"Madame Le Pen vous êtes fachiste"

Ce mercredi soir les français attendront de Monsieur Macron qu'il qualifie sans détour madame Le Pen et sa politique, sans pudeur de gazelle qui ne sont plus de mise face aux menaces qui pèsent sur la République française depuis que Madame Le pen peut en être la présidente. Osera-t-il dans les yeux lui dire ce que les français entendent sur les ondes et lisent dans la presse ? Il le faudrait !

J'entends parler de fachisme à longueur de colonne et d'autres qualificatifs très rudes contre la famille Le Pen, avec des dévelopements qui  expliquent et justifient l'emploi de ces mots.C'est souvent en s'adressant au français qui hésite à voter Macron qu'on explique tous ça très bien et en détail à longueur de colonne et sur les antennes. 

Bien, c'est mérité, c'est entendu, , mais alors j'espère que le champion Macron, saura demain soir sortir tous ces qualificatifs dans les yeux de madame Le Pen, avec le même argumentaire  : fachiste ? fachiste oui pourquoi pas, il devra la gtraiter de fachiste : n'est-ce pas ce qu'on lui reproche le plus à madame Le Pen ?

"Fachiste" : Macron aura la chance de pouvoir le lui dire sans crainte ni risque maintenant que Mélenchon l'a fait ,

je rappelle que Mélenchon a ainsi traité Marine Le pen, qu'il a été poursuivi par elle et qu'il a gagné son procés. A ma connaissance c'est le seul a avoir osé dire les choses clairement .. Chiche que Macron ose demain soir !

Ose parler sans pudeur de gazelle et comme un simple Poutou, sans macher ses mots, et lui parler comme le fait la bonne presse (dont Médiapart) et sur le même ton, de ses emprunts russes, pourquoi pas ? Sont-ce des arguments seulement à utiliser avec des pincettes dans les colonnes des journaux pour convaincre le citoyens ? Macron ne pourrait-il pas les servir en direct ?

" Vous avez piqué dans la caisse madame Le Pen, et ça concerne des millions d'euros, je demande la levée de vote immunité parlementaire"

L'heure est grave non? On pourrait basculer dans la dictature et on garderait sur les plateaux télé un langage feutré et les coups seraient porté à fleuret moucheté ? Il faut savoir, l'heure est grave, capitale oui ou non ? Voilà qui autorise et même nécessite le courage et l'audace 

Macron osera t-il qualifier Le Pen telle qu'elle l'est ces jours ci dans les meilleures feuilles de la presse très bien pensante et moralement irréprochable, du moins quand il s'agit quand il s'agit d'écrire ?

Car s'il ne le fait pas , les citoyens se demanderont bien pourquoi cette dame est si terrible quand on parle d'elle en sont absence et tout de même plutôt respectable subitement quand elle est en face de ses détracteurs journalistes et surout adversaires politiques sur les plateaux télé !

Nul besoin d'insulter Le Pen, (encore que  vu la gravité de la situation !), mais fachiste n'est pas une insulte à dit le tribunal, c'est juste une manière de qualifier un courant politique.

 

Il ne faudrait pas faiblir Monsieur Macron, il faudrait que vous soyez capable de lui dire de la manière la plus précise ce que vous estimez que les électeurs doivent penser d'elle.

je vais tenté de vous aider, suite à mes récentes lecture sur le cas Le pen, voici ce qu'il conviendrait de lui dire en substance  :

" les français, même très opposés à mon projet politique, même aux anitpodes de mon projet, sont, à cause de vous obligés de voter pour moi car vous êtes une fachiste, anti républicaine, vos amis on voulu assassiner un président de la république, et pas des moindre De Gaulle, les français se souviennent de la guerre, du massacre d'Oradour sur Glanne de la Shoa, et d'autres "détails" de l'histoire selon votre raciste de père dont vous avez hérité de tout, notamment de sa xénophobie maladive. Les français pensent, ils en sont convaincu, que vous allaient créer la guerre civile à cause de votre islamophobie et de votre anti sémistisme, ils pensent que vous êtes comme les collabo et les pétainistes, bref je le répéte il pense que vous êtes fachiste, et comme eux moi-même je pense tout ça de vous, alors entre vous la fachiste et moi le libéral, est-ce vraiment un choix pour les français ? Quel peut-être leur choix : moi par défaut ? C'est bien dommage pour moi, car j'aurais voulu un vote de conviction pour changer le pays, et vous ne permettez pas que ce vote s'opère clairement" 

Voilà, la tirade qu'on attend de lui. Si celui qui rédige ses fiches à de la peine à l'écrire, qu'il fasse appel à des journalistes patentés et qui sauront le faire, ces jours ci on en trouve autant à droite qu'à gauche et au centre capables d'écrire de telles lignes, certains ont fait mieux , ou pire, selon le point de vue où l'on se place (Edwy Plenel par exemple) 

Chiche, si Macron ose user des bons qualificatifs, il gagnera des voix d'insoumis !

Mais s'il ne le fais pas, les citoyens encore une fois se demanderont bien pourquoi la dame si affreuse pour laquelle il est impensable de voter échappe à ce quon lui dise ses 4 vérités les yeux dans les yeux !

Il y a ce moment de vérité que les français attendront, ils seront circonspects, pour le moins, pire incrédules si ce moment là n'arrive pas et qu'ils retrouvent néanmoins le lendemain dans leur journaux de nouveau étalées les terribles qualificatifs et accusations oubliés la veille sur le plateau à l'encontre de Le Pen, sans omettre, pour faire bonne mesure, celles adressées sans relache au seul qui a eu à cette heure le courage de lui dire " Madame vous êtes fachiste"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.