles ne perdent pas seulement leurs maisons. Elles perdent leurs biens, leurs contacts sociaux, leur accès au travail et aux services de l'État, a expliqué Halya Gowan, directrice du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International.

 

« Cette politique d'expulsions forcées, sans consultation, avertissement ni relogement appropriés, perpétue la ségrégation raciale et bafoue les obligations internationales qui incombent à la Roumanie. »

 

On compte près de 2,2 millions de Roms en Roumanie, soit 10 % environ de la population totale. La discrimination reste un problème largement répandu, que ce soit au sein de l'administration ou dans la société en général. Ainsi, 75 % des Roms vivent dans la pauvreté alors que cette proportion est de 24 % chez les Roumains et de 20 % chez les Hongrois, la plus importante minorité du pays. L'état de santé des Roms et leurs conditions de vie sont parmi les pires en Roumanie.

 

Amnesty international

 

 

Sans doute M.Hortefeux veut-il nettoyer la France avant que son leader revienne de vacances... Alors Nicolas pourra avoir l'air de faire marche arrière et revenir sur certaines décisions ... ou pas... cela dépend du temps qu'il fait et de l'humeur des français jaugée par des sondages plus ou moins fiables, plus ou moins "foireux"

 

En attendant la France respire l'odeur nauséabonde des annés 40 ...

 

Et pourtant l'on se tait. L'opposition craint d'être naïve ou de l'avoir été. Car elle aussi désormais veut son trousseau de pragmatique et admet de recevoir sa naïveté en pleine face comme une insulte pour laquelle elle baisse les yeux.

 

PAS DE PROBLÈME D'IMMGRATION, MAIS DE RACISME EN FRANCE

 

Ce que cet accablant silence a d'infâme, c'est de laisser penser que tout a été fait. On répète à l'envi que les banlieues ont été délaissées depuis leur construction par les pouvoirs publics et l'on ose dire qu'on a tout essayé. On met à mal les services publics, on fragilise les structures de la santé, on réduit l'éducation à n'être qu'une garderie, et l'on déclare avec l'air compassé qui sied au deuil que le système d'intégration ne fonctionne plus. Les étrangers sont la cause de ce dysfonctionnement. Les étrangers sont un problème pour la France. Au début des années 1950, le philosophe Theodor Adorno rappelait qu'à partir du moment où l'Allemagne avait accepté l'idée d'un problème juif, l'idée que la présence des juifs en Allemagne méritait une réflexion publique, des réponses politiques et des aménagements législatifs, c'en était fait de son pays, il pouvait sombrer dans le pire antisémitisme et la xénophobie.

 

Paul Brannac

Le Monde.fr

 

 

Que vous le vouliez ou non M.Besson, il ya des relents qui ne trompent pas... des fausses ingénuités semeuses de haine et de discorde. Il y a une France qui a perdu son âme et son identité nationale....

 

La sécurité est le premier des droits de l'Homme a dit M.Lellouche en réponse au Comité de l'ONU...

 

Non Monsieur,

 

le premier des droits de l'homme c'est la LIBERTE... et le droit sécuritaire a toujours été liberticide...

 

Maryvonne Leray

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.