Mathilde Goanec
Journaliste, social-travail, Mediapart
Journaliste à Mediapart

5 Billets

2 Éditions

Billet de blog 3 nov. 2015

La CGT Guadeloupe asphyxiée par la famille Huyghues-Despointes

Deux poids, deux mesures. La CGT Guadeloupe a organisé le mardi 3 novembre une marche de protestation sur l'île afin de dénoncer sa condamnation à 53 000 euros d'amende pour avoir écrit dans un tract que la famille Huyghues-Despointes « avait bâti sa fortune sur la traite négrière, l'économie de plantation et l'esclavage salarié ». Asphixiée financièrement, l'organisation syndicale craint de devoir cesser toute activité militante, faute de moyens.

Mathilde Goanec
Journaliste, social-travail, Mediapart
Journaliste à Mediapart

Deux poids, deux mesures. La CGT Guadeloupe a organisé le mardi 3 novembre une marche de protestation sur l'île afin de dénoncer sa condamnation à 53 000 euros d'amende pour avoir écrit dans un tract que la famille Huyghues-Despointes « avait bâti sa fortune sur la traite négrière, l'économie de plantation et l'esclavage salarié ». Asphixiée financièrement, l'organisation syndicale craint de devoir cesser toute activité militante, faute de moyens.

La décision du tribunal s'entend au regard de la relative impunité dont bénéficie la famille Huyghues-Despointes, célèbre famille de "békés" antillaise, qui s'est illustrée il y a quelques années sur la question raciale. Alain Huyghes-Despointes, chef du groupe familial, avait, en février 2009 dans un reportage diffusé sur canal + sur les descendants d'esclavagistes, déploré que les historiens ne s'intéressent pas davantage aux "bons côtés de l'esclavage". L'assertion avait fait scandale, en plein mouvement antillais contre la vie chère et de revendication identitaire. La condamnation de la CGTG a ravivé les souvenirs de ce mouvement exceptionnel aux Antilles.

Alain Huyghes-Despointes expliquait, dans la même interview, vouloir "préserver sa race", pestant contre le métissage : "Quand je vois des familles métissées avec des blancs et des Noirs, les enfants naissent de couleus différentes, il n'y a pas d'harmonie"... Attaqué par diverses associations, Alain Huyghes-Despointes a bien été condamné, par deux fois, pour "crime contre l'humanité", puis réhabilité en 2013 par la cour de Cassation. Une procédure longue que la CGTG n'a pas les moyens de s'offrir. 

Le tract qui a mis le feu aux poudres a été rédigé après l'annonce de 28 licenciements au sein de l'hypermarché Milenis, propriété du groupe Sophyper, dont les deux frères Jean et Martin Huyghues-Despointes sont actionnaires. La famille Huyghues-Despointes, propriétaire de plusieurs magasins aux Antilles et en Guyane, mais également de la dernière sucrerie de Guadeloupe, fait partie des 500 plus grosses fortunes de France selon le magazine Challenges.

" Cette condamnation en appel signifie qu'on n'a plus le droit de dire la vérité aux Antilles, a réagi Louis-Georges Tin du CRAN (conseil représentatif des associations noires de France). Un jugement destiné à protéger des intérêts coloniaux interdit désormais à quiconque de dire d'où vient l'argent des békés dans les anciennes colonies -ce que pourtant, personne n'ignore."

Le 6 octobre, la CGTG a demandé au juge d'application des peines un étalement du paiement de la condamnation. Le tribunal doit rendre sa décision le 10 novembre. Dans l’attente, la CGTG a lancé un appel à la souscription.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie
Le courage des Afghanes face aux talibans : « Manifester est bien plus risqué qu’il y a un an »
Un an après leur retour en Afghanistan, les talibans ont mis au pas et invisibilisé les femmes et, pour elles, manifester est de plus en plus risqué, comme on l’a vu ces derniers jours. Entretien sur ce sujet mais aussi sur la grave crise sociale et économique que traverse le pays, avec Hervé Nicolle, codirecteur du centre sur les migrations Samuel Hall.  
par François Bougon
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)
Journal — Amérique Latine
Au Chili, la menace d’un refus plane sur la nouvelle Constitution
Face aux crispations sur certains points de la nouvelle Constitution, le gouvernement chilien prévoit déjà des réformes au texte en cas d’adoption par référendum le 4 septembre. Une position défensive qui témoigne de l’étroitesse du chemin vers la victoire du « oui ». 
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann