Le racisme pour projet, et non pour stratégie

La presse est injusteavec Sarkozy et sa garde rapprochée.Pourquoi douter de leur sincérité? Sarkozy n'aurait pas de pensée propre, et ilne parlerait que pour faire campagne? Non, il pense ce qu'il dit, et fini parle faire. Oui, il est d'un racisme sincère. Claude Guéant n'a pas reçu lamission de faire une chasse aux électeurs de FN, mais bien d'entrer en lutefrontale contre ce que la droite considère comme un fléau : Les musulmans.Cette droite-là est raciste dans son sens le plus stricte. Rappelons-nous ladéfense des proches du président pour secourir son fils Jean briguant l'EPAD.Jean Sarkozy n'a aucune compétence, aucun diplôme, ni aucune expérience, messon pédigrée, ses gènes hérités de son papa si brillant, suffirait. Rappelons-nousles propos de campagne sur l'origine génétique de la violence. Allez, en 2012il nous expliquera que ce gène de la violence est très présent chez lesmusulmans. Nous en sommes proche, l'opinion française sera bientôt prête àentendre une telle chose, et il y travail. Le dernier rapport de la commission nationaleconsultative des droits de l'homme montre bien que c'est la paroleprésidentielle qui a fait sauter un verrou par de "nombreux débats, annonces et questionnements sur l'identité nationale,la déchéance de nationalité, l'interdiction de la burqa ou la situation desRoms en France". Sarkozy ne surfe par sur une vague, il la provoque.Il ne cherche pas en suivre un électorat frontiste sur le terrain du racisme,il essai de ramener toute la droite sur ce terrain.

Puisque qu'il ne peutamener les électeurs du FN vers la droite républicaine, il va amener cettedroite républicaine vers l'extrême droite et il gouvernera avec le FN. Ça oui,il la sent bien cette campagne.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.