Mathilde Weibel
Lesbos
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 mars 2022

Sept corps sans vie retrouvés sur une plage à Mytilène

Sept corps sans vie ont été retrouvés à Mytilène le 1er mars dernier. Leur identité reste inconnue, tout comme les causes exactes de leur décès. Ils cherchaient refuge en Europe.

Mathilde Weibel
Lesbos
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En 2015, la photo du petit Alan Kurdi, échoué sur une plage turque, avait ému le monde entier et déclenché un mouvement inouï de soutien en faveur des réfugiés victimes des passeurs et des politiques européennes.

Depuis, l’eau est passée sur les corps et a balayé les espoirs de tous ceux qui avaient cru à la solidarité et à un accueil digne.

La semaine dernière, sur l’île de Lesbos, l’image du petit Alan, qui avait fait le tour du monde en 2015, est réapparue, multipliée par sept.

 Le matin du 1er mars, six corps sans vie ont été retrouvés dans la zone de Kalamari, à cinq minutes à peine du centre-ville de Mytilène, la capitale de l’île. Le lendemain, 2 mars, un nouveau corps a été repêché au large de la ville. Sept en tout. Pour l’instant. Ils ne portaient pas de gilet de sauvetage et étaient d’origine africaine.

Je n’ai rien écrit sur le moment, persuadée que les grands titres s’empareraient de la nouvelle et diffuseraient immédiatement les photos des corps échoués sur les rives de l’île grecque. Je m’étais trompée. Nous ne sommes plus en 2015. Nous nous sommes habitués aux morts de la Méditerranée qui ne méritent plus même qu’on les mentionne.

Dimanche 6 mars, une cérémonie a eu lieu en l'honneur de ces victimes inconnues, organisée par l’église catholique de Mytilène, qui est active depuis des années aux côtés des réfugiés, et en présence du groupe Rad Music International, un groupe de musique et de danse fondé en 2018 par l’artiste congolais Rouddy Kimpioka.

On ne sait rien de ces personnes qui ont perdu la vie injustement dans la mer Égée. Aucun téléphone ni aucun document n’a permis de les identifier.

 Alors que l’Europe s’émeut à raison de la situation des milliers de réfugiés ukrainiens fuyant les combats, n’oublions pas ceux qui continuent de mourir en tentant de rejoindre la paix.

Les photos de la tragédie sont visibles ici : https://stonisi.gr/post/24107/frikh-me-eksi-pnigmenoys-sthn-akth-ths-epanw-skalas-pics-video?fbclid=IwAR2JbPcIkJK6OSYTUB3Vdb81NWbmlJgTKwe4WMU5XepYEyNslbwr888FQBk#.Yh3GKd3Cjtk.facebook et ici : https://stonisi.gr/post/24106/eksi-ptwmata-sthn-paralia-ths-epanw-skalas-realtime#.Yh27pAwbL4E.facebook

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière des États-Unis
La Cour suprême états-unienne, à majorité conservatrice, a abrogé vendredi l’arrêt « Roe v. Wade » par six voix pour et trois contre. Il y a près de 50 ans, il avait fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Cette décision n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire en faisant nommer des juges conservateurs à des postes clefs, notamment à la Cour Suprême.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Le Gouvernement se fait pourtant déjà juge, madame la Première ministre
La première ministre, Mme Elisabeth Borne, n'est pas « juge », dit-elle, lors d’un échange avec une riveraine, ce mercredi 15 juin 2022, l'interrogeant sur les nouvelles accusations visant M. Damien Abad, ministre des solidarités.
par La Plume de Simone
Billet de blog
« Promising Young Woman », une autre façon de montrer les violences sexuelles
Sorti en France en 2020, le film « Promising Young Woman » de la réalisatrice Emerald Fennell nous offre une autre façon de montrer les violences sexuelles au cinéma, leurs conséquences et les réponses de notre société. Avec une approche par le female gaze, la réalisatrice démonte un par un les mythes de la culture du viol. Un travail nécessaire.
par La Fille Renne
Billet de blog
Le consentement (ré)expliqué à la Justice
Il y a quelques jours, un non-lieu a été prononcé sur les accusations de viol en réunion portées par une étudiante suédoise sur 6 pompiers. Cette décision résulte d’une méconnaissance (ou de l’ignorance volontaire) de ce que dit la loi et de ce qu’est un viol.
par PEPS Marseille
Billet de blog
« Lutter contre la culture du viol » Lettre à la Première ministre
Je suis bouleversée suite aux actualités concernant votre ministre accusé de viols et de l'inaction le concernant. Je suis moi-même une des 97 000 victimes de viol de l’année 2021. Je suis aussi et surtout une des 99 % de victimes dont l’agresseur restera impuni. Seule la justice a les clés pour décider ou non de sa culpabilité… Pourtant, vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était.
par jesuisunedes99pourcent