Macron bientôt à la retraite ? Ou la sanction d’un mensonge d’Etat

« Plus le mensonge est gros, plus il passe » disait Goebbels ministre de la propagande nazi

Sieur Darmanin n'est pas seul à mentir sur le soi disant déficit à venir des systèmes de retraite et le « retour à l’équilibre » .
Macron, Philippe et tout le gouvernement mentent aussi aux français. C'est un mensonge d'état organisé.
En vérité, les régimes de retraite tous confondus sont excédentaires.

Les réserves des régimes de retraite (fonds de réserve et réserves des régimes complémentaires) s'élèvent à 146 milliards d'euros auxquels vont s'ajouter d'ici 2024 les 24 milliards de la Cades soit 170 milliards d'euros ! Pas de souci donc jusqu’en 2070.

Invoquer un déficit imaginaire alors qu’il y a un excédent réel, il faut un sacré cynisme politicien pour oser proférer cet énorme mensonge. Et on ne peut que s’inquiéter de voir des « journalistes » relayer sans sourciller cette propagande d’État qui ne vise qu’à faire cotiser les français encore plus longtemps. 

Macron a nommé un représentant des milieux d’affaires de l’assurance pour imposer la baisse des retraites et offrir une rente aux assurances privées notamment américaines.

Il prend les usagers en otages en laissant pourrir les conflits et les grèves : 3mois pour les cheminots, 8 mois pour les pompiers et les personnels des hôpitaux. Signe d’un mépris total pour les français.

Pour détruire les retraites solidaires, il va une nouvelle fois passer en force avec un gouvernement et une assemblée à sa botte. Outre la grève, la manifestation et un référendum toujours possible à demander sur le sujet à condition de trouver des élus pour ça, les français n'ont-ils pas la possibilité lors des prochaines élections de sanctionner par leur bulletin de vote tous les candidats qui soutiennent la destruction des retraites solidaires :

-aux municipales en mars 2020
- aux régionales en 2021
- à la présidentielle en 2022

Se souvenir des menteurs, leur mettre un carton rouge et étrange paradoxe offrir une retraite anticipée au banquier de l’Elysée ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.