Débat sur le voile islamique

Après la guerre en Afghanistan, de nombreux djihadistes sont rentrés dans leur pays d'origine (Maghreb, Balkans) en y diffusant le salafisme djihadiste. Et c’est justement dans cette période-là que des femmes d’origine maghrébine vivant en Europe ont commencé à arborer le voile islamique.

Occulter cette coïncidence majeure revient à masquer un éclairage capital du débat politique. Trente ans plus tard, la France tait toujours ce lien historique entre les deux phénomènes. Et la polémique enfle parce que le fond du problème n’est pas posé objectivement.

En France, le gouvernement est tétanisé sur le sujet. La Gauche et l'extrême-Gauche idéologiquement lobotomisées sont incapables de traiter cette question qu’elles considèrent comme tabou. Résultat, la Droite et l'extrême-Droite découvrent un boulevard pour s’épanouir.

Pourtant la lutte des femmes pour se débarrasser du voile dans les théocraties musulmanes continue de sonner comme un appel au secours et en même temps comme une alerte. Mais peu d’Européens ont la volonté de les entendre.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.