Les débats n'auront donc pas lieu.

J'ai le souvenir de Laurent Fabius devant se défendre d'avoir approuvé une affirmation polémique (je ne sais plus laquelle) de Jean-Marie Le Pen du Temps où le Front National frôlait les 20 % aux élections. Laurent Fabius pour se justifier avait répondu en substance que si le Président du FN disait que la terre est ronde, allait-il devoir dire le contraire ? Il avait enfin précisé que si Jean-Marie Le Pen posait les bonnes questions, il apportait les mauvaises réponses.

 

Voilà que la machine médiatique s'est emballée contre un bien inattendu polémiste; malgré lui : Jean-Marie Bigard. Ce dernier a dit avoir des doutes sur la réalité de l'attaque terroriste du 11 septembre 2001!!! Il n'en fallait pas plus pour qu'il soit immédiatement mis au banc du négationnisme. J'avoue encore êtreplus qu'étonné de cette machinerie qui s'est déclenchée contre quelqu'un (pour lequel je n'avais aucune empathie, à priori) qui n'a pas mis en doute la réalité des attentats, mais bien la réalité de leurs auteurs.

 

Comme Bigard, j'avoue que la version officielle de ces attentats ne me satisfait pas. Et je ne saisi pas au nom de quoi on devrait-on ranger au placard son sens critique, et s'interdire de se poser des questions; parmis lesquelles au moins les suivantes :

 

- Comment des immeubles avec de telle structure ont-ils pu s'effondrer à la vitesse de la chute libre, sans une démolition programmée ?

 

- Techniquement oui ou non une tour peut-elle s'effondrer aussi facilement, sans intervention ?

 

- Pourquoi une troisième tour intacte à-t-elle aussi été détruite ?

 

- Pourquoi l'on ne trouve pas de débris devant le pentagone ?

 

- Plus de 80 caméras dit-on balayaient la zone, pourquoi aucune image (valable) ?

 

- Est-il vrai qu'un avion sur le pentagone aurait fait bien plus de dégâts dans la façade que ce trou "bien rond" que l'on voit sur les image"?

 

- Pourquoi le frère Ben Laden a-t-il été avec d'autres les seuls à pouvoir décoller au lendemain des l'attentats pour rentrer en Arabie séoudite ?

 

- Est-il bien vrai qu'un des frères Bush était ou est responsable de la société de sécurité chargée de la surveillance de tours ?

 

- Les familles Bush et Ben Laden étaient-ils des habitués en affaire ?

 

- Est-il vrai que le père Bush et le frère Ben Laden était dans un conseil d'administration la veille de l'attentat ?

 

- Pourquoi tant de tergiversations pour mettre en place une commission et avoir tout fait pour l'empêcher de travailler sereinement ?

 

- Pourquoi attendre 411 jours pour mettre en place une commission d'enquête alors qu'habituellement cela se fait en 7 jours en moyenne.

 

- Pourquoi vouloir nommer Henry Kissinger à la tête de cette commission, alors qu'on le considère comme le "roi" de la dissimulation toutes catégories confondues ?

 

- Comment expliquer le peu de moyen dont a disposé cette commission : 15 M de $, quand on sait le budget de d'autres enquêtes :

 

- l'affaire Monica : 40 M $

- une commission sur les casinos de Las Vegas : 5 M $

- L'explosion de la navette colombia : 50 M $ !

 

- Etc…

 

Voilà des questions sur lesquelles les "vrais" journalistes pourraient travailler, enquêter et ainsi clouer le bec de ceux qui prétendent qu'il n'y aurait pas d'islamiste derrière tout cela, mais bien des américains eux-mêmes.

 

Au lieu de cela, j'entends une série d'accusations envers Bigard, traité d'anti-sémite. Au mieux on l'accuse de s'être laissé prendre au piège d'une nébuleuse crypto-islamiste. J'écoutais Philippe Alphonsi expliquer qu' Internet c'était de l'amateurisme, et que l'on devrait faire confiance aux professionnels de l'information pour être (bien ?) informé.

J'ai pris le temps de regarder et d'écouter les interventions de ceux qui mènent la fronde contre Bigard, il est navrant de constater que les attaques portent uniquement sur des considérations morales. PERSONNE à AUCUN moment n'ose contredire de manière technique et scientifique les accusations mises au jour. J'avoue qu'au moins une fois j'aimerais voir ces professionnels de l'information (dont nous a parlé Ph Alphonsi sur RTL) à l'œuvre dans leur façon de s'y prendre pour démonter les propos des tenants de l'auto-complot américain. Ainsi le documentaire Internet "Loose Change" a été cité comme une document truffé de contre vérités. Cela devrait donc être très très facile de le démonter. Il suffit pour cela argument contre argument de le déconstruire.

 

Thierry Messan que je ne connais pas et qui semple être la bête noire de certains milieux journalistiques en France. Peut-être avec raison, je ne le sais pas. Mais, Fût-il le diable en personne, les tergiversations de la commissions d’enquêtes et les demandes incessantes des familles de victimes restées lettres mortes, méritent, je pense, autres choses que simplement des réprobations morales, là où le camp d’en face apportent des arguments technique et scientifique. Plus leurs contradicteurs persistent dans leur non argumentation, plus la suspicion enfle. Alors qu’il serait facile de faire une émission, que dis-je, des émissions avec des personnes autorisées (comme aurait dit Coluche) qui viendraient nous expliquer pourquoi il est possible que deux tours puissent tomber en s’affaissant et non pas en s’empilant, ce qui serait d’ailleurs déjà extraordinaire. Ces émissions pourraient aussi nous expliquer aussi comment des avions de ligne peuvent-ils se sublimer au sol etc, etc…

 

Je persiste sur ce point en disant que je n'ai aucune compétence, mais je pense avoir du bon sens (selon Descartes) et si l'on m'explique je pense pouvoir comprendre. Ceux qui disent que les explications officielles sont incohérentes apportent des explications, des démonstrations, font appel à l'histoire pour comprendre les enjeux, les récidives etc.. Ceux qui disent qu'Internet grouille de toutes sortes de groupuscules obscures qui auraient intérêt à propager des inepties; ne m'apportent aucune contradiction valable (même si l'on peut penser qu'Internet grouillerait réellement de ce genre de groupuscules). Leur seul argument est de traiter (je caricature à peine) Bigard de négationniste et d'antisémite. Antisémite : l'arme atomique ces derniers temps quand on veut décrédibiliser quelqu'un.

 

Mais en réalité comment faire autrement pour discréditer quelqu'un quand le concepteur des tours jumelles vous dit qu'elles ont été construites de telles façon que les impacts de… plusieurs avions n'aurait pas du les faire tomber… Qu'en fait s'était comme si vous enfonciez des crayons dans une moustiquaire…et qu'en sus aucune tour au monde ne s'est écroulée à cause du feu. Et je parle ici de vrai feu qui dure, pas d'explosion. Cerise sur le gâteau, c'est la troisième tour qui apporte la réponse aux interrogations. Car n'ayant été touchée par aucun avion, si l'on avait voulu la faire tomber pour des raisons des sécurité; ce que l'on pourrait très bien comprendre, j'imagine que cela aurait pris bien plus d'une journée à la préparer. Mais elle est tombée à, tenez-vous bien, …17h25 ! Elle était déjà belle et bien prête… Et les images sont encore plus frappantes, car on la voit bien s'affaisser et non pas s'empiler. Je vous invite à regarder à nouveau les images. En réponse à cela j'attends la contre enquête de nos professionnels de journalistes qui nous demandent de leur faire confiance. Par principe l'on ne doit faire confiance à personne, ni à un camp, ni à un autre et encore moins à un rapport officiel truffé d'incohérences. Simplement j'ai bien compris que le débat arguments contre arguments n'aura pas lieu, car un camp refuse la confrontation, au nom de principes qui m'échappent et qui interdiraient de douter.

 

Mais ailleurs où la contradiction est un exercice ordinaire de la démocratie, des questions se posent sur ces points et sur d’autres. Sans toujours accuser l’Etat américain des excès dont il est coutumier, l’on s’interroge tout simplement. Comme dans la version norvégienne du Monde Diplomatique du mois d’août 2009 http://www.lmd.no/index.php?article=964).

 

Au Canada, la chaîne Vision TV, qui n'est guère un repère de groupuscules grouillants, dans une série documentaire intitulée 'The great conspiracy", que je vous conseille très très fortement de voir, pour le débat, explore les événements sanglants passés perpétrés non pas par des terroristes de surcroît étrangers (qui voudraient s'en prendre à notre de mode de vie), mais bien par nos gouvernants. Ces actions sont amenées à conduire la population à soutenir les guerres et les lois coercitives. Tout simplement E-DI-FIANT ! Alors que la grande majorité des gens qui doutent se contente simplement de trouver louche la version officielle; ils ont carrément expliqué et/ou démontré (c'est selon) qu'en fait l'Etat américain serait coutumier du fait. Ah ces anti-sémites, négationnistes de canadiens ! N'ont-ils pas de CSA chez eux ? N'ont-ils pas de journalistes professionnels ? Trêve de plaisanterie, cette émission est ce que j'appelle une leçon de journalisme. Cette fois ci, il ne s'agit pas là d'une leçon de morale, mais de démonstrations, d'argumentations qu'il vous appartient de contester.

 

Pour finir, quelques exemples qui devraient vous inciter à vous méfier de la vérité officielle, même quand elle est mieux bâtie que le rapport officiel du 11 septembre 2001 :

 

- Pour faire pencher l'opinion américaine en faveur de la 1ère guerre d'Irak l'Etat américain exhibe une jeune fille irakienne qui aurait vu des soldats de Sadam Hussein sortir des bébés des couveuses d'une maternité. L'opinion américaine est outrée, et la guerre d'Irak peut débuter. Là encore, c'est une Tv Canadienne qui démonte la supercherie.

 

- En remontant encore bien plus loin, pour lancer la guerre du Vietnam les américains inventent deux attaques de leurs navires, et la guerre peut débuter.

 

- En France, durant l'été 95, un certain Haled Kelkal sème la terreur à Paris. De nombreux attentats sont perpétrés. L'explication officielle : attentats islamistes. En fait, aujourd'hui l'on sait que c'est parce que la France n'avait pas respecté des accords secrets passés avec l'Iran de lui livrer des réacteurs nucléaires… Explication donnée sur France-Inter dans l'émission "Rendez-vous avec X". Diffusée le samedi vers 13h. On en apprend de belles sur nos intègres gouvernants, hérauts de la démocratie.

 

Jean-Marie Bigar a fait travailler son sens critique, (http://www.dailymotion.com/relevance/search/bigard), et il s'interroge sur la réalité des auteurs de l'attaque du 11/09. Il se trouve que beaucoup d'américains et de gens à travers le monde aussi ont des doutes. Certes l'occasion est belle pour les antisémites et les crypto islamistes de tout poil de pointer les USA; qui à travers l'histoire nous ont déjà donné beaucoup d'exemples de leur savoir faire en manipulation de tous genres (baie des cochons...). Jean-Marie Bigard doit il pour autant faire comme se le demandait Laurent Fabius à propos de JP le Pen ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.