Garde des sots

Le Garde des Sceaux ex défenseur de beaucoup de malhonnetes et lui même mis en cause pour des motifs variés vient de se signaler pour appuyer lla circulaire de l'ineffable Alliot-Marie ( celle qui voulait expédier du matériel  d'intervention policière pour permettre à  celui qui continuait  ( en s'en mettant plein les poches ) à réprimer le   peuple   tunisien qui a fini pour l'expédier au loin ) Donc Mme Alliot-Marie enjoignait aux instances judiciaires de poursuivre et condamner celles et ceux qui appelaient à boycotter les produits israeliens (y compris les produits venant des territoires occupés et vendus sous l'étiquette du pays occupant!Déjà il y a quelques années l'Europe avait condamné cette pratique commerciale illégale selon le droit international A ce propos je rappelle qu'à un diner du CRIF  le repris de justice Fillon avait renforcé la démarche de mme Alliot Marie en affirmant que les défenseurs du boycott appliquaient cette mesure en France aux produits cachers  ce qui était une grossière erreur comme lui avait fait remarquer dans une question écrite à l'Assemblée  un député ( je crois me souvenir que c'était le député-maire de Bergerac ) à laquelle le repris de justice ( on attend le verdict) s'est bien gardé de répondre Mais il y a mieux  devant le fait que la circulaire Alliot-Marie reste applicable ( et l'on doit reprocher à la sympathique guyanaise Garde des Sceaux de ne pas l'avoir  annulée !) les instances européennes chargées d"étudier et éventuellement de condamner des textes réglementaires que ces instances jugent contraires aux droits de l'homme ce qu'elle a fait tout récemment pour les  textes condamnant le boycott !Le dit boycott n'est pas un appel à la disparition d'Israel pas même une condamnation de sa politique dans les territoires palestiniens occupés mais la condamnation rendue publique par l'instance européenne des poursuites judiciaires contre ceux qui préconisent le boycott !Et voici que le garde des Sceaux  ( des sots .)qui a pourtant un certain nombre de casseroles qui s'attachent pour diverses raisons à ses activités croit bon de réanimer la circulaire Alliot-Marie en pressant les instances sous ses ordres de poursuivre et condamner ceux qui persistent à défendre le boycott !On peut se demander si le mépris qu'il affiche manifestement pour les conclusions et les recommandations européennes traduisent un certain degré d'inquiétude quant à son devenir proche !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.