L'alliance Bolivarienne et le délire de ? De qui au fait ?

Ce jour il semble que des journalistes de la "grande "presse se soient enfin penchés sur la programme de la France Insoumise. A la recherche du communisme archaique et de délires du même tonneau, ils sont tombés sur une mesure, la 62 qui propose que la France se rapproche de l'Allance dite Bolivarienne qui réunit une dizaine de pays des Caraïbes et de l'Amérique du Sud : Un délire ?

Posons le cadre : La France est présente dans les CaraÏbes et sa plus longue frontière terrestre n'est pas avec un pays européen, c'est entre  le Brésil et la Guyanne, Guyanne qui souffre tant en ce moment, Guyanne qui a bien besoin d'un développement économique que son appartenance à l'Union Européene ne semble pas lui assurer. Car la Guyanne fait  partie de l'Union Européenne, d'ailleurs l'Agence Spatiale Européenne en est bien contente, bien que les guyannais sur place n'en voient pas bien les retombées. Mais bref, le délire n'est sûrement pas là,

Il nous faut parler de l'allance bolivarienne.

Tout d'abord pour savoir de quoi l'on parle on va dire ce qu'est l'alliance bolivarienne et pour ça pardonnez, je vais citer simplement Wikipédia

"L'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique - Traité de commerce des Peuples (ALBA - TCP) (« Alianza Bolivariana para los Pueblos de Nuestra América - Tratado de Comercio de los Pueblos » en espagnol) est une organisation politique, culturelle, sociale et économique pour promouvoir l'intégration des pays de l'Amérique latine et des Caraïbes, construite sur les principes de solidarité, de complémentarité, de justice et de coopération1, et plaçant l'être humain au centre de ses principes. L'ALBA assume des positions de défense des droits de la Terre-Mère (en référence à la Pachamama) et des droits de l'Homme ; pour le rétablissement de la paix et pour l'autodétermination des peuples. Elle se veut constructrice d'un nouvel ordre international multicentrique et pluripolaire. À ce titre, elle souhaite promouvoir et diffuser les coutumes, croyances et caractéristiques originelles et modernes des peuples membres de l'Alliance.

L'ALBA (qui signifie « aube » en espagnol) est née le  à La Havane, par la Déclaration conjointe signée par Hugo Chávez et Fidel Castro en opposition à la proposition de Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), promue par Washington.

L'Alliance compte actuellement onze membres : Cuba, le Venezuela, la Bolivie, le Nicaragua, la DominiqueAntigua-et-Barbuda, l'ÉquateurSaint-Vincent-et-les-GrenadinesSainte-LucieSaint-Christophe-et-Niévès et la Grenade (dans l'ordre d'adhésion) plus deux États membres observateurs : Haïti et le Suriname.'

Pour être tout à fait clair La ZLEA n'est rien d'autre qu'une tentative de TAFTA ou de CETA à l'adresse de l'Amérique Latine imaginée par les USA : Certains pays d'Amérique du sud ont voulu y échapper, on peut les comprendre, nous non plus on n'en veut pas pour nous de ce genre de traité de libre échange. On peut voir d'un bon oeil que d'autres que nous sur la planète aient un point de vue que nous défendons. le délire ne peut donc être là ! 

Ceci dit, pour avancer sur la notion de délireenmatière de commerce internationale je pose la question suivante :  qu'est-ce qui est délirant ?

1 Faire du commerce avec un pays qui soutient le terrorisme financièrement des organisation considérée comme terroriste, pays avec lequel nous n'avons aucune frontière et qui pus est pour lui vendre quoi ? des armes !

2 Faire du commerce des pays appartenant à une espace où la France est présente, les Caraïbes et l'Amérique du Sud ou nous faisons déjà du commerce, parfois même exemplaire et équitable avec le café ou le chocolat (regardez dans vos placards si vous n'en avez pas !)

Il semble que le caractère démocratique du pays ne soit pas le critère qui fait qu'il y ait ou non délire ... au moins dans les pays d'Amérique latine il y a des élections et le pouvoir n'est pas la propriété exclusive d'une famille autocratique. Au fait la dernière vente d'armes à l'Arabie Saoudite n'est-ce sous Hollande alors que le  ministre de l'économie était un certain Macron ?

Et au fait les accords commerciaux fièrement signés avec Kadhafi tandis que ce tyran était installé sur les pelouse de l'Elysée, c'était pas du temps où un certain Fillon était Premier Ministre ?

Bon nous voilà convaincu, ce n'est certes pas le caractère plus ou moins démocratique du pays concerné qui est à l'origine du délire.

Ah peut-être ce qui est délirant ce n'est pas de faire du commerce avec des pays dont les régimes sont des dictatures avérées et persistant dans l'atteinte aux droirs de l'homme , c'est peut-être le fait qu'ils soient riches ou pauvres ?

C'est ça le critère :riches ou pauvres ? Ahlors oui, avouons le, certains de ces pays d'Amérique latine et des Caraïbes membre de l'ALBA notamment sont en situation économique délicate, c'est vrai.  Mais devons nous pour cette raison les évincer de nos échanges commerciaux pour ne favoriser que les pays riches ? On peut aisément soutenir le contraire ! Sinon il ne faut pas se lamenter en constatant qu'on ne fait rien pour lutter contre la pauvreté enne participant pas , par des échanges commerciaux équilibrés,  au développement des plus pauvres.

Tenez, il se trouve que la recherche d'échanges commerciaux équilibrés c'est en effet un axe essentiel du programme de la France Insoumise ; Ce n'est tout de même ps ça qui est délirant ! 

Alors il est où le délire ?

Le délire c'est celui d'une presse qui se fait l'écho des maîtres qu'elle sert, lesquels paniquent devant le coup de balai qui menace leur serviles valets. Alors leurs journalistes vont chercher dans la précipitation fébrile des délires qui ne révèlent en fait que leur propre misère intellectuelle, peut-être même parfois leur inculture et le plus souvent leur mauvaise foi.

La presse est délirante ! Pas toute, non mais quand même une bonne partie! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.