Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

0 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 avr. 2012

Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

Les grève de la faim des kurdes en phase critique

La grève de la faim de 15 kurdes observée depuis le 1er mars à Strasbourg est entrée dans une phase critique, tandis que 13 prisonniers politiques en grève dans la prison d’Osmaniye en Turquie sont en danger de mort. Plusieurs organisations kurdes et françaises appellent le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe à agir.

Compte désactivé

Compte désactivé

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La grève de la faim de 15 kurdes observée depuis le 1er mars à Strasbourg est entrée dans une phase critique, tandis que 13 prisonniers politiques en grève dans la prison d’Osmaniye en Turquie sont en danger de mort. Plusieurs organisations kurdes et françaises appellent le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe à agir.

La grève de la faim illimitée de 15 kurdes dont cinq femmes se poursuit devant l’Église St. Maurice, recevant le soutien de la communauté kurde en Europe et de ses amis. 
Trois grévistes ont été hospitalisés, au 36e, 37e et 41e jour, mais ils ont refusé d’être soignés. Selon le médecin kurde Fahrettin Gulsen qui surveille sur place la santé des grévistes, la situation devient très préoccupante, affirmant que la grève est entrée dans une phase critique qui risque d’avoir de graves conséquences sur leur état de santé. 


Par ailleurs, quelque 300 personnes, venues de toute l’Europe, ont observé des grèves limitées aux cotés des 15 personnes, en signe de soutien.  Il s’agit des groupes composés de 30 à 40 personnes, dont des politiciens et chanteurs kurdes, qui observent une grève de la faim de cinq jours. 
En Turquie,  des centaines de prisonniers politiques kurdes entament une grève de la faim depuis 15 février, dont 13 parmi eux sont en danger de mort. Ces derniers n’ont pas cessé leur grève depuis 21 février, soit plus de 50 jours. Ils protestent contre les conditions d’incarcération, subissant des tortures et d’autres formes de mauvais traitement.  Un rapport de la commission des droits de l’homme du parlement turc, publié le 8 avril, dénonce également ces conditions « telles que l’époque de la junte militaire de 1980 ». 


Dans un communiqué, la Coordination National Solidarité Kurdistan (CNSK) qui regroupe notamment les associations kurdes, le Parti Communiste Français (PCF) et MRAP appelle le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe Torbjorn Jagland à recevoir les représentants des grévistes et à écouter leurs revendications. 
 
«Depuis le 15 février 2012 des centaines de prisonniers politiques kurdes sont en grève de la faim illimitée.
Quinze autres, dont cinq femmes, utilisent ce moyen à Strasbourg, depuis le 1er mars, pour faire entendre leurs revendications. 
Que ces femmes et hommes, au péril de leur santé et de leur vie, aient fait le choix ultime de ce moyen de lutte afin d’obtenir l’écoute des institutions internationales, témoigne de leur volonté de voir aboutir une résolution politique et pacifique de la question kurde en Turquie.
Leurs cris doivent être entendus; il est celui de tout un peuple qui brave chaque jour la répression pour exiger le droit à la langue maternelle, la reconnaissance de son identité et de sa culture millénaire.
Il y a urgence aujourd’hui à ce que M. Torbjorn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l’Europe reçoive leurs représentants, écoute leurs revendications et les porte devant la représentation du Conseil de l’Europe, afin que celle‐ci pèse de tout son poids auprès des autorités turques et que cessent immédiatement toutes les formes de répression, d’atteintes à la liberté d’expression et aux droits humains les plus élémentaires.

Pour la CNSK

Joël Dutto

Amis du Peuple Kurde en Alsace - Amitiés Corse Kurdistan - Amitiés Kurdes de Bretagne (AKB)-Association Iséroise des Amis des Kurdes (AIAK) - Centre d’Information du Kurdistan (CIK) - Fédération des Associations Kurdes en France (FEYKA) - Hauts-de-Seine Kurdistan - Mouvement de la Paix - MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) - Parti Communiste Français (PCF) Solidarité et Liberté (Marseille) – Union Démocratique Bretonne (UDB) »

Blog de Maxime Azadi avec ActuKurde

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Services publics
RER B : voyage sur la ligne qui déraille
Le RER B est la deuxième ligne de train la plus chargée d’Europe, et pourtant elle souffre de nombreuses tares : quatre terminus, un tunnel partagé avec le RER D et, surtout, un sous-investissement chronique de la part de la région et de l’État. Les usagers souffrent, les conducteurs aussi.
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
Étrangers sous OQTF : la justice recadre la préfecture de Seine-Maritime
Le tribunal administratif de Rouen vient de débouter la préfecture qui demandait aux gestionnaires de centres d’hébergement d’urgence d’exclure de leur dispositif « insertion » les étrangers en situation irrégulière faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire exécutoire. Une décision qui vient contredire les circulaires et les récents engagements du ministère de l’intérieur.
par Manuel Sanson
Journal
La précarité étudiante s’enracine et le gouvernement répond à côté
Le gouvernement vient de débloquer 10 millions d’euros pour soutenir les associations qui agissent en faveur des étudiants précaires. Seulement, les principaux acteurs considèrent que la réponse est insuffisante et attendent des mesures structurelles pour endiguer la pauvreté des étudiants.
par Faïza Zerouala
Journal — Europe
À Mykolaïv, les morts hantent civils et militaires
La ville de Mykolaïv subit depuis des mois le manque d’eau potable et les coupures d’électricité. La région a été bombardée sans relâche par l’armée russe jusqu’à la mi-novembre 2022 et plus de la moitié des habitants a quitté les lieux. Civils et militaires restés sur place racontent leur « cauchemar ».
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet d’édition
Reboiser les forêts brûlées est favorisé par une niche fiscale
Si l'investissement forestier offre des possibilités de rendement limitées, il constitue en revanche une niche fiscale qui permet de réduire le montant de son impôt sur le revenu. L'investissement forestier réalisé par une personne domiciliée en France lui permet de bénéficier d'un avantage fiscal, que ce soit au titre de l'impôt sur le revenu ou de l'IFI (impôt sur la fortune immobilière).
par Patrick Cahez
Billet de blog
Vidéo - le gouvernement empêche les débats sur les forêts publiques par 49-3
Il y a un mois, nous avons publié ici une tribune signée par plus de 40 parlementaires, demandant un débat sur l’avenir de l'Office National des Forêts dans la loi de finances avant le 49-3 du gouvernement. Devinez quoi : les débats devaient avoir lieu le 2 novembre à 17h05. Le 49-3 a été activé le 2 novembre à 17h00. Mais tout n'est pas perdu : la suite se joue au Sénat dès mercredi.
par Pour des forêts vivantes
Billet de blog
Incendie de forêt : les causes ne sont pas que climatiques
[Rediffusion] Les forêts du Sud en particulier demandent beaucoup d'attention pour ne pas prendre feu. Coupe feu, garde-forestiers, défrichages, surveillances, pompiers de proximité, les moyens sont-ils encore là ou ces incendies sont-ils causés par l'impéritie des pouvoirs publics ?
par lecteurfid
Billet de blog
Des chênes (français) pour la Chine
Fric-frac dans les forêts françaises. Voler du bois n’est pas une mince affaire. Et pourtant, dans les Pyrénées, en Moselle, en Vendée, dans le Nord, le brigandage se multiplie. A l’heure des drones, GPS et autres trackers… (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement