Pas forcément très fraternelle ?

05.06.06-fabius-barnier-fillon-sarkozy.jpg

 

« La journée de samedi était "le baroud d'honneur d'un courant qui ne pèse que 30% et qui ne va plus avoir les moyens de nuire", a assuré un dirigeant proche de Laurent Fabius »Ce qui est véridique au parti-socialiste, c’est que le courant fabiusien fut pratiquement invisible durant la campagne interne, et voici qu’il fanfaronne aujourd’hui …. (Le courant Fabius fût certainement invisible pour éviter de nuire aux forces conservatrices et archaïques.)Alors oui, le courant Ségolène Royal ne pèse que 30% du conseil national, 50 % du vote pour la désignation du premier secrétaire d’un parti réduit à la portion congru (vu sa déperdition flagrante de militants).Mais je me pose la question suivante : Que représente le courant Fabius ? Un courant qui se retrouve désormais contraint de jouer les seconds rôles, de force d’appoint …Non messieurs, le courant Royal est aujourd’hui le plus important au parti-socialiste et il faudrait que vous retombiez sur terre et que vous regardiez enfin la réalité telle qu’elle est.Et pour finir, quand le proche de Fabius commente le courant Royal, en disant qu’il est nuisible, je préfère m’abstenir de toute réponse, car je crois qu’elle ne serait pas forcément très fraternelle.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.