Soutien aux Gilets Jaunes de Commercy par un collectif d' Ile de france

Avec en mémoire '" la lettre d' un déserteur" de Boris Vian : soutien aux Gilets Jaunes de Commercy : et St Nazaire : beaux exemples d' ' engagement populaire social , démocratique et humaniste.

      

Lettre au Président de « notre » République

 

        Monsieur, Le Président, [on] vous fait une lettre,

  que vous lirez peut-être, si vous avez le temps…( Le    Déserteur- Boris Vian)

On vient de recevoir votre allocution robotisée, ce dernier lundi soir.Même pas en direct ! Mais, c’est normal !

Faudrait pas qu’vous soyez contaminé

Faudrait pas vous r’trouver comme la planète

Que vous et vos potes, avez si bien enfiévrée

Monsieur, Le Président, c’est pas pour vous fâcher,

mais il faut qu’on vous dise

La décision est prise,

On va vous éjecter !

Depuis qu’on vous écoute, depuis qu’on vous entend,

Sur vos premiers de cordée et magique ruissellement

On n’y a vu qu’autisme et surdité

Des bégaiements chroniques

Cachant vos vérités.

S’il faut faire des efforts, Monsieur, Le Président

Dites le à votre engeance, à tout l’ gratin des banques,

Au FMI et à Bercy , au 1% de la planète

Qui vous ont adoubé valet de haute volée. 

 

Monsieur, Le Président, si vous nous « comprenez »,

Soyez un bon apôtre

Allez dire aux clones de votre caste,

Marionnettes ventriloques,

A vos suiveurs marcheurs

Qui n’connaissent pas le montant du SMIG

Ne causent que chiffres et abstractions

Et qui répètent comme vous

« There is no alternative » 

D’arrêter d’faire les clowns

Dans leur bulle numérique

Et leurs logiciels mutilés, mutilants

Il y a un sérieux hic !

 

Toutes ces années drastiques

Nous ont volé notre âme

Et pas que not’ pognon !

Pour la beauté du monde

Et nos aspirations

Il vous manque des applis, des visions politiques

Demain de bon matin, on fermera la porte

Au nez des années mortes

On ira sur les routes de France,

De Bretagne en Provence

Aux carrefours et ronds-points

Et on dira aux gens,    

Refusez d’obéir, refusez de la faire

Cette guerre économico- financière

Qui ne dit pas son nom

Pauvreté, injustices, aliénation

Pub et consommation,

Abandon d’réflexion

Egoïsme et compétition

Qui pompent goutte à goutte

Temps, énergie, espoir.

Refusez le chantage au chômage

Refusez les manipulations

Qui prennent pour boucs émissaires,

Immigrés, retraités, fonctionnaires

Refusez tout c’ qui pousse à la division !

Si vous nous poursuivez,

Prévenez vos gendarmes

Que nous aurons nos armes

Visibilité, paroles reconquises

Et du temps pour s’organiser.

     Ecrit de soutien aux Gilets Jaunes par un collectif de l'Ile de France

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.