La Scientologie tente de recruter via Météo-France

En déclin et mise à mal par la révolution numérique, la Scientologie est partie depuis plusieurs années à la pêche aux adeptes en achetant de nombreux espaces publicitaires sur le cyberspace, et particulièrement sur Facebook. Dernière en date : l’application IPhone Météo-France. Analyse du prosélytisme numérique de la Scientologie.

Addendum : Météo-France a rapidement réagi à mon article et tient à signaler qu'elle " a pris très rapidement en charge ce problème. L'annonceur qui diffuse les pubs de l'église de Scientologie, vues sur l’application Météo-France, est désormais blacklisté. En effet, Météo-France, pour diffuser ses publicités, fait appel à une régie publicitaire externe, sélectionnée à l'issue d'un appel d'offres sous la forme d'un marché public et dans lequel il est clairement indiqué que les publicités pour l'alcool, la religion ou encore les jeux d'argent (liste ici non exhaustive) sont strictement interdites sur nos supports digitaux. Sur plusieurs millions de publicités diffusées chaque jour sur nos supports, il arrive que des activités frauduleuses de diffusion soient malgré tout constatées. Notre régie intervient dans les meilleurs délais, en plus de veiller quotidiennement à contenir ces activités frauduleuses, par une amélioration continue de filtres, de vérifications d'annonceurs, ... et n'hésite pas à blacklister les publicités et annonceurs ainsi repérés."

Condamnée[i] notamment pour « escroquerie en bande organisée et exercice illégal de la pharmacie »
(Cour de Cassation en date du 16/10/2013), pour avoir notamment soutiré plus de 70.000 euros à deux membres en trois mois pour des « cures de purification », la Scientologie française a grandement été mise à mal par le numérique[ii], qui a notamment permis à ses contempteurs d’être extrêmement visibles.

En 2015, la journaliste Claire Levenson, notait déjà pour Slate[iii] que la Scientologie n’avait pas réussi à se développer sur les réseaux sociaux et peinait à recruter. En effet, cette organisation, qui a beau revendiquer avoir 8 millions d’adeptes, n’en aurait en fait que 50.000 dans le monde entier. Elle évoquait également « l’autoritarisme et la brutalité » du responsable de l’organisation, David Miscavige qui avait emprisonné des membres de l’organisation dans des sortes de « camps de rééducation » avec des « punitions qui consistaient à nettoyer les toilettes avec sa langue » et que l’organisation essayait de limiter l’accès de ses adeptes aux voix en défaveur de la Scientologie afin que l’adepte ne puisse pas saisir dans quoi il était réellement. Elle citait également Tony Ortega, l’un des meilleurs connaisseurs de la scientologie au monde, qui expliquait qu’il faut payer environ 100.000 dollars pour accéder au mythe fondateur de la scientologie, qui relève de la science-fiction (extraterrestres, thétans, Xenu, engrammes...). Un reportage réalisé par la RTS[iv] en 2010 mettait lui aussi en question le nombre de scientologues en Suisse, qui serait 10 fois plus faible que ce que revendique l’organisation, et dévoilait l’existence de « formulaire de rapport électronique » que la Scientologie incitait à remplir par ses adeptes afin de dénoncer tout comportement ou propos hostiles à la Scientologie, venant tant de ses membres (peur d’être infiltrée) que de citoyens normaux. Vice relevait que l’église de Scientologie achetait des mots clés en rapport avec elle-même sur Google (pour plusieurs dollars par clic, ce qui rend la facture très élevée quand on sait qu’il peut y avoir plusieurs centaines de milliers de requêtes en quelques mois[v]), mais également des tweets sponsorisés, des publicités sur YouTube, des noms de domaine mais aussi des spots télévisés (8 millions de dollars ont été dépensés pour avoir une publicité lors du Super-Bowl ; clips sur Gulli ou dans les cinémas UGC[vi]) et des annonces dans la presse. Chacune des publicités renvoyait vers des sites liés plus ou moins explicitement à l’organisation. Le responsable de la Scientologie en France (aka « Ministre de l’église de Scientologie »), Éric Roux, ne cache d’ailleurs absolument pas que « le prosélytisme est dans notre ADN »[vii]. La Scientologie achète par exemple sur le territoire français des espaces publicitaires sur la façade du réputé hôtel Carlton à Cannes, dans des zones commerciales parisiennes[viii] et des mots-clés sur Google comme « test de personnalité »[ix].

Pseudo-test de personnalité, causes humanitaires et conférences de développement personnel : les stratégies de recrutement de la Scientologie

La journaliste de Rue89 Claire Estagnasié avait alors réalisé ce fameux test de personnalité (bidon selon les experts en psychologie) que propose la Scientologie : le Oxford Capacity Analysis (OCA), qui a une technique d’approche et de séduction pour recruter. Notons que celui-ci n’a rien à voir avec la renommée Université d’Oxford, il s’agit d’un  stratagème pour le rendre crédible. Son article explique la stratégie de recrutement : une fois le test effectué, une scientologue appelle sur son téléphone une vingtaine de fois en quelques heures et enjoint la journaliste à se rendre au « Celibrity Center », situé au 69 rue Legendre au nord de Paris, pour la restitution des résultats. Le test lui apprend alors qu’en Scientologie l’agressivité est un trait de personnalité positif et que son niveau de personnalité est très négatif, et que si elle veut s’améliorer, il lui faut acheter des livres de Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie. La journaliste Titiou Lecoq était elle aussi allée tester la Scientologie et déclare avoir « passé ses pires moments de sa vie ». Elle rapporte pour Slate l’utilisation du pseudo-test de personnalité qu’utilise l’organisation pour recruter, avec encore le même mode opératoire : des résultats au test très négatifs délivrés lors d’un entretien avec une scientologue qui s’apparente à « une espèce de séquence de torture psychologique pour vous mettre dans un état de faiblesse et de vulnérabilité absolue » et l’invitation à acheter des livres, DVD et stages de Scientologie pour s’améliorer[x]. Elle expose également différents tracts que diffuse la Scientologie, faisant usage d’un neuromythe selon lequel nous n’utiliserions que 10% des capacités de notre cerveau[xi] et que pour ce faire, la Scientologie « philosophie religieuse appliquée », « se propose d’aider l’Homme à mieux se connaitre ». La Scientologie recrute également via des stands de « Dianétique », la doctrine pseudoscientifique d’éveil spirituel et de compréhension de la psychè développée par l’auteur de science-fiction et fondateur de la Scientologie, Ron Hubbard[xii].

Fenêtre invitant à réaliser le pseudo-test de personnalité de la Scientologie, s’ouvrant automatiquement lors de la navigation sur un site de la Scientologie française Fenêtre invitant à réaliser le pseudo-test de personnalité de la Scientologie, s’ouvrant automatiquement lors de la navigation sur un site de la Scientologie française

La Scientologie avance également parfois masquée via la « Commission des citoyens pour les droits de l’homme (CCDH) » qui lutte contre la psychiatrie. Alors que ce nom laisse penser à une émanation Onusienne, elle a en fait été créée par la Scientologie[xiii]. Plus fourbe, les associations « Non à la drogue » ou « Narconon », qui prétendent aider les toxicomanes et prévenir les addictions sont en fait éminemment proches de la Scientologie[xiv]. Ses différents appendices s’engagent également dans des grandes causes humanitaires comme la lutte contre l’illettrisme ou les discriminations. Serge Blisko, alors président de la Miviludes (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires), déclarait au Figaro que « la scientologie reste notre adversaire le plus coriace »[xv]. Henri-Pierre Debord, membre de la Miviludes, notait également que la Scientologie réalisait du « e-fishing », du prosélytisme sur l’espace numérique. Par ailleurs, une simple navigation sur les sites scientologues permet de saisir la véhémence de cette organisation envers la Miviludes, cette dernière étant, de manière tout à fait infondée, accusée de mener une inquisition envers les « nouvelles religions minoritaires ».

Aujourd’hui, l’affluence des divers comptes et sites de la scientologie est extrêmement faible (très peu d’abonnés, rarement plus de 10 réactions à leurs publications Facebook etc.). Mais les membres de la Scientologie et l’organisation elle-même sont particulièrement prosélytes.

Le prosélytisme de la Scientologie devant les espaces de Viparis à Porte de Versailles

En effet, il n’est pas rare de voir des adeptes de la Scientologie distribuer des tracts avec brutalité les week-end devant les portes des espaces Paris Expo appartenant à Viparis à Porte de Versailles, au sud de Paris. Ce lieu est pour l’organisation un endroit stratégique pour recruter car il est très fréquenté en raison des nombreux salons et congrès internationaux ayant lieu dans ces bâtiments en permanence.

Tract distribué par la Scientologie à Porte de Versailles en 2019 © Mathieu Repiquet Tract distribué par la Scientologie à Porte de Versailles en 2019 © Mathieu Repiquet

Le prosélytisme de la Scientologie sur Facebook

La Scientologie française achète de nombreux espaces publicitaires sur Facebook. Ces publications sponsorisées ont trait au développement personnel (des techniques pour « reprendre le contrôle de sa vie ») ou sont des invitations à des conférences[xvi] et à réaliser son test de personnalité bidon pour « découvrir ses points forts ».

Captures d’écrans de publications sponsorisées de la Scientologie sur Facebook © Mathieu Repiquet Captures d’écrans de publications sponsorisées de la Scientologie sur Facebook © Mathieu Repiquet

Quand la Scientologie fait sa pub sur l’application Météo-France

Et récemment, lorsqu’on se rend sur l’application iPhone de Météo-France, une pub de la Scientologie apparaît !

Capture d’écran sur de l’application Météo-France mettant en évidence une publicité de la Scientologie © Mathieu Repiquet Capture d’écran sur de l’application Météo-France mettant en évidence une publicité de la Scientologie © Mathieu Repiquet

Les publicités Facebook : véritable outil de propagande des groupes spirituels et de charlatans de la santé

Les espaces publicitaires Facebook sont également utilisés par charlatans de la santé (pseudothérapeutes, naturopathes quantiques et énergétiques, lithotérapeutes) pour trouver des cibles à leurs escroqueries. Mais loin de modérer tout cela, Facebook n’y prête absolument pas attention et tolère même la vente de faux médicaments ou armes[xvii] !

Comme nous l’avons vu à travers cet article, le développement personnel est un domaine que la Scientologie (tout comme différents groupes spirituels et pseudothérapeutes) investit au plus au point pour tenter de recruter, et le cyberspace est utilisé par ces mêmes acteurs comme un outil de propagande. Des revendications ayant trait à la santé, au bien-être ou au développement personnel et spirituel sont très utilisés comme appât par ces acteurs. Ils prétendent détenir les réponses des grandes questions scientifiques, métaphysiques et existentielles : « découvrez qui vous êtes réellement », « les 500 clés du bonheur », « Révélez votre potentiel » etc.

Concernant les allégations thérapeutiques mensongères[xviii] (qui se glissent régulièrement dans les publicités Facebook), il est regrettable que des institutions comme l’ANSM, les ARS ou la DGCCRF ne prennent pas cette question au sérieux (manque de moyens et de volonté politique) malgré des rapports accablants et les milliers d’infractions flagrantes qui restent impunies, alors même que l’arsenal législatif existe. De nombreuses victimes d’escroquerie et de retard de prise en charge thérapeutiques adaptées pourraient être évitées. C’est pourquoi, la lutte contre les charlatans de la santé est un enjeu de santé publique éminemment éthique.

A bon entendeur.

Epistémèthikos


Pour plus d’informations sur la Scientologie :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Scientologie

Le site de la Miviludes : https://www.derives-sectes.gouv.fr/

https://benjaltf4.me/

Le témoignage de Lucas Le Gall (pseudonyme), rescapé de la Scientologie https://www.youtube.com/watch?v=VzW3hUsulaQ et son livre "Un milliard d'années, dans les secrets de la Scientologie", Cherche Midi, 2020

Les différents livres du psychiatre Jean-Marie Abgrall


Vous avez des éléments ou des questions concernant la Scientologie, des charlatans de la santé ou des dérives sectaires ? Vous pouvez me contacter sur cette adresse de messagerie sécurisée : epistemethikos@protonmail.ch


[i] https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/la-cour-de-cassation-valide-la-condamnation-de-la-scientologie-pour-escroquerie-en-bande-organisee_436482.html ; https ://www.mediapart.fr/journal/France/171013/la-scientologie-definitivement-condamnee-en-France ; https://www.liberation.fr/societe/2009/05/28/escroquerie-la-scientologie-repond-purification_560530/ ; https://www.lemonde.fr/societe/article/2012/02/02/scientologie-francaise-15-ans-de-demeles-judiciaires_1638007_3224.html ; https://www.lemonde.fr/archives/article/1996/10/04/le-tribunal-de-lyon-met-au-jour-les-methodes-d-endoctrinement-de-l-eglise-de-scientologie_4417479_1819218.html

[ii] Sur le sujet de la sociologie du numérique, lire : Cardon, Culture Numérique, Presses de Sciences-Po, 2019.

[iii] http ://www.slate.fr/story/101387/declin-scientologie-ere-internet

[iv] RTS, La Scientologie recrute sur le web, 2010

[v] https://www.vice.com/en/article/bnyqqz/how-much-does-the-church-of-scientology-spend-on-advertising ; https://www.vice.com/en/article/xd5eew/the-church-of-scientology-is-hilariously-bad-at-online-damage-control-403

[vi] www.nouvelobs.com/medias/20071205.OBS8471/la-chaine-tv-gulli-et-ugc-abuses-par-la-scientologie.html ; https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/04/16/01016-20100416ARTFIG00748-quand-la-scientologie-surfe-sur-la-vague-high-tech-.php

[vii] https ://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-internet/20150907.RUE0374/internet-va-t-il-tuer-la-scientologie.html

[viii] https://www.francetvinfo.fr/france/ile-de-france/paris/paris/une-publicite-pour-l-eglise-de-scientologie-diffusee-en-plein-paris-avant-d-etre-retiree-des-ecrans_2038479.html

[ix] https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20130330.RUE5224/comment-la-scientologie-recrute-sur-internet.html

[x] http://www.slate.fr/story/36855/scientologie-test ; http://www.slate.fr/story/36859/scientologie-rendez-vous

[xi] https://www.franceculture.fr/conferences/ecole-normale-superieure/nous-nutilisons-que-de-notre-cerveau-tout-faux-cest-un-neuromythe ; https://lejournal.cnrs.fr/nos-blogs/aux-frontieres-du-cerveau/neuromythes-le-mythe-des-10 ;

[xii] https://fr.wikipedia.org/wiki/Dian%C3%A9tique

[xiii] https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Commission_des_citoyens_pour_les_droits_de_l'homme : https ://www.allodocteurs.fr/maladies/psychiatrie/quand-la-scientologie-essaie-d-infiltrer-la-psychiatrie_19245.html

[xiv] https://www.ladepeche.fr/article/2009/11/06/709112-des-supports-finances-par-la-scientologie.html ; https://www.sudouest.fr/2011/05/08/la-scientologie-dans-le-collimateur-392212-755.php ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Narconon

[xv] https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/09/04/01016-20130904ARTFIG00257-la-scientologie-reste-notre-adversaire-le-plus-coriace.php

[xvi] https://www.facebook.com/ads/library/?active_status=all&ad_type=political_and_issue_ads&country=FR&q=scientologie&sort_data[direction]=desc&sort_data[mode]=relevancy_monthly_grouped ; https://www.facebook.com/ads/library/?id=864096164360419 ; https://www.facebook.com/ads/library/?id=266062078487931

[xvii] https://twitter.com/JulienPain/status/1288107209755222019 ; https://twitter.com/JulienPain/status/1308015136414760961

[xviii] Je ne fais pas référence sur ce point à la Scientologie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.