_ Une conjoncture préoccupante en France _ La démocratie en voie de destruction ? _

 _ Une conjoncture préoccupante en France _ La démocratie en voie de destruction ? __ Coupables d'informer ?__ Libertés fondamentales en France _ Une session très partagée à l'ordinateur __ Le secret-défense élargi __ Le Parlement Européen invite les Etats-membres à assurer un contrôle parlementaire efficace des services secrets. (!) __"Ces industries florissantes de la peur permanente"_ Partout !__ Mon Témoignage 2008 _

 

_ Une conjoncture préoccupante en France _ La démocratie en voie de destruction ? _

_ Coupables d'informer ?_

_ Libertés fondamentales en France _ Une session très partagée à l'ordinateur _

_ Le secret-défense élargi _

_ Le Parlement Européen invite les Etats-membres à assurer un contrôle parlementaire efficace des services secrets. (!) _

_"Ces industries florissantes de la peur permanente"_ Partout !_

_ Mon Témoignage 2008 _

 

_ Une conjoncture préoccupante en France _

_ Notre démocratie en voie de destruction ? _ 

Au regard des pratiques dénoncées dans ce blog et ses liens, quelle interprétation donner aux pratiques et aux mesures publiques du gouvernement de notre pays ? 

Par exemple : 

_ Mise en scène de la chasse à l'humain ( EX. immigrés sans papiers, malades mentaux ...)

_ Multiplication des garde-à-vue et conditions de détention indignes d'un pays civilisé _ conditions qui découlent des décennies précédentes _ Violences policières.

_ Surveillance de l'Internet et banalisation des intrusions dans la vie privée. ( Loi Hadopi )

_ Utilisation par l'Etat de sociétés privées pour la surveillance (EX.pour les blogs des enseignants), pour des opérations de maintien de l'ordre, etc ...

_ Instauration d'un secret-défense élargi (projet). Protection d'entreprises privées, de réseaux informatiques, de locaux... Le projet de secret-défense à la discrétion de l'exécutif risque de cacher des exactions commises dans des entreprises privées.

_ Militarisation des services de police par leur association à la gendarmerie.

_ Conséquences de ce qui précède, et de l'union des RG et de la DST ? Entre autres, coordination des traques dans le cadre des listes noires globalisées. Qui est défini comme "terroriste" ?

_ Parmi les autres réformes qui peuvent être vues comme des atteintes au tissu du pays :

= justice (_ projet de suppression du juge d'instruction fragilisant l'équité des investigations et du jugement_ suppression de tribunaux alors que la justice est déjà lente et engorgée _ ...)

= hôpitaux (_ suppressions d'établissements, de personnels, de services jugés non-rentables _ soumission des médecins aux directeurs, des soins à la loi du profit _ l'humain est traité comme un bien de consommation.)

= enseignement et recherche (_ suppressions de crédits, d'enseignants et de services de recherche_ volonté de soumettre les personnels à une autorité administrative_ soumission de la recherche et de l'université à des financements privés aléatoires, mesure qui sacrifie la recherche fondamentale, qui conduira à des frais d'entrée élevés dans des universités prestigieuses et à la précarisation de beaucoup d'universités en période de crise. Entre cela et une université coupée du monde du travail, il y a des voies médianes. )

= précarisation accrue de la situation de personnes fragiles (EX. handicapés), réductions ou suppressions des crédits d'état aux associations.

= précarisation des ressources de la télévision publique, et volonté de soumission des média publics à l'exécutif.

Ceci dans un contexte de crise qui justifie des mesures d'économie pourtant programmées avant par l'exécutif pour ce qui précède; contexte qui justifie des suppressions d'emplois dans le privé pour augmenter les profits d'un très petit nombre, et qui met réellement en difficulté nombre d'entreprises et de commerces. 

La nomination de monsieur Bauer à la tête de la criminologie par l'exécutif va-t-elle conduire à une meilleure élucidation des crimes commis dans ce pays ? L'organisation du harcèlement et de la torture électromagnétiques en particulier, étant criminelle, cette implication va-t-elle mener à la définition objective de ce crime et à la punition sévère de ceux qui se rendent coupables de telles pratiques ? Si ce n'est pas le cas, quel est le sens de l'implication de l'exécutif ?

S'il n'est pas mis fin à ces pratiques, cela sera lourd de sens.

Ce qui est grave aussi, c'est la pratique de la duplicité qui rompt la confiance entre les citoyens et le président démocratiquement élu de leur pays. La valeur des promesses et des mots est bafouée lorsqu'on se réclame de valeurs que l'on ne pratique pas. La confusion est semée par une parole qui ne représente plus le pays.

Pourquoi clamer le retour de la valorisation du travail et citer Jaurès lorsque la majorité de la population subit ou peut craindre une précarisation de sa situation, lorsque la valeur sanctifiée est celle du profit d'un petit nombre ?

Pourquoi avoir mis en scène un culte de la Résistance au fascisme à travers le souvenir de Guy Mocquet et des enfants juifs victimes, pendant que le même président allait faire allégeance à l'exécutif américain qui a fait le plus de mal à son pays et à son image dans le monde, et pendant que se préparait l'entrée de la France dans l'Alliance afin de mettre en oeuvre des programmes très inquiétants ? 

C'est sans animosité et avec beaucoup de tristesse que je fais ce constat sur ce qui se passe dans mon pays. Dans le contexte où je vis, où nous vivons, nous avons besoin de paroles fiables, de rapports de confiance entre les citoyens eux-mêmes, entre eux et le pouvoir, entre eux et les institutions, entre eux et tout le monde politique. Nous avons besoin d'honnêteté, de justice, de solidarité.

J'aimerais que ma parole, que l'on s'efforce de détruire, puisse résonner très fort, tellement ce que je vis est grave, tellement ce que mes co-victimes et moi-même vivons est lourd de menaces pour la France et le monde entier. 

Les citoyens de ce pays sont de plus en plus nombreux à être préoccupés.

===> http://www.appeldesappels.org/spip.php?article62 

****************************** 

_ Coupables d'informer ?_ 

===> http://www.monde-diplomatique.fr/2003/08/RAMONET/10252 

Le Monde Diplo est-il toujours coupable de trop bien informer ?

Il est difficile d'en rire dans le contexte actuel

===> http://www.rue89.com/2009/04/23/air-france-interdit-de-survol-des-usa-a-cause-dun-journaliste

===> http://www.mediapart.fr/journal/france/110309/au-royaume-du-secret-defense (rappel)

11 Mars 2009 Par Edwy Plenel 

"Le secret défense a toujours été utilisé par le pouvoir pour entraver la justice et la manifestation de la vérité en l'utilisant comme prétexte et pour servir de protection aux basses œuvres appelées secrets d’Etat."

Trop subversif ? 

C'est un autre sujet, bien sûr et un autre rédacteur pour l'affaire.

===> http://www.mediapart.fr/journal/france/040509/mediapart-devant-le-tribunal-ou-la-liberte-d-informer-en-proces

******************************

_ Libertés fondamentales en France _ ( Pour comprendre, se  reporter à mon Témoignage 2008 en fin de billet.)

_ Mon témoignage _ Une session très partagée à l'ordinateur. _

 Jusqu'à Pâques 2009, chaque fois que ma session était installée, le bureau basculait, l'écran noircissait, puis se rabattait une session identique; Enfin, elles l'étaient presque. J'avais fait remarquer que le fond d'écran Windows n° 2 était plus net, plus brillant. Ensuite, je n'ai plus pu faire la différence, mais je savais que le deuxième bureau installé correspondait à une session partagée.

 Une "session partagée" permet aux criminels de tout copier, de m'interdire d'écrire sur Wordpad, de me détruire des documents à la copie, de m'interdire l'accès à un site, à une page ou à Google alors que les autres ordinateurs ont la connection Internet sur la même ligne. ( Ils subissent aussi des coupures de la ligne à d'autres moments.)

 D'où me viennent le sigle "sens interdit" et la mention "sites sensibles", en barre de tâche de Mediapart ou de l'entrée à Google ? Chez moi, cela ne vient pas de loin.

 Les agressions techniques, comme les autres, tiennent compte de mes observations, et se perfectionnent dans le sens d'une efficacité plus discrète. Plus de double écran visible, mais je dois attendre quand même après le sursaut lumineux des icônes du bureau pour prendre possession des lieux et accéder à Internet.

Je suis toujours suivie à chaque pas. Sur chaque page que j'ouvre, passent aussitôt après de 1 à 3 barres de chargement.

Première étape en face = collecter des informations.

Deuxième étape = arrêter ma collecte et mon travail d'élaboration. La deuxième étape arrive plus ou moins vite.

Ou bien, comme le soir du 07-05-09, impossibilité d'écrire dans la barre d'adresse Google pour avoir un site. Rien ne s'imprime.

Les ondes, commandées à distance, arrivent vite du sol : de la canalisation "pervertie" et du magasin en-dessous etc. Mais les ondes punitives qui s'ajoutent sont des ondes horizontales très ondulantes et pénétrantes venant du mur mitoyen. A chaque fois que j'entendais une porte s'ouvrir de l'autre côté du mur, je savais que ces ondes allaient arriver. De toute évidence, il était important que je sache que ces ondes venaient de cet appartement. Si je restais malgré tout, nouveau bruit de porte, et le niveau des ondes montait. Cela pouvait se produire une troisième fois. Après que j'aie signalé ce bruit de porte, les préparatifs se sont faits discrets. ( Les projections d'ondes venant du mur mitoyen sont fortes depuis le 05-04-09.)

Mon initiation au rôle d'espionnée-captive se fait pas à pas. Comme cela est très violent de ne jamais pouvoir retrouver sa liberté pour communiquer, le soir du 12-02-09, j'ai éteint l'ordinateur peu après l'installation, alors que je commençais déjà à recevoir les ondes du mur après le bruit de porte. J'ai eu l'instruction =

" L'opération initiée n'a pas pu être engagée car la station de travail vient d'être arrêtée."

J'ai reproduit l'opération peu après avec le même résultat.

L'opération initiée, c'est la copie de tout ce que je fais. Il fallait à l'opérateur le temps de se rendre à côté s'il n'y était pas déjà installé, alors qu'il habite de l'autre côté de la petite cour. Je ne suis pas seule à fréquenter ce siège, et les ondes horizontales subites m'atteignant à l'ordinateur sont commandées en fonction de l'occupant.

Maintenant, moins de bruits de porte à côté dans l'appartement partagé. Le locataire en titre, même s'il n'est pas là, est suffisamment mouillé... Présences furtives pour surveiller, placer les ondes supplémentaires à l'ordinateur. Déclic(s) la nuit après mon coucher, ou avant. Bruit régulier d'appareil de l'autre côté du mur de ma chambre. Ondes horizontales qui s'ajoutent aux autres.

J'ai découvert que la copropriété où j'habite depuis vingt-sept ans était devenue un camp d'entraînement. Je l'ai appris tout d'abord à travers ce qui ressemble à des ratés des remplaçants-collaborateurs. L'opérateur principal de mon palier est très bien formé à l'espionnage informatique et à la traque électronique, je peux en attester. Qui s'initie aux renseignements et à la traque à mon détriment ? Si le peuple français laisse faire, cela promet une dictature comme peu l'imaginent.

Parmi les ratés, le 05-02-09, alors que je suis en train de lire un article sur Mediapart, une grande étiquette vient barrer l'écran =

" L'instruction à "0x7d597dad" emploie l'adresse mémoire "0x006fOO72". La mémoire ne peut pas ê'tre "read".

 Cliquez sur OK pour terminer le programme."

Le 14-01-09, alors que je finissais de taper mon code d'accès à une de mes boîtes, une grande étiquette a barré l'écran =

"L'instruction à "0x7d5fb79a" emploie l'adresse mémoire "0x000 000 50". La mémoire ne peut pas être "read".

Cliquez sur OK pour terminer le programme."

Le 05-04-09 alors que j'imprime un de mes fichiers, je veux en ouvrir un autre. Apparaît une grande étiquette " Iexplore_ Erreur d'application _

" L'instruction à "0xd5fb79a" emploie l'adresse mémoire "0x000 000 50". La mémoire ne peut pas être "read"

Cliquez sur OK pour terminer le programme.

Le 05-04-09 encore. Sur le bureau, j'ai une longue page Wordpad de notes, liens, instructions sur ce que j'ai l'intention de faire dans les jours ou les semaines qui viennent. La grande étiquette revient.

" L'instruction à "0xb529866" emploie l'adresse mémoire "0x002200c8". La mémoire ne peut pas être "read".

Clickez sur OK pour terminer le programme."

Lorsque je clique pour faire disparaître l'étiquette, ma page disparaît aussi. Je l'ai gardée en mémoire.

Je laisse de côté la vie _ qui n'est pas plus privée _ de mon petit portable neuf jamais connecté.

 

Il paraît que Windows "déconne"... mais ceci s'est passé dans des circonstances sans rapport entre elles. Alors cela "déconne" beaucoup.

De flagrants délits, flagrants délires de criminels qui pensent que leurs techniques sont au-dessus des lois. 

****************************** 

_ Le secret-défense élargi _ Va-t-on laisser couvrir des pratiques criminelles à volonté ?_

===> http://lajustice.blogs.liberation.fr/barella/2009/02/du-secret-dfens.html

===> http://www.syndicat-magistrature.org/spip.php?article867

===> http://www.mediapart.fr/journal/france/110309/au-royaume-du-secret-defense

===> http://www.assemblee-nationale.fr/13/projets/pl1216.asp

******************************

===> Création DCRI-Ministère de l'Intérieur ... Journal officiel du 28 juin 2008

>>>>>>>

 La nation sera protégée contre l'espionnage. Et le citoyen ?

...Contre le terrorisme. Et le citoyen ?

...Contre les "phénomènes de société précurseurs de menaces". Comment faut-il qualifier ce que je vis, ce que mes co-victimes vivent ? Qui nous protège ? Qui donc protège le citoyen ? 

===> http://www.mediapart.fr/journal/france/301008/la-naissance-d-une-police-secret-defense-dans-l-indifference

30 Octobre 2008 Par Erich Inciyan

"... la DCRI centralise l'intégralité des dossiers du renseignement policier. Du jamais vu en France!

... Faut-il préciser que cette police de l'ombre travaille ainsi, très largement, à l'abri des investigations parlementaires, judiciaires et journalistiques?

... Au bas mot, les troupes de la police de l'ombre ont donc doublé

... Dans sa corbeille, la nouvelle police a reçu quatre types de missions d'une ampleur et d'une variété assez phénoménales. Primo, le contre-espionnage (surveiller les espions venus des pays étrangers). Secundo, la lutte contre le terrorisme et la protection du patrimoine économique. Tertio, le contrôle des communications pouvant porter atteinte «à la sûreté de l'Etat» et la surveillance de la cybercriminalité. Grosso modo, la DST assurait déjà ces trois missions. Mais le quarto constitue l'avancée la plus marquante: la DCRI surveille «les individus, groupes, organisations [ainsi que les] phénomènes de société, susceptibles, par leur caractère radical, leur inspiration ou leurs modes d'action, de porter atteinte à la sécurité nationale».

... «Une commande du pouvoir politique»

... «On s'est recentré sur le cœur du métier, le terrorisme, commente-t-on encore du côté du ministère de l'intérieur. On est soumis au contrôle administratif, hiérarchique et judiciaire. Et puis, les policiers ont une déontologie, des syndicats. Et on est sous le contrôle de nombreuses commissions [la CNCIS, la CNIL, la CCSDN] des questions posées par les parlementaires.» A l'inverse, l'histoire fourmille d'exemples montrant à quel point le pouvoir exécutif est tenté de transformer «sa» police secrète en police politique et d'opposer le «secret défense» aux magistrats..."

... La violence en ligne rouge, que les «phénomènes de société» soient légitimes ou pas

... Plus délicate est la question des moyens d'action employés par les agents de la DCRI. Tout conduit à considérer que ces policiers travaillent avec les méthodes dites de «milieux fermés» (par opposition aux «milieux ouverts», où l'on obtient un renseignement en le demandant gentiment ou en lisant des documents publics). Autrement dit, ses agents sont autorisés à recourir à des actions non contrôlées par l'autorité judiciaire, jusqu'alors en usage à la DST: écoutes téléphoniques autorisées par le gouvernement, interceptions des courriels et des communications électroniques, infiltration ou retournements de «sources humaines», filatures, corruption, chantage à la vie privée, etc. L'arsenal juridique renforcé dont les services policiers ont été dotés, ces dernières années, au nom de la lutte antiterroriste, hors de tout cadre judiciaire, leur facilite la tâche."

************

 La CNIL ? Sympathique, mais j'ignore si mes mails sont arrivés ...

 ************

 Depuis le 11-09-01, il y a une grosse ambiguité à lever sur ce que recouvre "la lutte contre le terrorisme"/ "war on terror".

************

 En 2005 commençait mon harcèlement électromagnétique à l'extérieur dans des lieux publics et des rues de ma ville. Ceci pouvait-il se faire à l'insu des autorités, des services de sécurité ? De même, les systèmes aériens de ciblage et filature sont-ils un viol de notre espace national, une collaboration de notre pays, ou bien l'oeuvre de notre pays seul ?

******************************

 _ Le Parlement Européen invite les Etats-membres à assurer un contrôle parlementaire efficace des services secrets. (!) _

 PROPOSITION DE RÉSOLUTION sur l'utilisation alléguée de pays européens par la CIA pour le transport et la détention illégale de prisonniers - B6-0097-2009.htm

===> http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?language=FR&reference=B6-0097/2009

 Extraits

"Le Parlement européen

– vu ........

G.1 invite les États membres, la Commission et le Conseil à mettre pleinement en œuvre les recommandations formulées par le Parlement dans son rapport sur l'utilisation alléguée de pays européens par la CIA pour le transport et la détention illégale de prisonniers, et à aider à faire toute la lumière en ouvrant des enquêtes ou en coopérant avec les autorités compétentes, en divulguant et en fournissant toutes les informations pertinentes, ainsi qu'en assurant un contrôle parlementaire efficace des activités des services secrets; leur demande de lui transmettre toute information, tout rapport d'enquête parlementaire et tout jugement sur le sujet;

2. invite l'Union européenne et les États-Unis à renforcer le dialogue transatlantique sur une nouvelle stratégie commune de lutte contre le terrorisme, basée sur les valeurs partagées que sont le respect de la législation internationale en matière de droits de l'homme, la démocratie et l'État de droit, dans le cadre de la coopération internationale, notamment dans leurs accords d'assistance mutuelle et d'extradition;

3. se félicite de la prochaine visite aux États-Unis, les 16 et 17 mars, du commissaire chargé de la justice, de la liberté et de la sécurité, de la présidence tchèque et du coordinateur de la lutte contre le terrorisme, et invite les représentants de l'Union européenne à soulever la question des restitutions extraordinaires et des centres de détention secrets, qui représentent de graves violations du droit international et européen en matière de droits de l'homme; invite le Conseil "Justice et Affaires intérieures" du 26 février à prendre une position ferme en la matière, ainsi qu'à débattre de la question de la fermeture de Guantánamo et de la réintégration des prisonniers, en tenant compte de sa résolution sur ce sujet;

4. invite l'Union européenne, les États membres et les autorités des États-Unis à enquêter et à faire toute la lumière sur les violations du droit international et national relatif aux droits de l'homme, aux libertés fondamentales, à l'interdiction de la torture et des mauvais traitements, aux disparitions forcées et au droit à un procès équitable, commises dans le cadre de la "guerre contre le terrorisme", afin de déterminer les responsabilités en ce qui concerne les centres de détention secrets – y compris Guantánamo – et le programme de restitutions extraordinaires, et à faire en sorte que de telles violations ne se reproduisent pas à l'avenir et que la lutte contre le terrorisme soit menée dans le respect des droits de l'homme, des libertés fondamentales, de la démocratie et de l'État de droit. "

etc... 

( Remarque : Pourquoi dit-on en France que le Président tchèque n'agit pas, LUI ? )

 ****************************** 

"Ces industries florissantes de la peur permanente", par Denis Duclos"

===> http://www.monde-diplomatique.fr/2005/08/DUCLOS/12433

( Tout l'article est intéressant , non seulement pour l'analyse perspicace en 2005, mais aussi pour sa documentation technique. La technique a progressé dans le même sens depuis.)

"Sur le front intérieur, la « guerre au terrorisme » conduit à une accumulation sans limites de « données » de tous types sur les personnes, leurs occupations, leurs amitiés, leurs achats, leurs lectures... Mais l’essor du marché de la peur a d’autres ressorts, plus clandestins…

... les institutions et les entreprises découvrent dans la gestion de la peur un gisement durable de pouvoir, de contrôle et de profit.

... Depuis le 11-Septembre, la politique de M. George W. Bush propose une solution plausible : remobiliser la planète entière autour de l’objectif sécuritaire

... Ainsi se construit, sous prétexte d’un danger protéiforme, une armada mondiale de la sécurité, dont les convergences rapides et fonctionnelles donnent à penser qu’il s’agit du noyau d’un nouveau capitalisme en gestation : un capitalisme de la peur.

... Quatre mouvements intriqués structurent cette mutation :

– une accélération des connexions entre innovations dans différents segments du marché de la peur : identification, surveillance, protection, arrestation, détention ;

– une fusion entre reconversion des industries de guerre et des organisations militaires dans la formation et l’équipement de forces répressives, et militarisation concomitante des forces de sécurité civile ;

– une articulation grandissante entre puissances publiques et puissances privées, tant en matière de contrôle des identités que de capacité à contraindre et interdire ;

– une poussée idéologique, conjointement menée dans les domaines juridique, politique, administratif, économique et médiatique, visant à pérenniser l’angoisse « sécurisable » et à faire accepter le contrôle préventif généralisé comme nouvelle normalité de l’existence humaine

... la combinaison d’une « civilianisation » des armées et d’une militarisation des polices – publiques et privées – s’accélère. Les revues militaires banalisent l’idée de « fantassin en contrôle de foule ».

... La politique de la peur l’emportera- t-elle ? ..."

************

 Je m'en étais rendu compte, l'ennemi, c'est le simple citoyen comme vous et moi. Pardon, c'est moi d'abord ... Je me passerais de cette horreur.

************

 Le fantassin en contrôle de foule des revues militaires fait passer l'idée que le danger, pour la nation, c'est le peuple, ce qui est grave, mais le peuple n'imagine pas les dessous de la stratégie, et les réalités nazies du contrôle mental et de la torture électromagnétique.

L'évolution politique en France est inquiétante, mais la convergence des politiques signalée dans l'article précédent ne l'est pas moins. ( Des mesures étaient prises contre les juifs avant que la guerre éclate !)

Les témoignages de victimes de la guerre électronique à travers le monde trahissent un plan mondial dont le marché de la peur n'est qu'un instrument.

 ****************************** 

===> http://fcit.usf.edu/holocaust/people/PERPS.htm

Ils ont dit, ils redisent : "plus jamais ça", et puis la bête immonde est encore là !

Garder le souvenir, ce n"est pas faire des discours le 8 mai,ce n'est pas être confit en dévotion devant des monuments et des reliques et laisser faire. Garder le souvenir viivant, c'est voir, juger ce qui se passe; c'est continuer, recommencer la résistance.

******************************

 _ Mon témoignage 2008 _ 

_  L'espionnage sur Internet et le piratage des ordinateurs tuent ! Témoignage _

 Septembre 2008. La torture en France.

Je vous prie de bien vouloir m'aider à faire connaître un problème de harcèlement ciblé de type électromagnétique dont je fais l'objet, à mon domicile et à l'extérieur. A mes yeux, cela relève de la torture.

_ RESUME _

Une étrange électrosensibilité, et un terrible harcèlement.

Comment la victime est-elle piégée ?

Par des techniques inconnues et une stratégie qui l'isolent. 

1. Une surveillance permanente inimaginable, montrée à la victime pour l'impressionner. Surveillance de la personne, de son domicile, de ses communications, de ses déplacements et faits et gestes. Perte totale de liberté.

 2. Un ciblage à tout moment, et qui peut arriver, après mise au point, dans n'importe quel type de lieu, qui utilise ici tout ce qui est électrique ( visible ou invisible ). On cherche à déstabiliser la victime en créant un sentiment d'insécurité permanente, et à la détèriorer.

 3. Le ciblage et la surveillance totale empêchent tout constat. Et, de toute façon, par qui et avec quel matériel ?

Le danger de "contamination" impose la loi du silence.

 4. Le problème est inconnu du grand public. La personne-cible fait part d'un vécu, d'observations, et de corrélations avec sa douleur, qui ne peuvent trouver aucun écho et paraissent invraisemblables.

On pourrait dire, au sujet de la stratégie : "Plus c'est gros et mieux ça passe". Plus la liste des agressions subies, des manipulations, des techniques, des lieux et des personnes impliqués s'allonge, plus on compte faire passer le total pour invraisemblable et pour maladie mentale.

 5. Les agressions perfides ne laissent pas de trace visible. Les rougeurs au visage_de légères brûlures_ donnent "bonne mine". Les bourrelets prospèrent. Les dégâts internes ne sont pas signés !

Des sensations ne constituent pas une preuve, même si la victime subit une vraie torture. Sa mort non plus n'apporte aucune preuve.

LA EST L' EXTREME DANGER DE CES TECHNIQUES.

 6. L'invasion de notre société par un pouvoir arbitraire donné à la psychiatrie enferme la victime dans un goulag invisible.

La personne ciblée n'a plus de liberté, plus de sécurité, plus de santé, et ne peut se défendre en attendant la mort. 

Il faut faire connaître et combattre cette atteinte à tous les droits fondamentaux de l'humain. Qui sont les victimes ? Qu'ont-elles fait ? Sont-elles des terrains d'entraînement avant liquidation ?

 Entraînement à quoi ?

 D'énormes menaces pèsent sur notre société.

 

...........LES FAITS.................................................................................

 

==> Vie paisible dans une grande ville de France, ou film d'épouvante ?

 Microvibrations, picotements, ou ondulations qui s'élèvent de tous mes supports ( plancher, chaises, banquettes et lits ), et qui me traversent le corps.

Une succession de manipulations et d'agressions perfides ciblées, qui témoignent d'un grand acharnement destructeur. Des techniques très variées se succèdent et se combinent pour gagner chaque coin de mon lieu de vie, et causer de plus en plus d'atteintes.

Une somnolence intempestive difficile à assouvir peut arriver dès le lever. Le méchant coup reçu à la tête lors d'un répit sur une banquette, est symptômatique de la perfidie des méthodes. La journée, parfois des points brûlants dans la tête, ou bien des maux de tête subits comme après un choc, des douleurs autres et des nausées.

La nuit, en plus des microvibrations qui traversent le corps, il m'est arrivé de grands courants horizontaux qui déferlent pendant le sommeil en pénétrant par la tête : un écoulement immatériel régulier qui fait claquer les sinus, débouche le nez, fait bouger les entrailles, durcit le coeur avec des picotements. Le lendemain et les jours suivants, sensation de coeur affaibli, de tête vide, mais comme grippée en surface, impression d'éloignement par rapport au monde extérieur.

J'ai été aussi réveillée plusieurs fois en 2006 puis en 2008, par une sensation de tige dure entrant par le front ou dans la région du coeur, ou bien par de fortes pulsations arrivant dans la tête. La nuit, en 2008, une sensation de taraudage dans le bas-ventre. Je me réveille la nuit avec la sensation d'un ronronnement intrusif qui tourne autour du crâne.

Je sens que notre appartement est traversé par des courants aériens plus ou moins intenses, pénibles au niveau de la tête, du coeur, et du ventre. Cela a commencé le soir vers 23H, puis au déclic des compteurs de nuit, pour s'étendre à la journée. J'ai vérifié qu'au même moment je ne ressentais rien dans un autre appartement de notre immeuble. Des courants sont créés plus ou moins dans les limites de notre appartement. Ils sont activés en fonction de mon installation dans chaque endroit. Je sens arriver comme des tremblements ou des vagues dans l'air qui m'entoure. J'entends un léger bourdonnement s'appuyant plus ou moins sur le rythme des moteurs, ou bien l'atteinte est beaucoup plus discrète... et efficace pour me chasser.

Dès le soir, j'entends souvent un grand courant aérien qui descend dans la petite cour intérieure, en faisant vibrer les poutrelles de soutènement des vieux immeubles. Je vois en face s'agiter les plantes des balcons de l'étage supérieur. J'entends un petit ronflement régulier. Ce courant balaie tout l'appartement. Je le sens qui traverse mon corps et éprouve mon coeur. Il est net que ces nuisances sont aggravées à la suite du très fort déclic dans le placard des compteurs, lors de leur passage en tarif de nuit. 

J'ai reçu des décharges dans des lieux publics et dans des rues du centre ville. La plus forte a été la première, en sortant de notre immeuble le 25-08-05. J'ai failli être renversée. Une des dernières, début avril 2008, m'a provoqué des dégâts internes.

Les ennuis au cinéma me sont d'abord venus deux fois par l'intermédiaire de la climatisation dès l'annonce du film ( picotements, vives douleurs à la tête surtout après les séances ). J'ai vérifié que rien ne se produisait en dehors de ma place ( pas de picotements ). Une autre fois, il n'y avait pas d'installation de climatisation en vue, et je me croyais tranquille, mais j'ai dû me tenir à l'écart d'un assez faible pinceau lumineux qui allait de la veilleuse murale à mon siège. Ladite applique s'est mise à grésiller au début du film, et n'a pas cessé. Pas d'ennui pendant une séance, alors que nous avions décidé en chemin de ne pas aller voir le film prévu au téléphone.

Montée de picotements, puis atteintes partant du siège chez des professions libérales, au restaurant, à la terrasse des cafés, chez des amis... Après le 15 mai 08, deux déferlements d'électricité sur la tête en faisant mon marché sous des néons fréquentés pourtant depuis longtemps, ou bien des picotements sous les pieds, puis des décharges diffuses .

J'avais subi un harcèlement quotidien du 06-06-06, au 13-09-06, chez moi, une nuit à l'hôtel près de chez moi, à la campagne près d'une gendarmerie (31), puis en changeant de département (87) = famille puis clinique.Vérification d'une mise au point rapprochée précédemment observée. Souvenir du même petit coup de trompe à l'extérieur autour de 22h30, dans la campagne du 31, et au pied de chacune de mes deux chambres de clinique du 87 ( côté rue, puis à l'arrière côté parking ), juste avant l'arrivée des micropiqûres dans le lit. 

==> Qui assure ce sinistre suivi ? 

Le 21-09-06, j'ai reçu une très forte décharge sur mon palier. Je n'ai d'abord remarqué qu'un grand bruit dans la porte de mon voisin d'en face. Je me suis sentie trè vite touchée = sensation de choc au côté arrière gauche, puis difficultés à respirer ( cage thoracique partiellement paralysée ), puis nez et tête à vif comme si un vaisseau allait lâcher, mal au ventre puis aux jambes et grande fatigue. Un choc aux répercussions prolongées, les intentions mauvaises ne faisant aucun doute...

Le harcèlement, lié à tout ce qui est électrique, est de plus en plus intensif, et ressenti avec plus de douleur et de fatigue au fil du temps. Les agressions éprouvantes ont recommencé le 04-12-07.

Les voisins du dessus ont un DECT et la WIFI. J'ai sous mon plancher un magasin de fruits et légumes avec chambre froide, bacs réfrigérants, clim. et DECT. Il est clair que la mise en marche des moteurs ne se fait pas n'importe quand. Je n'accuse pas le marchand, qui vient de les faire réviser. Ils tournaient beaucoup trop fort et trop longtemps, surtout la nuit, et je redoutais l'incendie. Le problème est toujours là. Ils n'ont jamais tourné aussi fort et aussi souvent, de jour comme de nuit, avec des bruits nouveaux. Là où je m'attarde, impression de battements ou de ronflement sous moi au lit, dans ma banquette ou sous mon plancher. 

==> Les ondes semblent générées et déplacées à volonté. 

Ce qui me gêne, ce n'est pas un bruit, mais ce qui s'élève, pénètre dans le corps et fait souffrir les organes. S'il s'agissait d'une véritable électrosensibilité, je souffrirais en me tenant inopinément près d'un de ces moteurs qui tourne près de la fenêtre ouverte, or ce n'est pas le cas.

Au printemps 2008, apparition la nuit d'un taraudage de l'abdomen, ou d'un pilonnage de tout le corps, avec des attaques à la tête. Ceci s'accompagne d'un sommeil lourd et de chaleur. Lorsque je me lève, je retrouve le même rythme de pilonnage, plus près des moteurs sous le plancher. Ce bruit, comme d'autres, n'existait pas autrefois sous notre plancher. En temps normal, nous n'entendions les moteurs qu'en ouvrant la fenêtre. Un bruit métallique plus lent surajouté, comme celui d'une roue dentée, apporte des douleurs particulières. Le ventilateur accompagnant le bruit de moteur n'était pas remarquable, pas aussi rapide, etc.

Une nuit, j'ai été réveillée par une souffrance supplémentaire à 3H. J'ai découvert qu'un lampadaire de la petite rue, accroché à notre mur, vibrait très fort sur sa tige, puis j'ai cru entendre comme une "résonnance électrique" dans le ciel au-dessus des toits. Le lampadaire accroché à l'autre bout de l'appartement a vibré de façon plus discrète une autre nuit. Ces mêmes lampadaires ne vibraient pas le lendemain soir.

Je ne connais rien aux ondes électromagnétiques, mais je connais mes brûlures internes, mon coeur qui se durcit et qui faiblit, mes divers maux de tête, mes nausées, les maux de mes entrailles, mes somnolences, ma fatigue, ma soif, la traque permanente. Pour m'accompagner à l'extérieur, j'ai assisté à l'installation d'un méchant couvercle qui s'abat sur ma tête. D'abord en pointillés, il a su me cramponner très vite sur toute la distance, et il m' atteint jusqu'au coeur.

==> Impression d'un GPS humain !!!

Le harcèlement 2006 s'est accompagné de bourdonnements d'oreilles. Divers bourdonnements sont revenus avant le retour du harcèlement douloureux, les plus pénibles étant des battements. Sensibilisation ? Sensation, à l'extérieur surtout, que l'arrivée de ces bourdonnements est/a été liée à mon identification et à ma localisation. 

Depuis que mon GPS est plus fort, le suivi extérieur est plus pénible. Au cinéma, j'ai reçu un "traitement sournois" qui m'a suivie en bougeant et m'a brûlée, à partir du système de climatisation qui s'est mis à ronfler au-dessus ( tête, lanque, gorge, haut de la poitrine et estomac ). Je sens souvent arriver l'emprise de ce GPS à l'intérieur, s'accompagnant de tête lourde et d'un bourdonnement aérien régulier dans les oreilles. Il se fait plus intrusif lorsqu'il me fait son pilonnage la nuit. 

==> Science-fiction ou sinistre réalité ?

==> De bien étranges techniques... 

Le décodeur TV à disque dur me fait très mal. Un soir, alors qu'il avait été éteint à la télécommande, laquelle était rangée, j'ai vu le décodeur se rallumer , puis se rééteindre seul. Tous les ordinateurs de l'appartement (sans WIFI) sont devenus bruyants. Le ventilateur du four est devenu bruyant aussi. Le sèche-linge s'arrêtait de façon aléatoire. Son moteur a cramé brusquement en début de programme. Le réfrigérateur a des claquements. Il tourne beaucoup trop, avec des bruits nouveaux, et il descend souvent à 0. Il tourne souvent à mon approche, et régulièrement avant et pendant les repas. Il semble en phase avec les moteurs, j'entends des bruits comme des battements juste en-dessous, et les nuisances sont alors très fortes à table. Le même phénomène peut se reproduire à n'importe quel moment lorsque je m'installe dans la pièce. Des déclics successifs au bas du chauffe-eau précèdent l'arrivée d'un grand courant douloureux qui déferle à mon ordinateur ou ailleurs dans cet atelier. Douleur à la tête après être restée devant un radiateur qui avait des claquements. La grosse ampoule de la cuisine a elle aussi ses déclics suspects. Il semble qu'il faille accuser toutes les alimentations électriques individuelles et collectives et des compteurs dont certains vibrent fort la nuit. Depuis la nuit du 03 juin, notre disjoncteur a sauté plusieurs jours à la même heure, sans appareil branché chez nous en-dehors du réfrigérateur et du chauffe-eau. Il a ressauté un certain nombre de fois. Dire que des appareils même éteints pourraient nuire paraît invraisemblable... Il est pourtant net pour moi que les transformateurs des lampadaires de la rue nous apportent même le jour à travers les murs des nuisances en concordance avec les installations et appareils pervertis.

Comment les ondes émises par une personne-cible sont-elles identifiées? Que représentent les petits déclics en-dehors des appareils, comme à la fenêtre de la cuisine ? Des détecteurs de présence invisibles, comme pour le réfrigérateur et le chauffe-eau ? Ce que j'appelle le "grand courant aérien" arrive après que je les aie entendus, ou bien un supplément. Cette fenêtre de cuisine subit des poussées alors qu'il n'y a pas de vent. Ces petits déclics se font plus nombreux dans l'appartement, et les sensations de courants agressifs supplémentaires les suivent. 

Beaucoup de manipulations très proches sont remarquables. 

................ Comment expliquer un certain bruit d'écoulement régulier dans tel ou tel tuyau du couloir de l'immeuble, sans utilisation d'eau ? _Vérification avec voisins absents sans fuite d'eau._ Comment expliquer le très rapide bruit qui a couru dans un de ces tuyaux alors que je stationnais seule devant, le 23 mai 08, et surtout la forte décharge que j'ai reçue ? Elle a été suivie peu après de sensations de paralysie dans la tête, d'étourdissement, et surtout de fatigue cardiaque. Rien n'a été dissipé par la promenade. Ce ne sont pas les microvibrations intrusives montant du plancher, combinées aux courants horizontaux me suivant d'une pièce à l'autre, qui ont pu améliorer les problèmes. Changer de position pour trouver moins fort ou un court répit. La traque... Il est encore plus difficile d'y échapper la nuit. C'est par épuisement qu'il faut se résoudre à se laisser détèriorer les organes.

...............Nuit du 30 mai 08, vers 1 H. De petits bruits espacés de travaux sous notre lit, au niveau d'une extrémité du plafond du couloir de la copropriété, où passent les alimentations électriques. Cela n'a pas duré longtemps. Lorsque la minuterie s'est éteinte, il y a eu un déclic dans la chambre. J'ai senti arriver immédiatement une ambiance électrique forte dans le lit et une résonnance dans la pièce. Je sentais que tout le lit avait des vibrations. Je suis étonnée d'avoir réussi à dormir jusqu'à 6H30. Le problème était toujours là. Je me suis vite rendu compte que j'avais des douleurs de brûlures internes en haut de la poitrine, dans les yeux, et aussi dans la tête et à l'estomac. Ces douleurs subsistent, accompagnées de picotements permanents à la trachée. Si je stationne dans ma chambre, je remarque de nouveaux déclics. Un surcroît de problèmes m'arrive alors, comme si je sentais l'air trembler. Dans tout l'appartement, les installations électriques du dessous, ainsi que les nôtres, m'apportent des nuisances plus intenses, plus électriques. ................ Nuit du 03 juin 08 à 3H50, un grand bruit et des essais de moteurs sous mon plancher, suivis immédiatement d'une arrivée de problèmes encore plus forts qui subsistent, venant du sol et de l'atmosphère de toutes les pièces................. Matinée du 12 juin 08, en revenant dans l'appartement, je constate chez moi et au-dessus,qu'il y a eu une coupure d'eau, et j'entends que notre canalisation principale d'eau usée a pris le bruit de la canalisation qui m'a envoyé deux décharges dans le couloir de l'immeuble. Les pièces au-dessus de ce tuyau tremblent davantage le soir-même, alors que le ronflement du tuyau a disparu..Depuis ces travaux, des vibrations du sol sont perçues par toute la famille. Je reçois maintenant des atteintes plus fortes.

Les nuisances sont combinées et activées à distance, mais pas forcément loin ....

J'ai entendu très souvent ( jusqu'à onze fois dans une journée ), comme un bruit de souffle sourd dans un tuyau, venant de près du côté cour. Ces "coups de tuyau" peuvent atteindre les canalisations de l'appartement, dans la cuisine, la salle de bains, ma chambre. Il s'ensuit une activation des agressions aériennes: l'air se met à vibrer autour de moi, ou même à ronfler. Mon coeur et ma tête n'apprécient pas. Petits picotements dans le nez et les yeux. Les brùlures à la langue et à la gorge sont ravivées. Puis reviennent les douleurs sourdes au ventre et bientôt la somnolence. L'activation des problèmes se fait de plus en plus par poussées rapprochées dans la canalisation du premier palier. L'utilisation d'eau dans la cuisine active un ronflement et des ondes. De simples canalisations d'eau deviennent des armes qui combinent leurs agressions avec celles des installations électriques ! ............... Vraiment sans danger, l'effet de basculement accompagné d'un bruit de tringlerie qui est apparu entre les WC et la baignoire, là où nous descendons de la douche sur le sol carrelé ? En m'immobilisant assez longtemps, la jambe du côté de la tringlerie s'insensibilise, avec des picotements. En rapport avec des tremblements aléatoires de la baignoire ?

..............Le dimanche 29 juin 08 de 9H à 10H, j'ai distingué de nouveaux essais sur les moteurs. Pendant ce temps, notre réfrigérateur ne s'est pas mis en marche, ce qui était exceptionnel. Au démarrage définitif des moteurs, j'ai senti immédiatement que ce qui était mis en place était plus agressif, d'un effet plus rapide ( tête, coeur, nausée, petits picotements dans le nez et la gorge, somnolence, puis plus tard ventre touché )..............Le dimanche 07 septembre08, les ondes aériennes s'arrêtent, puis les moteurs en-dessous s'arrêtent_ce qui est inhabituel maintenant_ une bonne heure. Je sens des essais, et le soir il y a un ronflement supplémentaire dans l'atmosphère de la salle à manger. Il y a depuis des ronflements ou battements sous note réfrigérateur..............Pourquoi un bruit d'installation _ressemblant un peu à un hennissement !_de l'autre côté du mur mitoyen, est-il suivi d'un méchant déferlement dans les pièces à proximité ?

Je suis mieux qu'un bon animal de laboratoire puisque je fais aussi les rapports. Il est évident que la surveillance de l'appartement, de ce qui s'y dit et du comportement de chacun, influence les choix techniques.

J'assiste à une recherche très rationnelle du meilleur rendement pour tuer l'humain. L'acharnement est devenu tel que je vis dans l'insécurité la plus totale.

Le dimanche 17 août 08 et le 18, j'ai constaté que les antennes sur le toit de la copropriété vibraient. J'ai entendu plusieurs fois depuis, un ronflement venir de là-haut lorsque le salon de coiffure qui se trouve en face était fermé. Les déferlements aériens sont maintenant plus forts et permanents. Ils ont brûlé subitement le buis de la cour d'une façon caractéristique. Il a noirci sans avoir jauni. Le 17-08, en regardant les antennes de plus près, mon attention avait été attirée par une antenne courte composée de deux panneaux horizontaux incurvés vers le bas, chacun rempli de barres rapprochées. Lorsque je suis revenue une bonne semaine plus tard, elle n'y était plus. J'avais remarqué une antenne fine à côté de la vieille antenne connue, et cette fois je vois deux antennes fines à côté d'elle. Je n'ai pas entendu les antennes vibrer fort lorsque l'appartement en-dessous est occupé. Les déferlements d'ondes sont devenus plus intenses, plus agressifs, en particulier la nuit et le weekend.

La nuit du dimanche 07 septembre 08, à 0h45, j'ai subi en plein sommeil un choc généralisé qui n'était pas de l'apnée. J'ai réussi à me lever, ce qui m'a aidée à respirer. Le lendemain, j'avais la tête lourde et "grippée", le coeur faible, quelques élancements dans la poitrine, et des douleurs par-ci par-là dans le corps. Je ne doute pas que de telles agressions puissent tuer.

Simples observations de bon sens =

Les moteurs en-dessous de notre appartement tournent tellement fort et tellement longtemps, nuit et jour, que s'ils ne produisaient que du froid, la chambre froide ne contiendrait que de la glace. Idem pour notre réfrigérateur. Ces appareils produisent du froid pendant une toute petite partie du temps, et pendant tout le reste de leur fonctionnement, ILS PRODUISENT AUTRE CHOSE. Il en va de même pour ce qui devient bruyant = climatisations, ventilateurs d'appareils etc, et même pour ce qui reste silencieux ! Les installations et appareils sont détournés de leur fonctionnement normal. Une part essentielle de leur énergie est détournée pour une utilisation perverse.

Mon appartement est piégé très méthodiquement. J'en serais partie si les problèmes ne me suivaient pas, et si je ne savais pas que d'autres se sont ruinés à changer de lieu et de pays tout en se faisant suivre. 

==> Ces méthodes assassines ne doivent pas rester impunies ! 

Ma famille déclare ne rien sentir de douloureux. Je doute que ce que je ressens soit sans danger pour les autres. A la maison, deux autres personnes ressentent des vibrations même au lit.

Faire faire un constat ? Problématique. L'entreprise envoyée par la MAIF en juin 06 n'a rien pu constater puisque précisément ce jour-là, il n'y avait pas de vibrations, alors qu'à l'époque nous étions quatre à les sentir, même si moi seule en souffrais. Idem lorsque j'ai fait venir un spécialiste des ondes et de l'habitat à une heure pourtant propice, sans rendez-vous téléphonique. Le problème est revenu immédiatement après son départ. Même constat récent, les moteurs se remettant à tourner à leur nouveau régime générateur de problèmes, alors que la personne intéressée n'avait pas atteint le bout de la rue. 

==> une mise au point machiavélique qu'il est urgent de révéler. 

Stratégie de septembre 2008 == ?

 Perception d'agressions plus sournoises. Ondes combinées qui peuvent venir de toutes parts, plus diffuses mais intenses et pénétrantes. Recherche probable d'une plus grande efficacité.

 Les déferlements "du ciel" sont plus importants.

 Parmi les observations concrètes _ Rappel _ ==>

** Ronflement des antennes.

** Le buis de la petite cour ombragée, très vert en août, se fait brûler de façon caractéristique. Il noircit sans jaunir.

** Le "bruit d'écoulement sans eau" de la canalisation du 1er palier est souvent continu, ou bien par poussées rapprochées depuis l'été.

** De brefs tapements sous notre plancher, sur le trajet de notre canalisation.

** Toujours un très fort claquement dans l'armoire des compteurs au passage en tarif de nuit.

** Les ventilateurs de nos ordinateurs sont toujours bruyants, ainsi que celui du four.

** Le réfrigérateur descend souvent en-dessous de 0.

** Le fer à repasser doit être réglé en-dessous de son usage habituel pour ne pas brûler les vêtements.

** Des bourdonnements dans l'atmosphère de l'appartement.

** En juin, le moteur du sèche-linge a grillé subitement en début de cycle.

** Récemment, notre numéro de téléphone fixe a été inscrit comme ayant appelé un autre fixe et un portable, sans que nous ayons fait les appels. 

On peut encore se faire persécuter à mort pour ses idées en 2008 ==> 

J'ai fait un blog/un site sur la poussière en 2004-2005, supprimé en 2006, avec images et commentaires personnels. J'ai été en relation avec la biologiste Mary Leitao, à l'origine de la Morgellons Research Foundation.

J'ai observé le piratage de mes 30 000 images sur deux ordinateurs connectés, mais aussi sur un ordinateur neuf jamais connecté, ce qui est difficilement admis.

Ceux qui possèdent ces techniques peuvent s'approprier toutes les données-clés d'une ville, d'un pays, avec des observateurs formés disséminés. Toutes les manipulations deviennent possibles. Avec les techniques dont je suis victime, on peut surveiller quiconque dans ses lieux de vie et de travail. On peut quadriller et manipuler toute une ville, et tout un pays. 

==> Qu'en est-il de nos libertés sur Internet et dans nos ordinateurs ? Qu'en est-il de toutes nos libertés ? 

Ce qui est sûr, c'est que je n'ai pas l'âme suicidaire, et que je n'ai pas envie de mourir pour avoir photographié toutes sortes de poussières, et dit ce que mon bon sens de profane y voyait à l'époque, pensant que la poussière n'était pas brèvetée. L'acharnement avec lequel je suis ciblée donnerait-il du crédit et de l'importance à un passe-temps qui m'a passionnée? Mon but candide était de fournir de la matière à des étudiants de thèse qui seraient intéressés.

Les étudiants n'ont donc pas le droit de s'intéresser à la poussière ? Ni personne ?

J'avais écrit sur ce que j'appelais la Fibre Insidieuse (Mia) sur le site alternatif ONCT avant de mettre des images classées sur un site laissé peu de temps pour cause de ciblage.

 Ma surveillance, rapprochée et lointaine, est permanente, et les manipulations sont sans limite.

 Problèmes divers avec notre téléphone qui souffre d'avoir les grandes oreilles...Cela a commencé par des appels sans réponse où j'entendais une ambiance aérienne de salle d'enregistrement. Puis de nombreux appels sans réponse. Puis nous avons été branchés sur la liste d'une centrale d'achat. Nous avons été privés de téléphone autour du nouvel an. Mon numéro a été erroné, indisponible et inexistant pour un correspondant que j'ai pu appeler le jour-même sur ce numéro. Orange, alors que je devais avoir un technicien dans les dix minutes, m'a demandé au bout du temps d'utiliser un message Internet pour exposer ma demande. Mais, était-ce bien Orange, ou un détournement comme j'en ai déjà connu en 2006 en appelant RMC ?

 Malgré les protections d'usage, les manipulations sont multiples dans mon ordinateur. Envoi d'un mail simultanément à une autre personne, dans le but de nous brouiller. Les détournements de mails sont flagrants. Un mail avec une adresse fausse n'est pas revenu. Des mails avec de bonnes adresses reviennent, souvent abîmés. D'autres n'atteignent pas leurs destinataires sans me revenir. Impossibilité d'imprimer sur Wordpad certains jours. Changements de tailles de caractères... Ils doivent être illisibles à l'arrivée, les messages dans lesquels s'enfonce une rapide bande bleutée au moment de l'envoi. Il m'a été impossible d'accéder à certaines pages de la presse en ligne, un effet de balancier me renvoyant sur les mêmes. Les courriels n'arrivent pas, ou bien l'échange est manipulé, les AR, presque tous les mêmes, ne correspondant pas aux envoyés de cette date, la manipulation ayant de toute évidence pour but de discréditer définitivement l'expéditeur, et d'empêcher toute information.

Autant dire que je ne suis pas seule dans mon ordinateur, ce qui viole ici aussi les libertés les plus élémentaires...

Mon ciblage à l'ordinateur est de plus en plus intensif. Les ondes viennent de diverses origines.

 A quoi servent les personnes _souvent d'origine étrangère_ qui m'observent simplement, ou semblent prendre ma photo sur leur portable ? Pour créer un sentiment d'insécurité, ou bien les prépare-t-on à des coups de mains d'une autre nature?

Voir ce que les anglophones nomment "gangstalking", "street-theater"...

 A la police en 2006, sans avoir annoncé mon sujet, j'ai attendu longtemps avant d'être reçue par une personne arrivée spécialement. Elle n'a pas voulu prendre ma déposition. "La police ne s'occupe pas des ondes..." Elle avait un papier prêt avec les numéros de téléphone des Conseils de l'Ordre des médecins départemental et régional que j'ai recopiés. Si mon médecin ne sait pas d'où viennent les ondes, c'est le Conseil de l'Ordre qui désigne le médecin qui dit d'où viennent les ondes ! Et que dirait-il ce médecin ? Hallucinations, délire d'interprétation, délire de persécution, et quoi d'autre ?

==> Un goulag qui trahit des complicités !.

Il paraît clair que de telles méthodes signent la mort des Droits de l'Homme en France, et que chacun devrait se sentir concerné.

Le harcèlement subi, oeuvre de bandes organisées bien formées à diverses tâches, vise la destruction psychique et physique de la personne. En plus des divers cancers, des attaques, des atteintes du système nerveux, chez les Américains ayant subi un protocole semblable jusqu'à la mort, on a relevé de vrais et de faux suicides, des accidents ( beaucoup de témoignages d'agressions sur la route), et des traitements psychiatriques forcés suivant des actions en justice.

 ==> Pourquoi ce protocole chez nous ? Depuis quand ?

L'Etat français n'est-il plus responsable de la sécurité des biens et des personnes sur son territoire ? 

La culture de la mémoire de l'esclavage et de l' Holocauste ne doit pas être un paravent de bonne conscience qui masque d'autres formes d'esclavage, et ce que certains nomment déjà "l'Holocauste silencieux". Sommes-nous en phase-test ? Avec quelles visées ? Il faut d'urgence lever la chape de plomb qui pèse sur les armes à énergie dirigée et sur le contrôle total des humains. Toutes les méthodes et techniques actuellement employées pour asservir et éliminer sournoisement, doivent être dévoilées, et interdites par notre Constitution, au niveau européen, et au niveau mondial.

Il ne faut pas laisser salir la commémoration du 10 décembre 1948 par la plus vile des hypocrisies !

************

P.S. Il ne faut pas toucher au mot "Holocauste", garder cette mémoire vive et regarder aujourd'hui ce que disent les victimes du Massacre Silencieux / du harcèlement dit électronique.ou électromagnétique.

Pour mon témoignage 2009-14 élargissant le problème, aller ici :

===> http://blogs.mediapart.fr/blog/mia/210814/le-harcelement-electromagnetique-temoignage-debut

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.