Voile et kippa

Les retombées de l'affaire soulevée par l'interpellation grossière par un conseiller d'extrême-droite d'une femme voilée porteuse de son enfant ne sont pas prêtes de s'éteindre ! On rappelle l'histoire de Creil qui mena au texte officiel interdisant d'entrer en classe porteur(se) de signes religieux ostensibles ( foulard,kippa,croix) A l'époque et contrairement à beaucoup de mes amis "de gauche"  je fus partisan de ce texte Comme presqu'à la même époque et là encore très minoritaire, je fis savoir que j'avais approuvé l'intervention de l'armée algérienne (pays avec lequel j'avais gardé depuis les années 60 et garde toujours des liens pas seulement universitaires )pour éviter que le FIS prenne le pouvoir à la faveur d'élections qu'il allait gagner et transforme le pays en état islamiste intégriste !Pour illustrer qu'on peut _et doit lutter contre TOUS les intégrismes je voudrais rappeler ici deux situations particulières :

Dans le service hospitalier que j'avais dirigé jusqu'un an auparavant mais ou je gardais une activité (bénévole) de soins et d'enseignement on vit arriver au changement des internes in interne ouvertement "loubavitch" Il était porteur d'une épaisse barbe noire et broussailleuse et d'une kippa dont la hauteur évoquait presque une chéchia -et dont le velours s'ornait de textes en hébreu !Il se refusait de la retirer dans son activité de soins et ne serrait pas la main des infirmières !Il ne travaillait pas le samedi ( sa visite étant assurée à tour de rôle par deux de ses collègues dont une femme et un musulman !)Il venait certes le dimanche mais ne pouvait assister au "staff" de fin de semaine pour le bilan des diagnostics et des soins Il n'était ni violent ni agressif et à accepté de répondre à mes questions ! D'abord pour tenter d'excuser ses retards très fréquents le matin il l'imputait au fait que les prières du matin le retardaient ( je ne lui ai pas demandé s'il connaissait celle ou un homme remercie Dieu de ne pas l'avoir fait femme _j'ai interrogé la dessus mme Horvilleur nouvelle rabbine mais elle ne m'a pas répondu !) Quant au lounavitch il ne m'a pas caché qu'il émigrerait en Israel dès la fin de ses études médicales en France car ici c'était presque gratuit contrairement en Israel !) Devant une situation qui posait manifestement problème mon successeur( et ami décédé depuis) devant une situation qui posait problème a demandé à l'Administration de déplacer cet interne atypique dans un poste ou il n'aurait pas d'activités de soins La directrice de l'hôpital -en attente de mutation et cherchant à éviter tout problème brulant -se refusa à faire quoique ce soit jusqu"au changement des internes ou il fut affecté à l'accueil des familles x urgences !Assez indigné par cette situation-au moment ou la fonctionnaire musulmane voilée était licenciée- j'écrisi une descrip- tion du cas à  différents journaux à commencer par le Canard enchainé dont le rédac chef de l'époque était un ami mais aussi à une demi-douzaine d'autres ou je précisais que je prenais l'entière responsabilité du contenu !Tous se sont défilés Au Monde Ternisien -le seul- m'a indiqué que cette publication ferait considérer le journal et lui même comme des antisémites !

Une autre illustration du "Deux poids et deux mesures" est beaucoup plus récentes et concerne la situation des abattages rituels-donc sans étourdissement préalable des animaux de boucherie On trouve dans un ouvrage coordonné par Finkielkraut cette situation évoquée Le cher "Finky" se garde bien en gérant des interviews d'évoquer le sujet restant sur celui des corridas Il "file le bébé à Elisabeth de Fontenay qui précise que dans la religion juive les "sacrificateurs" sont entrainés et les couteaux "aiguisés"alors que n'importe quel homme doit(?) égorger un mouton à la fête de l'"AÏd" J'attends les critiques et les commentaires en espérant que cette fois Mediapart acceptera de me publier 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.