Mercuriali
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 févr. 2012

Le packing vu par Disability Rights International

Mercuriali
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Disability Rights International Alleges Torturous Practice Against Children With Autism Spectrum Disorder in France

Washington, DC – February 23, 2012 – Disability Rights International (DRI) calls on the French government to end the barbaric and archaic practice of “packing therapy” – a so called treatment for children diagnosed with autism – and children with psychosis – treated in psychiatric and educational facilities managed by the French Ministry of Health across the country.

Either naked or clad in underwear only, packing involves wrapping the child’s entire body in wet, refrigerated sheets or towels, with only the head exposed, and rendering it impossible for the child to move. Children are kept in this state for almost an hour. Typically the packing sessions are repeated several times a week and can continue for months, sometimes without parents’ consent. Despite the absence of scientific evidence supporting their claims, therapists argue that packing reinforces talk therapy in an effort to “cure” the child of his or her “affliction.”

Wet sheet packs – along with bloodletting, lobotomies, inducing epileptic seizures and comas – were used in psychiatric hospitals across US and Europe to cure “madness” until the mid 20th century.

“The cruelty perpetrated against children forced to endure such a procedure is psychological and physical abuse couched in the name of treatment, and is a violation of basic human rights,” stated Laurie Ahern, President of DRI.

“The United Nations Convention against Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment, which has been ratified by France, prohibits torture without exception – even if it takes place in a school or medical establishment and is justified by authorities as a form of treatment,” said Ahern.

And according to the former United Nations Special Rapporteur on Torture, Manfred Nowak, “By reframing violence and abuse perpetrated against people with disabilities as torture or a form of ill treatment, victims and advocates can be afforded stronger legal protection and redress for violations of human rights.”

To sign the petition to end this barbaric practice, CLIQUEZ ICI

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie se trouvait sous assistance respiratoire, après avoir été poignardé le 12 août, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon

La sélection du Club

Billet de blog
33e Festival de Fameck - Mounia Meddour, Présidente du jury et l'Algérie, pays invité
L’édition 2022 du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch (qui se tiendra du 6 au 16 octobre) proposera sur onze jours une programmation de 30 films. La manifestation mettra à l’honneur l’Algérie comme pays invité. Le jury longs-métrages du festival sera présidé par la cinéaste Mounia Meddour.
par Festival du Film Arabe de Fameck
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine