La rénovation du parti ? ( Lettre à mes camarades socialistes)

La rénovation du parti ?Dans sa dernière lettre aux militants, la première secrétaire affirme le nécessaire effort de rénovation, de transformation du Parti socialiste pour rebâtir enfin le lien entre notre parti et les Français. Camarades, prenons actes et exigeons ensemble un changement radical ! Aucune rénovation ne sera possible sans une transformation radicale des modes de fonctionnement de notre parti.Il est vital de procéder à une véritable rupture avec le système en place.Notre parti ne travaille plus, ne pense plus. Il ne faut pas s’étonner qu’il ne gagne plus.La raison en est simple : le parti socialiste ne se renouvelle plus et l’esprit collectif a totalement disparu.Ses structures, pourtant, sont encore solides : un réseau militant sur tout le territoire et que l’espoir peut rassembler comme l’a montré le succès de la campagne des nouvelles adhésions en 2006 ; un nombre considérable d’élus locaux dotés d’une légitimité et d’une expertise incontestables ; une position électorale, stratégique, centrale, forte, décisive, que les échecs répétés aux élections nationales n’ont en réalité pas entamée.Il existe donc un potentiel ! Encore faut-il le valoriser, le renforcer, l’élargir.L’objectif de cette rénovation est clair. C’est la reconquête et la mobilisation de ses milliers de militants de ses centaines de milliers d’électeurs en provenance du PS mais aussi du reste de la gauche aujourd’hui en déshérence. C’est d’eux que viendra la régénération de notre parti.Martine Aubry souligne également un autre volet important de la rénovation : « On n’élabore plus un projet en circuit fermé, nous devons l’approfondir avec les intellectuels, les acteurs de la société mais aussi avec les Français. Je veux leur donner la parole à chaque étape. »

En effet, notre parti ne peut plus prétendre détenir à lui seul la réponse aux grandes questions de la société et du monde et il est devenu impératif d’inventer une nouvelle forme de lien entre le parti et la société.

C’est pourquoi la démocratie participative devra être développée dans notre parti, afin d’associer constamment les citoyens à nos réflexions.

Toujours dans cette lettre, le débat sur les primaires est lancé.

Je m’en réjouis, il s’agit là d’une véritable proposition moderne et en rupture totale avec l’archaïsme de notre parti.

Dans le rapport du secrétariat national à la rénovation intitulé « Pour des primaires ouvertes et populaires », il est ambitionné trois objectifs :Objectif n° 1 : donner la plus grande dynamique politique au vainqueur Objectif n° 2 : opérer le rassemblement politique le plus large au profit du vainqueur

Objectif n° 3 : Choisir le « meilleur » candidat, le ou la futur(e) Président(e

Le PS doit enfin vivre à l’heure de la 5ième république et du 21ième siècle.

Camarades, ouvrons en grand les portes de notre parti, retrouvons le sens de l’intérêt collectif, de nos valeurs socialistes et du travail idéologique!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.