Syrie: les Kurdes ont pris 5 villes, 6 districts et plus de 120 villages

Des combattants kurdes syriens ont pris vendredi 27 décembre le contrôle d'une nouvelle ville située à 45 km au sud de Qamishli et une vingtaine de villages entre Tall Hamis et Tall Kocher. 

Des combattants kurdes syriens ont pris vendredi 27 décembre le contrôle d'une nouvelle ville située à 45 km au sud de Qamishli et une vingtaine de villages entre Tall Hamis et Tall Kocher. 

Après des combats avec des groupes affiliés à Al-Qaïda, les combattants des Unités de défense du peuple (YPG), armée kurde, ont pris la ville de Tall Birek, entre Qamishli et al-Hassaka.

Des dizaines de villages ont en outre été libérés les 26 et 27 decembre sur une large zone entre Tall Hamis et Tall Kocher par des combattants kurdes qui poursuivaient leur opération pour chasser les hommes armés de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), affilié Al-Qaïda, de toute la région.

LA REUSSITE DE LA REVOLUTION KURDE

Selon un bilan de l'ActuKurde, au moins cinq villes, six districts et plus de 120 villages ont été libérés par des combattants kurdes au cours de l'année 2013. Parmi les villes prises figurent notamment Tall Kocher (Al-Yaroubia), sur la frontière avec l'Irak, et Serêkaniyê (Rass al-ain), sur la frontière avec la Turquie, qui étaient utilisées comme principales bases d'attaques contre les Kurdes.

LES FEMMES ONT FORME CINQ BATAILLONS

En 2013, les femmes kurdes ont renforcé leur présence dans la révolution, prenant une place à part entière dans toutes les institutions et organisations, notamment dans la défense. Créées en avril 2013, les unités de défense des femmes (YPJ) ont formé cinq bataillons et ont établi deux académies militaires.

LOURDES DEFAITES D'AL-QAIDA

Par ailleurs, les deux organisations, liées à Al Qaida, l'Etat islamique en Irak et au Levant  et le front al-Nosra, ainsi que de nombreux autres groupes qui se sont alliés avec al-Qaïda ont subi de lourdes défaites face aux combattants kurdes, au cours de la même période.  

Selon un bilan de l'YPG, armée kurde constituées de femmes et d'hommes, au moins 376 soldats du régime syriens et 2.923 membres des groupes d'al-Qaida ont été tués par des combattants kurdes au cours de l'année 2013. L'YPG affirme avoir perdu 379 combattants et combattantes dans ses rangs.

LE BILAN DE LA POLICE KURDE

La police kurde "Assayish" a également publié son bilan annuel. Au moins 56 attentats à la bombe ont eu lieu et 57 bombes ont été déjoués au Kurdistan syrien en 2013, tandis que 98 opérations ont été menées contre la drogue et 26 tonnes de cannabis ont été détruits.

49 membres de la police kurdes ont été tués dans des attaques, selon ce bilan. La direction général de la police kurde affirme que 5.115 personnes ont été arrêtées au cours d'un an, dont 1.533 pour "terrorisme" et 3.532 pour "meurtres". 

Blog de Maxime Azadi avec ActuKurde.fr

-Genève-2: les Kurdes envoient leur propre délégation 

-Kurdistan syrien: un lourd bilan pour Al-Qaïda en 2013

-Des centaines de Kurdes enlevés par Al-Qaïda

-Al-Qaïda et la guerre par procuration en Syrie

-Une ville antique et 31 villages libérés par des Kurdes

-Révolution féminine au Kurdistan de Syrie

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.