Non aux secrets

Il y a quelques années j'avais écrit i Edgar Morin et à Stéphane Hessel que dans un livre qu'ils venaient de publier à propos des scandales et des ratés de la Société ils ne mentionnaient les utilisations abusives répétées du sacro-saint SECRET  Pourtant et encore aujourd'hui les exemples de ces utilisations ne manquent pas !Par exemple le secret des affaires sert de paravent à Monsanto et maintenant Bayer pour ne pas révéler à propos de leurs produits beaucoup d'éléments qui intéresseraient surement les utilisateurs Venons en maintenant au secret Fiscal !Il est difficile d'y trouver une justification ethique C'est grace à lui que les évasions fiscales les paradis fiscaux les mensonges couverts par ledit secret ont pu proliférer et en France contribuer à creuser le déficit de l'état   Autre secret souvent invoqué le secret juridique souvent contourné c'est vrai et dans ce dernier cas c'est heureux !Contrairement aux secrets diplomatiques dont les bons historiens savent retrouver les traces et montrer les conséquences notament au siècle dernier dans les drames qui ont caractériser ce siècle ses guerres et ses massacres !Mais on doit en rapprocher le fameux secret défense souvent invoqué pour cacher dans de nombreux pays et notamment en France des affaires peu reluisantes par exemple à propos des guerres coloniales mais aussi du commerce de l'armement et ses conséquences diverses Citons à ce propos le naufrage du chalutier Burg Breiz ou les secrets défenses le la France et de la Grande-Bretagne empêchent de savoir quel sous-marin rodait dans le coin du naufrage en étant vraisemblablement responsable ! Citons enfin car li me concerne le secret médical C'est peut être le moins injustifié quand il profite à un individu donné auquel certaines révélations pourraient porter un grave préjudice !Mais sur un plan plus global son utilisation abusive peut par exemple servir à dissimuler les comportements délictueux d'une Administration d'une laboratoire pharmaceutique voire de la politique d'un état Stephane Hessel nous quitta entre temps et ne fut pas en mesure de me répondre Mais Edgar Morin me répondit et j'ai toujours son mot manuscrit ou  approuvait tout à fait ma démarche ce qui me fit on s'en doute très plaisir !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.