mfstigliani
Pharmacienne
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juin 2020

EHPAD : encore une manipulation du ministre de la santé, relayée par les médias

Quand l'homme politique n'assume pas ses responsabilités dans le droit à une fin de vie digne en EHPAD il se défausse sur les équipes des EHPAD.

mfstigliani
Pharmacienne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Encore une annonce en fanfare du ministre de la santé "oyé, oyé ! Les résidents des EHPAD sont autorisés à avoir une vie sociale  et reverront leurs familles". On pourrait croire qu'ils étaient tous punis pour je ne sais quel méfait.Certainement de vivre tout en perdant leur autonomie, avec des altérations cognitives et physiques, en un mot la vieillesse.Donc, dans leur grande mansuétude nos dirigeants auraient décidé qu'ils pouvaient essayer (je dis bien essayer) de retrouver leur équilibre pour finir leur vie le plus dignement et sereinement possible. 

Hélas ce  retour à l'humanité, plébiscité par les médias sans aucune analyse n'est là aussi que duperie  comme maintes fois en ces moments d'épidémie.

Nos chers responsables mais pas coupables font porter sur les épaules des équipes de direction des EHPAD  les risques qu'ils se refusent d'assumer.

En prenant connaissance des directives adressées aux EHPAD  on est sidéré et scandalisé par la forfaiture. 

Les équipes peuvent certes permettre l'accès aux chambres par la famille  si tout est mis en œuvre pour un risque zéro,ce qui  soyons clair est impossible. 

Le ministre fait ainsi porter les risques et la culpabilité éventuelle sur les directions d'EHPAD en cas de contamination. 

Savent ils tous ces grands donneurs de leçon que pour communiquer et échanger des sentiments avec des personnes âgés avec des troubles cognitifs,la proximité est fondamentale ? Dans quel monde vivent-ils, comment transmettent- ils leurs émotions avec leurs proches et ascendants ? Peut être n'ont-ils pas de sentiments ?

Je pense malgré tout que leur cerveau est pourvu de quelques synapses de l'affectif mais que le déni et  la lâcheté  guident leurs décisions. 

Je n'ai que plus de compassion et de compréhension pour les équipes des EHPAD qui sont confrontées à la détresse des résidents et de leurs familles mais qui sont soumises à un flot de décisions incohérentes et honteuses de leur autorité de tutelle.

Je remercie toutes ces équipes qui font leur possible pour rendre moins intolérable ce confinement (emprisonnement) qui s'éternise pour nos anciens.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Fin de la redevance télé, un débat trop longtemps escamoté
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Gauche(s)
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Un poste qu’elle convoitait depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves
Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu