Maxime KREOL

chargé de coordination et de développement interculturel

Caen - Le Lamentin - France

Sa biographie
Maxime Kreol Originaire de la Martinique, philanthrope autodidacte idéaliste engagé, il est passionné par la médiation interculturelle et par l’expression artistique des libertés individuelles et collectives. Après avoir gravi en France quelques échelons durant des années passées dans de grands groupes d’assurances, il décide de se reconvertir dans le domaine culturel en 2003. Il suit une formation de gestionnaire chargé de développement de projets culturels à l’IRMA avant de collaborer avec différents artistes et structures privées et publiques (Festival Jazz des Cinq Continents, Science Frontières, les Villes de Marseille, Diamant, Paris, Caen, Lisieux, Hérouville Saint-Clair, Conseil Général de la Martinique, la communauté de communes de Belle Ile en Mer, l’ONACVG, l’Organisation Internationales de la Francophonie, CANOPé (ex CRDP académie de Caen), le Centre Martiniquais d’Action Culturelle – CMAC (devenu en 2015 Tropiques Atrium, scène nationale), les Amis d’Yvonne Guégan, Mood Action Professor, la Fondation d’Auteuil, la Bibliothèque du Moule en Guadeloupe Centre Culturel Robert Loyson, la Cie Awama, la Maravanne, la Maison d’Education Mariama Ba, l’AFIM, l’UNESCO, etc.). Après quelques expériences éprouvantes mais très enrichissantes, Il décide de créer en 2006 le Festival Itinérant Margose et divers programmes et modules « interculturels et péri-éducatifs » d’assistance et d’accompagnement au développement de projets et porteurs de projets d’économie sociale et solidaire, interculturels, artistiques et sportifs M… Kreol . Depuis sa réponse identitaire de 2008, survenue suite au décès du chantre de l’universel réconcilié Aimé Césaire, il crée des espaces de rencontres éphémères, met en scène des performances artistiques (Nôrichas, Endogénie … de St George à nos jours…, Ces airs de mon enfance, Gospel BèLèwoz, les Forces de l’Idéal …, les Ateliers ADN… ADO, … ), ouvre symboliquement « les Portes … de l’Espoir » du programme « aimez ces aires … aimez ces airs … », donne des « rendez-vous M… Kreol » pour rendre hommage à la singularité poétique et humaniste des hommes et femmes méconnus, connus, reconnus ou inconnus, résistants et dissidents « citoyens du monde » qui œuvrent pour la Défense des Droits de la Terre et de l’Humain, pour la protection de l’environnement, pour l’économie sociale, équitable, durable et solidaire, et pour plus de Justice, de Paix, de Pardon, de Réconciliation et d’Amour à notre porte et dans le monde. Son regard, sa sensibilité, son audace, sa motivation l’entrainent à concevoir et réaliser des courts-métrages afin de valoriser et ponctuer ses efforts et ainsi donner du sens à ses initiatives et à ses prises de risques. Il fait de belles rencontres avec entre autres des artistes et personnalités devenus ses marraines et parrains de cœur comme entre autre : Edouard Glissant, Pascal Légitimus, Didier Lockwood, Levon Minassian, Atsushi Takénouchi, Maryse Condé, Françoise Vergès, Stéphane Hessel, Stéphanie James, Fabrice Di Falco, Max Zita, Euzhan Palcy, Marc Alexandre Oho Bambé, Max Cilla, Gérald Toto, Sandra NKaké, David Walters, Sergio Othanazetra, David Linx, Richard Bona, Lokua Kanza, Davy Sicard, Dimitri Naidïtch, Makoto Yabuki, Caroline Casadesus, Toninho Ramos, Philo, Icess Madjouba, Alain Jean-Marie, Mario Canonge, Grégory Privat, Daniel Maximin, Mariann Mathéus, Christophe Mert, Malik Duranty, Manu Dibango, Kalidou Kassé, Amadou Gaba, Francky Amete, Pierre Vannoni, Gasandji, Jean-Marie Mallet, Frédérique Bedos, Jean-José Ambroisine, Dédé Saint-Prix, Gasandji, Jean-Marie Pelt, Pierre Rabhi, Barbara Hendricks, Suzanne Dracius, … Riche de ses ami(e)s, il nous invite dans son univers poétique inspiré.
Ses éditions

Éditions