Mélissa Mila
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 août 2022

Mélissa Mila
Abonné·e de Mediapart

Autopsie d'un pays inconnu et incompris : l'Algérie.

Une fois que l'on retire les partis pris , les lobbys , les médias peu objectifs, les unes de presses hostiles , les grands conflits d'intérêts et les petits nostalgiques , il reste une Algérie à cœur ouvert que peu de gens connaissent véritablement. Là voici , sous un autre angle.

Mélissa Mila
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Qui parle d'Algérie , en parle forcément avec passion. Et qui prononce à peine son nom , se plonge aussitôt dans l'éternité d'un souvenir raconté , vécu , lu , appris ou entendu.

Parler d'Algérie , c'est d'abord accepter d'être empoigné par un magma d'émotions et de sentiments que ne peut comprendre celui qui écoute. De la tristesse qui noue la gorge à la compassion en passant par la rancune , le deuil , la nostalgie ou le frisson.

L'Algérie , c'est aussi une présence politico-médiatique omniprésente à l'étranger notamment en France , sur une partie du continent africain et dans tout le Maghreb. Des unes de presses un brin provocatrices , des documentaires et interview repoussant les limites , des traits intentionnellement grossis, des discours fâcheux , dangereux , laxistes , mystérieux ou laissés volontairement à la dérive.

Force est de constater que l'Algérie ne laisse pas indifférente tant elle est porteuse de grands sentiments , dont la teneur précise est du ressort de l'intimité de celui qui ressent.

Que cela soit les appels de phare d'Enrico Macias , les chansons de Claude Barzotti , le regret chanté de Serge Lama , les livres de Paul Aussaresses , le regard croisé de Yasmina Khadra , la rancoeur des Le Pen ou bien le peuple algérien lui-même.

Mais , au fond , c'est quoi l'Algérie ? Qui sont vraiment les algériens ?

L'Algérie , est avant toute chose , un véritable bijou de la nature pourtant si peu connue du grand public. Elle s'érige , du haut de ses 2,3 millions de km² , en plus grand pays d'Afrique et en 10ème plus grand pays du monde en superficie.

Cependant , sa beauté ne tient pas qu'à l'immensité de son territoire mais aussi et surtout à la diversité de son paysage.

Elle porte sur son dos l'entière délicatesse de la mer Méditerranée , le soleil ardent du Sahara , la verdure de la campagne et la douceur des montagnes. Le tout à la fois et sans avoir à choisir. Il y a tout compte fait , dans le paysage algérien , l'embarras du choix des plaisirs.

Pour les plus curieux , ce pays est aussi le siège de monuments tout-à-fait historiques hantés par la beauté de son passé antique. On y trouve encore les ruines historiques de Djemila tenant fragilement debout , celles de Tipaza , le grand théâtre romain de Guelma , le monument des martyrs d'Alger non loin de la grande Casbah et du Jardin d'Essai.

En contraste , on peut admirer les bords de plage paradisiaques de Jijel ou ceux de Béjaïa. Boire un thé sur les hauteurs de Mostaganem , tenter l'aventure martienne du désert à Djanet ou bien simplement se promener sur le front de mer oranais.

Et toujours en contraste , parce qu'il s'agit bien de l'Algérie dont on parle , les mosquées croisent les cathédrales et les algériens continuent de visiter et d'entretenir le magnifique monastère des moines de Tibhirine près de Médéa.

L'Algérie , c'est aussi une jolie culture , encore une fois et malheureusement , gardée sous silence.

Une culture arabo-berbère marquée et marquante ayant luttée férocement et de manière acharnée contre la colonisation étrangère et le terrorisme de tout temps. De la présence romaine à la présence française , en passant par celles des turcs et des phéniciens. Un combat de survie répété pour conserver ses acquis culturels , territoriaux , linguistiques , religieux et populationnels. Auparavant nommé "grenier de Rome" puis "grenier d'Europe" , l'Algérie regorge de ressources naturels et de richesses autres que son pétrole.

Mais ce n'est pas tout , car l'Algérie c'est aussi les délices d'une cuisine généreuse et métissée , au carrefour de nombreux peuples de la belle Méditerranée. Le couscous , la chorba , le caldéro , le tajine , les sardines grillées , la frita ou encore les oeufs mimosa. Loin , peut-être , des cuisines les plus sophistiquées du reste du monde mais plutôt gardienne d'une cuisine épicée , calorique à souhait mais finalement riche de sa simplicité.

L'Algérie , c'est aussi un pays et un peuple à fort caractère , dont le sang bouillonne avec une facilité déconcertante. Un peuple piétinant la contrainte , refusant les ordres de tous bords , la discipline , excessivement fier et profondément nationalistes. C'est aussi une nation abritant un choc générationnel explosif expliquant nombre de tensions, entre l'âge du peuple et l'âge de ceux qui gouvernent. Une terre si belle et si hermétique, fermée presque totalement aux touristes. Oui , mais la faute à qui ?

Peut-être pas entièrement aux seuls dirigeants du pays car il faut restituer et reconnaître au peuple algérien son éternel "nif" qui le rend parfois , voire bien trop souvent , un brin susceptible.

Des années de voyages , d'observation et d'analyse aboutissent à constater que l'algérien nourrit le paradoxe unique d'être accueillant sans être touristique. Aimant sans être expressif . Et pour cause , pour accueillir un tourisme de masse en Algérie , il serait nécessaire que les algériens soient prêts à laisser l'étranger entrer et vivre en Algérie selon un mode de vie importé et pas toujours conforme aux standards de la société. Incompatible donc avec certaines catégories d'étrangers dont les mentalités , bien que les leurs , seraient un peu plus volatiles.

C'est aussi paradoxalement un pays très riche au mode de vie appauvri. Et pourtant , marchant sur de l'or à savoir sur l'un des sous-sols naturels les plus riches au monde , un flatteur top 10 des plus grands producteurs mondiaux de gaz et presque autant de pétrole , des perspectives d'avenir sidérantes et un potentiel vertigineux de croissance , l'Algérie se doit absolument de décoller sur les prochaines années.

Et si l'on arrive au constat global que l'Algérie est incompréhensible pour le reste du monde , c'est parce qu'on attend d'elle qu'elle s'exprime, qu'elle parle , qu'elle dise. Or , il y a véritablement un bug dans le logiciel d'expression des sentiments chez les algériens. Une sorte de frustration , d'opacité , de peur , d'appréhension qui empêche bon nombre d'entre eux , de dire concrètement ce qu'ils ressentent.

Finalement , allons-nous vraiment clôturer cet article , en omettant l'âme vivante de ce charmant pays : les jeunes talents , les écrivains , les peintres et les artistes algériens. Ceux qui ont baissés les armes pour prendre la plume , tous les intellectuels partis et finalement revenus , les curieux , les ambitieux ainsi que les femmes de tout âge et de tous lieux. Ces filles et ces mamans , devenues ou en devenir , ayant jouées un rôle fantastique dans la pacification des esprits du pays.

Tiraillé entre le passé et la modernité , en définitive et loin des caricatures , il s'agit bien d'un pays et d'un peuple dont le monde connaît finalement si peu de choses. Jouissant ainsi d'une image négative parfois méritée mais souvent incompatible avec la réalité.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff