Quand le " # Je suis en terrasse" signait la résistance...

La scène se déroule ,ce matin , je suis avec mes deux sœurs et une copine, on se balade dans le village de Banne, médiéval à souhait, une superbe place avec une fontaine déversant une eau fraîche... Sur la terrasse, un couple, la femme enceinte est assise avec son mari , à l'ombre des pins. Lui, boit sa bière.

Nous sommes deux sur quatre à être non vaccinées et sans pass. On tente de s’arranger pour manger en terrasse , isolées. A cet instant, une patrouille de gendarmerie arrive : contrôle en terrasse .

Le couple n'avait pas de pass, verbalisation directe sous les yeux des badauds.

Franchement, c’était tellement dégueulasse que plusieurs personnes ont essayé de parler aux gendarmes. Sans succès, « la loi est pareil pour tout le monde, enceinte ou pas » .

        - Ah bon ? Parce qu’il me semblait que pour vous c’était pas pareil…

Bref, tellement rageant que ma sœur et une villageoise se mettent à filmer , un des clients vaccinés, offre les boissons au couple, ben c’est sûr qu’à 135 euros la bière ça fait mal au cul…

Franchement écœurés , les passants discutent avec nous, on échange quoi…

Katia, la locale, nous invite chez elle, à boire l’apéro, elle est vaccinée, et ne comprends pas non plus, pourquoi ,une femme enceinte , au calme , avec son gars, se sent comme une criminelle,  punie pour «  avoir pris une bière en terrasse ».

Au final, on se retrouve ensemble, sur sa terrasse au paysage à couper le souffle, à siroter de l’orgeat, accompagné d’olives du pays. A tisser un lien, qu’aucun Pass sanitaire au monde ne pourrait empêcher. La solidarité, toujours , réunit les individus dans ce qu’il ont de plus pur : leur humanité.

         Je sais les comparaisons historiques risquées, en ce moment, mais je vous dis pas , aux Vans, le village ressemble à un de ceux de la résistance, les murs sont tagués, les commerçants révoltés, et les locaux , hésitent pas à te faire entrer chez eux pour que tu puisse boire ton coup quand même. Sans même chercher à savoir pourquoi t’es vacciné ou pas, ils s’en foutent , pour eux, la liberté est inaliénable . Alors , peut-être que seul les villages comme ceux-là , profondément ancrés dans une histoire faite de luttes et de combats pour préserver "leur paix" , portent en eux cette valeur, chevillé au corps , dans tous les cas ça fait du bien.

Du bon sens les gars , juste du bon sens ...

Couple verbalisé en terrasse, femme enceinte, place vide Couple verbalisé en terrasse, femme enceinte, place vide

En aparté :  suggestion , à siroter avec Heureux qui comme Ulysse de Brassens.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.