LIBERTE POUR NÜDEM DURAK !

Nüdem Durak est une jeune chanteuse kurde.  Emprisonnée en 2015,  elle est condamnée à 10 ans et six mois de prison.  Son crime ?  Chanter en kurde.  Pour les autorités turques,  pour le régime fascisant d’Erdogan,  c’est un dangereux acte subversif.

LIBERTE POUR NÜDEM DURAK !

Liberté pour le rossignol kurde !

 

            Nüdem Durak est une jeune chanteuse kurde.  Emprisonnée en 2015,  elle est condamnée à dix neufs de prison.  Son crime ?  Chanter en kurde.  Pour les autorités turques,  pour le régime fascisant d’Erdogan,  c’est un dangereux acte subversif.  La langue,  la musique, la chanson,  la culture,  l’art,  la poésie kurde sont toujours subversifs,  ils constituent une ménace à l’ordre établi,  un défi aux autorités établies et un manque de respect pour les ordonnances policières.  A punir sevèrement.  Avec 19 ans de prison.

       Que chantent les chansons de Nüdem Durak ?  Elles chantent la Paix.  C’est dangereux.  Elles chantent la  Liberté.   C’est insolent.  Elles chantent l’Amour.  C’est un scandale.  Elles chantent la souffrance du peuple kurde,  opprimé depuis des siècles.  C’est hors la loi.   Elle chante les rêves d’émancipation de la jeunesse kurde.   C’est un crime.  Voilà pourquoi son chant relève de la police et des tribunaux.  A punir sevèrement.  Avec une peine de prison interminable.

          Le chant du rossignol kurde vient de loin.   C’est,  comme elle raconte,  un héritage de ces ancêtres,  transmis par ses parents,  et qu’elle avait appris à d’autres jeunes.  Ses chansons font partie de cette tradition des opprimés,  une tradition kurde vieille de plusieurs siècles,  irrépressible,  insubmersible,  irréductible.  A punir sevèrement.  Avec des longues années de prison.

          Son arme,  plus dangereuse qu’une kalachnikov,  est une guitare.  Avec sa guitare et sa voix,  elle a sémé des graines de résistence,  des graines d’espérance,  des graines de dignité.  Elle a suscité,  chez ses auditeurs,  des rêves de liberté.  Elle a apporté un souffle de poésie ,  un souffle d’air frais des plaines et des montagnes du Kurdistan.  A punir sevèrement,  par l’enfermement  dans une cellule.

 

        Pour tous ceux qui croient encore à la paix,  à la liberté et à la dignité humaine, l’emprisonnement de Nüdem Durak est un affront insupportable.  Il est donc temps qu’un cri de revolte se lève,  un peu partout dans le monde,  a Paris, à New York, à Rio,  à Santiago du Chili, a Berlin,

avec cette exigence impérative :

LIBERTÉ POUR NÜDEM DURAK !

PS  Site du comité de soutien : https://m.facebook.com/nudemdurak

Michael LÖWY

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.