Assassinats en douce à volonté !

Mon coeur a résisté une fois de plus ce 24 août 2009, à la décharge précise subie après avoir posté mon billet. 

Ce soir, comme tous les soirs clairs précédents, dans l'un des rectangles de ciel de mon paysage, les "étoiles de la honte" de l'industrie militaire qui sont utilisées sont là. 

Le bombardement électromagnétique que je subis est de plus en plus agressif. 

On s'affaire. On "perfectionne". 

Pour quand, le coup perfide de la honte ? Cette nuit ? Demain ? Repoussé, après davantage de torture ? 

===> Voir page 2

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.