Europe Ecologie les Verts, nouvelle voiture balai de Hollandréou

Depuis plusieurs semaines, EELV rejoint les éditocrates parmi les rangs des plus gros cogneurs contre la candidature de Jean Luc Mélenchon. Alors que nous menons fermement le combat contre le Front National, nous avons été attristés de voir l’appareil d’EELV se mettre au grand complet en marche contre le Front de Gauche et son candidat, répondant ainsi à l’écho des nouveaux chiens de garde du système libéral.

Devenus voiture balai du PS, Joly, Duflot, Placé, Jadot, Lipietz et les autres serrent les rangs pour préserver leurs postes de ministres et de députés. Pas dérangés par le ralliement à Hollande d’anciens ministres sarkozystes et chiraquiens, ils poursuivent encore ce matin leur offensive contre le Front de Gauche.

Corinne Lepage, écologiste de droite renommée, patronne d’un énorme cabinet d’avocat (Huglo-Lepage), libérale bon teint, ancienne ministre de Chirac et partisane de l’austérité appelle à voter Hollande ? Rien à y faire, José Bové se dit « heureux » de cela. Heureux de la spéculation carbone, de la marchandisation de l’énergie et de l’environnement, de la casse de nos acquis sociaux ? Les partisans de l’ancien candidat antilibéral apprécieront.

Quand Parisot, patronne du Medef, voit des piques à la Bastille lors du meeting de Jean Luc Mélenchon, Jean Vincent Placé tacle le programme de rupture et d’abolition des privilèges du Front de Gauche. Les plus gros cris d’orfraies viennent lorsque nous osons parler de planification écologique. Il serait scandaleux de dire que pour garantir le ferroutage, le développement des transports en commun, la réhabilitation énergétique des bâtiments, bref, organiser la rupture anti productiviste, il faudrait produire et le prévoir ?! Quel crime de lèse majesté que de dire qu’il faut une politique de relocalisation industrielle, de reconversion des entreprises vers des activités écologiques pour organiser la transition ! Et comment développer les énergies renouvelables, le démantèlement des centrales, la rénovation des sillons des chemins de fer sans tout cela ? A moins que comme EELV, on préconise, de fait, de conserver le commerce mondial tel quel, de continuer à importer nos installations d’énergies renouvelables depuis la Chine où elles sont produites dans de conditions écologiques et sociales catastrophiques. Ou encore devrait-on laisser les sous-traitants exploités des centrales prendre les radiations ? Les salariés en lutte à Fessenheim et Cattenom sauront s’en souvenir. Car voilà bien ce que propose Daniel Cohn Bendit quand il cogne contre le Front de Gauche : la concurrence libre et non faussée. Celle là même qui a fait doubler le prix de l’électricité, qui a fait fermer Photowatt, dernière entreprise de production de panneaux solaires en France, ou encore Q-cells en Allemagne, leader mondial de la production de cellules photovoltaïques. Effectivement monsieur Cohn Bendit, entre le laisser-faire du marché et la planification et la prévision, notre choix est fait, nous préférons largement que les citoyens reprennent en main les décisions.

Ils n’hésitent pas non plus à caricaturer les positions de Jean Luc Mélenchon sur le Tibet et Cuba rejoignant ainsi les critiques de Jean François Copé. Nous serions pour une nouvelle nuit du 4 août d’abolition des privilèges ? Et bien oui, nous appelons à la révolution citoyenne et pour l’abolition des privilèges. Et pendant ce temps, ces caricatures permettent de passer sous silence l’accord PS-EELV qui prévoit de rester dans le commandement intégré de l’OTAN. Cette même OTAN qui est en guerre en Afghanistan et bombarde la Lybie ! Et ça, ça ne dérangerait pas nos camarades d’EELV ?

Dernier mensonge en date. Eva Joly nous dit que Jean Luc Mélenchon serait un dangereux productiviste qui n’aurait jamais soutenu les opposants à Notre Dame des Landes. Et ce, deux jours après que notre camarade Françoise Verchère, Conseillère Générale Front de Gauche se soit mise en grève de la faim en soutien aux paysans que l’on tente d’exproprier du site de NDDL ! Eva Joly qui se revendique la candidate de l’éthique en politique n’hésite pas à mentir de façon éhontée aux français ! Elle passe également sous silence le combat sans relâche des camarades du Parti Communiste de Vendée et du Parti de Gauche contre ce projet. Mais dites moi camarades d’Europe Ecologie, Jean Marc Ayrault, initiateur du fameux Ayraultport n’est-il pas un des socialistes avec qui vous avez un accord de gouvernement ? Les leçons de pureté, ça suffit comme ça !

Au final, nous serions pour EELV, les tenants d’un programme des années 70. Et si c’était vrai ? Et si, comme nous le pensons, nous sommes aujourd’hui les dignes représentants d’André Gorz et de René Dumont qui firent naître l’écologie politique en France dans les années 70 ? Cette écologie politique, profondément anticapitaliste, a été délaissée par EELV au profit d’accords électoraux tellement pourris que le ralliement des sarkozystes à François Hollande ne les émeut même pas. C’est triste. Nous ne cesserons jamais le combat contre ce libéralisme brutal qui dépossède les peuples de leurs droits fondamentaux et des biens communs de l’humanité.

Camarades écologistes, vous qui, sur beaucoup de questions, avez toujours eu un train d’avance, ne prenez pas des camions de retard. Rendez vous compte de ce qui se passe aujourd’hui. Tous les salariés en lutte portent des revendications écologistes, de transition et de reconversion de leurs activités. Rien ne se fera sans eux. Nous en sommes aujourd’hui les porte-parole contre vos compromis.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.