– T'as vu ?
– Quoi encore ?
– Les clients de prostituées risquent la taule asteure !
– Et alors ? C'est une honte la prostitussion !
– Défois vaut mieux passer 1 heure chez une pute que 10 ans chez un psy…
– N'importe quoi !
– Et le gars qu'a une grosse envie et personne sous la main, y viole une fille dans la rue ?
– Y s'fait une petite branlette en regardant un film porno.
– Et le rapport humain dans tout ça ?
– Après y va au bistrot du coin.
– Les anti-prostitution y m'font penser aux anti-avortement : c'est pas pasque ça leur plaît pas qui faut l'interdire aux autres. Personne n'est obligé de fréquenter les putes, personne est obligé de se prostituer…
– T'as pas entendu parler des trafics, des filles de l'est qui se font prendre dans des mafias ? Des mineures sul trottoir ?
– Tu mélanges tout. Ben sûr, faut empêcher les trafics, mais une personne majeure qui choisit ce métier en toute connaissance de cause doit pouvoir l'exercer dans la dignité et la sécurité.
– Quelle sécurité ? Y'aura toujours des mabouls pour les agresser.
– Y'a aussi des mabouls qui agressent des médecins ou des passants…
– La prostitussion c'est le commerce du corps, l'avilissement de la femme.
– Y'a aussi des hommes qui se prostituent.
– C'est mieux pitête ?
– La prostitution ça devrait être un art. Quand tu assistes à un concert tu payes pour un moment de plaisir. Quand tu vas voir une pute c'est pareil.
– Ç'a rien à voir !
– Si c'est l'agent le problème, y'aurait une solution : les prostituées pourraient être fonctionnaires, et le service serait gratuit pour les citoyens…
– Quand j'entends des conneries pareilles j'ai envie de divorcer !
– Bon, alors on parle de Sarko, là-dessus au moins on sera d'accord…
– On a fait le tour du sujet.
– Je vais arroser mes salades.

L'oursin du désert.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.