Encore une fois

Encore une fois la vraie question, j'insiste...

 

 

Encore une fois, la vraie question, c'est celle de l'état de l'économie au milieu du siècle. Ou bien elle sera florissante, ou bien elle sera souffreteuse.

 

Dans le premier cas il ne sera pas difficile d'attribuer à chaque senior.e une pension acceptable (même s'il faut la revendiquer vigoureusement).

 

Dans le second cas ce sera une autre affaire : à l'impossible nul n'est tenu (même si l'on a des droits en principe, si les caisses sont vides, eh bien...). En ce cas il faudra compter sur de durs sacrifices, côté pensionnés et/ou côté actifs.

 

Le problème est donc : que faire pour que l'économie soit florissante, et non souffreteuse, vers 2040.

 

Ma réponse :

fluidifier les marchés,

dynamiser l'intervention de la puissance publique,

civiliser les relations des partenaires sociaux.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.