Modeste réflexion

Les enseignants futurs retraités (de tous les genres)

          Les enseignants futurs retraités (de tous les genres) crient qu'on les écorche, et que la prise en compte des rémunérations de l'ensemble de la carrière au lieu des seuls derniers six mois va rabougrir leurs retraites.

          Fort bien. Mais ne serait-il pas temps de s'inspirer du bon principe : "À travail égal salaire égal" ?

          Je veux bien admettre que, les tous premiers mois, un enseignant ne soit pas encore pleinement performant, et que, les tous derniers, il ne le soit déjà plus tout à fait. Mais le reste du temps (mettons : de 30 à 60 ans), il est égal à lui-même. Il conviendrait donc qu'il soit rémunéré de la même façon, toutes choses égales par ailleurs.

           Cela simplifierait les choses. Du moins c'est mon opinion et je la partage.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.