Michael Lowy
Directeur de recherche émérite au CNRS
Abonné·e de Mediapart

103 Billets

1 Éditions

Billet de blog 18 févr. 2020

Michel Lequenne contre l'antisémitisme

Un des dernieers articles de Michel Lequenne, son testament politique en quelque sorte, c'est un papier contre l'antisémitisme, publié dans la revue "Contretemps" en 2018.

Michael Lowy
Directeur de recherche émérite au CNRS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Michel Lequenne contre anti-sémitisme

        Michel Lequenne,  le vieux militant trotskyste décédé il y a quelques jours,   était-il antisemite ?  Partageait-il le négationisme de La Vieile Taupe ?  Ces accusations graves sont apportées par certains textes qui circulent sur la Toile.  Que faut-il en penser ?

         La meilleur réponse à ces accusations est un des derniers écrits de Lequenne,  presque son testament politique,  qui est entièrement dédié à la dénonciation des crimes du nazisme contre les juifs.  Il s’agit d’une émouvante recension, dans la revue Contretemps (n° 36,  2018),   du livre de Zysman Wenig,  Lettres a Khaye,   mémoires d'un survivant d'Auschwitz,  dont le témoignange lui semble  “bouleversant”.    Le thème de la recension c'est l'antisémitisme,  la  "solution finale" nazie,  les camps de la mort,  Auschwitz,  les fours crématoires.  Rien à voir avec le négationnisme de la Vieille Taupe ! 

 Zysman Wenig, ancien militant communiste, faisait partie,  note Lequenne,   de ces   juifs  qui  “fuyant l’antisémitisme de leur Pologne” ont cru pouvoir trouver refuge en France. Traité comme “juif étranger”, il fut interné à Pythiviers en 1941-42,  avant d’être déporté à Auschwitz.   Les lettres de Zysman à son épouse Khaye,  pendant le séjour à Pythiviers,  note Lequenne, “se lisent le coeur serré”;  elle sont  “peut-être les plus belles lettres d’amour que nous a conservé l’histoire”. 

       Zysman Wenig a réussi à survivre à Auschwitz, a Mauthausen,  et aux marches de la mort.  Lequenne salue “l’idée magnifique” de Jean Barat de filmer le témoignage de Zysman en 2013,  peu avant sa mort.     Il rappelle que Zysman était un ami de Meyer Orbach,  communiste lui aussi  ("comme quasi tous les juifs polonais",  note Lequenne)  dont la femme  était sa cousine.  Martine Roux,  la compagne de Michel Lequenne,  était  la petite fille de Meyer Orbach et de son épouse.  

Dans un autre passage de la recension,  Lequenne se refère aussi à l'antisémitisme de Staline  (le procès des médecins juifs).   C’est en prennant connaissance de ce crime que Orbach,  et plus tard Zysman,  vont rompre avec  “le parti”. 

Soyons sérieux :  un anti-sémite et  négationiste aurait-il pu écrire un tel article ?

 Michael Löwy

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal — Terrorisme
Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite
Payton Gendron, le terroriste d’extrême droite qui a tué dix personnes à Buffalo (États-Unis) le 14 mai, a publié un manifeste qui mérite d’être comparé avec celui de Brenton Tarrant, auteur néo-zélandais de l’attentat de Christchurch. En s’inscrivant dans une continuité historique du suprémacisme blanc meurtrier, il appelle aussi à le prolonger.
par Nicolas Lebourg
Journal
Ultradroite : nos enquêtes
En France, six projets d’attentats attribués à l’ultradroite ont été déjoués depuis 2017.  La professionnalisation de ces groupes, leur facilité à s’armer et les profils hétéroclites des activistes inquiètent les services de renseignements.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Migrations
« On verra bien » : à la frontière polonaise, des réfugiées optent pour le retour en Ukraine
Depuis près d’un mois, des Ukrainiennes ayant trouvé refuge en Pologne choisissent de rentrer dans leur pays. Si chacune a ses raisons, toutes constatent que si le conflit s’installe dans la durée, leur ville d’origine semble désormais « plus sûre ».
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart