Plaidoyer pour des panneaux de signalisations accessibles à tous !

Quelles sont les mesures en faveur des personnes en situation de handicap annoncées par le candidat et président Emmanuel Macron? Dans la sphère médiatico-politique, peu ou pas de signal positif envoyé pour améliorer la vie des handicapés. Et pourtant, la France est loin d'être irréprochable dans ce domaine comparé à ces voisins européens, preuve à l'appui.

Il y a (déjà) deux ans, en 2015 que l'obligation des exploitants à effectuer des travaux de mise en conformité dans un délai de trois, six ou neuf ans, a été repoussée..

La date limite de conformité fixée par la loi du handicap 2005 est dépassée depuis janvier 2015, mais les pouvoirs publics rechignent à l'appliquer, repoussant inexorablement l'échéance. Pourtant des acteurs sont et restent mobilisés afin de défendre les droits des handicapés et le milieu associatif contribue à éveiller le conscience citoyenne et à mobiliser l'opinion publique.

Prenons pour exemple l'application téléphonique I Wheel Share  qui permet aux personnes en situation de handicap (tous types de handicap) de cartographier leurs retours d'expériences et lieux adaptés ou non. 

C'est vrai, la vie des personnes handicapées n’intéresse guère le citoyen lambda que l'on nous sommes, mise à part quand il est confronté directement à la situation de handicap. Différents acteurs nous mobilisent, nous rappellent que la condition de vie des personnes en situation de handicap est difficile, voir impossible. Marche trop haute pour les fauteuil roulants, absence de signalisation sonore pour les personnes aveugles ou déficients visuels etc..

Par ces exemples, voilà où je voulais en venir.

Fort de ma vie étudiante lyonnaise, j'ai pu remarquer le peu ou le manque d'accès pour les personnes en situations de handicaps dans les signalisations de la vie quotidienne. Et pourtant des solutions simples et efficaces existent et nos confrères européens ont pris des mesures drastiques pour favoriser la condition et la circulation des personnes en situation de handicap. Après un court voyage à Rome et un plus long à Amsterdam, le constat est sans appel: nous sommes à rebours de nos voisins européens!

Le fonctionnement est pourtant simple, voir ludique. Les feux tricolores possèdent un système de sonorisation fort et audible :

  • 1 "tic" est répété toutes les 3 secondes quand le feu est rouge pour les piétons;
  • 2 "tics" par secondes quand le feu est vert pour les piétons;
  • et des "tics" intermittents quand il ne reste plus que 3 secondes avant que le feu ne devienne rouge.

Feux tricolores sonores à Stockholm © melily0209

Ce système qui s'est démocratisé dans ces villes là, possède l'avantage d’être simple et internationalement reconnaissable car, il n'y a pas de barrière de langue, contrairement à ce qui a été testé à Paris où les passages piétons sonores annonce avec une voix l'état du feu, mais la voix est française...

https://idee.paris.fr/passage-pietons-sonores-pour-les-aveugles

Constat est fait, on peut allier simplicité et efficacité pour améliorer les conditions de vie et d'accès pour les personnes handicapées sans trop se ruiner.                       

Un système qui est à la portée des pouvoirs publics mais, par manque de volonté politique et parfois de moyens ne se matérialisent pas en projet concret. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.