Cousins de personne, la suite (la littérature québécoise au Pays des droits de l'homme)

Dans mon billet intitulé "Cousins de personne (le Québec, la France et les francophonies)", je lançais l'idée d'un projet un peu fou... qui est maintenant devenu réalité!

 

 

 

Fondée fin août 2012 par l’auteure Mélikah Abdelmoumen et par Marie Noëlle Blais de la Librairie du Québec à Paris, Cousins de personne est une association loi 1901 à but non-lucratif, dont l’objet est la promotion en France de la littérature québécoise, contemporaine comme classique.

Basée à Villeurbanne, près de Lyon, l’association est gérée par un conseil d’administration dont les membres, issus des milieux de la littérature, de la librairie, de l’édition et de l’enseignement, se trouvent entre Lyon, Paris et le Québec.

Ses moyens de diffusion ? D’abord des échanges et événements dans les milieux universitaire et scolaire, les librairies et bibliothèques, une lettre d’information, mais également la mise en ligne aujourd'hui même d’un webzine trimestriel à l'adresse www.cousinsdepersonne.com

Pourquoi ce nom, « Cousins de personne » ? Il exprime la nécessité de sortir d’une relation figée. Au terme suranné de « cousin », souvent trop unilatéral, nous préférons la réciprocité littéraire sans rapport de force et l’ouverture véritable à toutes les littératures d’expression française.

 

Woilà!

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.