Mensonges meurtriers : état, masques , GMS .

Comment nos gouvernants participent au sabordage des missions des professionnels de santé.

Je souhaite apporter des informations supplémentaires quant à l'arrivée des masques dans la GMS (blog du 2 mai).

J'ai pu lire dans des médias ,des grands patrons de la GMS  se targuant d'avoir réussi à commander des masques chirurgicaux alors que les pharmaciens en étaient incapables.Je souhaite vite les rassurer ,les pharmaciens en sont eux aussi capables,j'en aurai le lundi 4 mai dans mon officine.Si je ne les ai pas stockés avant ,c'est tout simplement que NOUS PHARMACIENS sommes respectueux des consignes données par  nos instances professionnelles suite aux recommandations du ministère de la santé.

Donc comme je l'expliquais dans mon blog précédant il nous était interdit de se procurer les masques chirurgicaux car il existe une pénurie qui ne permet pas de fournir les professionnels de santé correctement ,ceci afin de ne pas perturber l'action(ou l'inaction, au choix) de ce fameux état.

En fait tout ceci n'était que duperie de l'état pour ouvrir un grand boulevard à la GMS,qui se présente en grand sauveur.

Nos instances professionnelles ,dont l'honnêteté  et l'éthique sont des valeurs primordiales, ont été abusées par l'état qui lui, ignore ces valeurs essentielles ou pire les méprise.

En soit le côté commercial de l'opération par la GMS ne serait pas condamnable si malheureusement il ne s'agissait pas ici  de santé et de vies des soignants .Le plus dramatique et affligeant est bien que cette action a été menée  en concertation avec l'état.

C'est en cela que tous ces mensonges( dont une partie déjà relatés par Médiapart)  ne peuvent qu'accroitre les risques des soignants et de leurs patients avec la mort au bout,d'où le titre "Mensonges meurtriers".

Je ne peux plus faire confiance au ministre de la santé et ne supporte plus" les réprimandes" adressées aux français qui ne respecteraient pas les consignes.Si le déconfinement est repoussé ce ne sera pas la faute au peuple mais à l'inaction  du gouvernement et au sabotage des actions  proposées et menées par des français qui n'ont pas les oreilles du gouvernement.

NB:le mot "état" est écrit volontairement sans majuscule

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.