Encore et toujours sur le bout de tissu

Comme je l'ai dit sur divers fils...

Comme je l'ai dit sur divers fils, il y a cinq positions en matière de bout de tissu et de loi éventuelle sur le bout de tissu.

-les radicaux des deux bords, pour ou contre, pressés d'en découdre, et faut qu'ça saigne,

-les modérés des deux bords , "idiots utiles "des premiers (le mot est un peu dur, mais c'est la réalité qui est triste),

- enfin les gens qui comme moi ne veulent être "ni pour ni contre, bien au contraire", parce qu'ils savent trop bien le coût et les dangers d'une guerre de religion.

 

On peut toujours envisager un toilettage, mais il faut savoir que tout déplacement du curseur risque d'enclencher une réaction très vigoureuse, qui risque d'aller contre les intentions de ceux qui prendront l'initiative du changement.

 

Les deux bords opposés présentent le même défaut : refuser de voir le clivage entre la masse des musulmans de France et l'islamisme. Les uns estiment qu'en s'en prenant aux islamistes on brime les musulmans (des deux genres), les autres qu'en étant tolérants envers les musulmans (des deux genres) on est complaisant envers les islamistes. Ces deux erreurs symétriques sont fondées sur la même confusion. Ils sont d'accord pour s'entre'égorger ; on n'est pas forcé de les suivre dans leur folie.

 

Melchior, bourrique.

 

Dixi, et salvavi animam meam.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.