Michael Lowy
Directeur de recherche émérite au CNRS
Abonné·e de Mediapart

109 Billets

1 Éditions

Billet de blog 4 janv. 2023

Michael Lowy
Directeur de recherche émérite au CNRS
Abonné·e de Mediapart

Éco-décalogue

Dix commandements pour sauver la vie sur cette planète. Nota Bene : L’auteur de ces notes ne se prend pas pour un nouveau Moïse et il ne prétend pas avoir reçu cet Eco-decalogue de Jehova. Il s’agit simplement d’une tentative de répondre, avec une pointe d’ironie, en deux petites pages, à la question que beaucoup se posent de nos jours : que faire ? 

Michael Lowy
Directeur de recherche émérite au CNRS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

           ECO-DECALOGUE

Dix Commandements pour sauver la vie sur cette planète

NB : L’auteur de ces notes ne se prend pas pour un nouveau Moïse et il ne prétend pas avoir reçu cet Eco-decalogue de Jehova. Il s’agit simplement d’une tentative de répondre, avec une point d’ironie, en deux petites pages, à la question que beaucoup se posent de nos jours : Que Faire ? Que faire face à la crise écologique et la catastrophe climatique ?

  1. Tu prendras au sérieux la crise écologique.  Ce n’est pas un problème parmi beaucoup d’autres, c’est la question politique, économique, sociale et morale la plus importante du 21e siècle. Une question de vie ou de mort. Notre maison commune est en feu. Il n’y a plus de temps à perdre. Tu as d’autre préoccupations ? Tu t’inquiètes, à juste titre, du prix de l’essence, et du gaz, et tu t’inquiètes, à tort, du grand nombre d’arabes, noirs, roms, juifs, mexicains ou gays dans ton pays ? Tu dois changer d’inquiétude. La crise climatique est plus grave. Beaucoup plus grave ? Infiniment plus grave. Il s’agit de ta survie et/ou de celle des tes enfants et petits-enfants.
  2. Tu n’adoreras pas les idoles de la religion capitaliste : « Economie de Marché », « Energies fossiles », « Croissance du PIB », « Organisation Mondiale du Commerce », « Fonds Monétaire International », « Competitivité », « Payement de la Dette », etc. Ce sont des faux dieux, avides de sacrifices humains, et responsables du réchauffement global.  
  3. Tu agiras tous les jours en accord avec les principes écologiques. Tu refuseras de voyager en avion pour des distances couvertes par le rail. Tu réduiras drastiquement ta consommation de viande. Tu éviteras les pièges du consumérisme. Conscient de l’interdépendance de tous les êtres vivants, tu agiras avec prudence et respect envers la nature. Mais tu refuseras les illusions du « colibrisme » : la croyance que le changement écologique résultera de la sommes de petites actions individuelles.
  4.  Tu apporteras ton soutien aux actions collectives, par exemple toute lutte écologique concrète, dans ton pays et dans le monde. Selon les cas, tu choisiras les manifestations de rue, les actes de désobéissance civile, les ZAD’s, le sabotage d’oléoducs. Tu participeras ou apporteras ton soutien aux mouvements, ONGs, etc qui luttent pour des causes écologiques, en privilégiant les plus radicales.
  5. Tu n’opposeras jamais le social et l’écologique. Tu essayeras, par tous les moyens, de favoriser la convergence entre luttes sociales et écologiques. Tu agiras pour garantir des emplois alternatifs aux travailleurs des entreprises polluantes qui devront fermer. Tu essayeras de rapprocher syndicats et mouvements écologiques.
  6. Tu apporteras ta solidarité, militante et/ou financière, aux réfugiés climatiques et aux victimes de catastrophes écologiques.  Tu exigeras qu’on leur ouvre les frontières de ton pays et que les pays riches du Nord indemnisent les pays pauvres du Sud pour les dégâts résultant du changement climatique.
  7. Tu lutteras sans trêve contre les politiciens écocides e/ou climato-négationnistes, les Trump, Bolsonaro, Scott Morrison et Cie. Tous les moyens sont bons pour les déloger, renverser, neutraliser.
  8. Tu refuseras de soutenir ceux qui invoquent le nom de l’écologie en vain. C’est à dire les politiciens qui font des beaux discours mais n’agissent pas contre les émissions et les énergies fossiles. Ou qui proposent des fausses solutions comme les « doits d’émissions », les « mécanismes de compensation » et autres mystifications du capitalisme vert et du greenwashing.
  9.  Tu mèneras le combat, par tous les moyens, contre les entreprises de l’olygarchie fossile, c’est-à-dire l’énorme complexe économique-financier-politique-militaire lié aux enérgies fossiles : pétrole, charbon, gaz. Tu lutteras pour leur expropriation et pour la création d’un service public de l’énergie, résolument orienté vers les renouvelables (solaires, éoliennes, hydriques, etc) et pouvant offrir des services gratuits aux couches populaires.
  10. Sachant que le problème est systémique, et que, par conséquent, aucune vraie solution ne sera possible dans les cadres du capitalisme, tu participeras, d’une forme ou d ‘une autre, aux partis ou mouvements qui proposent des alternatives anticapitalistes : écosocialisme, écologie sociale, décroissance, etc.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte